Crypto-monnaies

Quelle sont les différences entre les crypto-monnaies, les tokens et les altcoins ?

Bitcoin, Altcoins et tokens

Cet article pré­sente les dif­fé­rences (sub­tiles) qui existent entre les « alt­coins » et les « tokens ». Il per­met éga­le­ment de com­prendre pour­quoi le terme « cryp­to-mon­naie», bien que cou­ram­ment uti­li­sé, est par­fois mal appro­prié.

Pour le rédi­ger, nous nous sommes appuyés sur un excellent article publié sur le site MasterTheCrypto.com. N’hésitez pas à cli­quer sur ce lien pour y accé­der.

Les cryp­to-mon­naies peuvent paraître com­plexes – d’autant plus que la tech­no­lo­gie sur laquelle elles s’appuient, la blo­ck­chain, peut déjà sem­bler rela­ti­ve­ment dif­fi­cile à appré­hen­der.

En lisant ce guide, vous allez pou­voir décou­vrir, grâce à des concepts simples, quelles sont les prin­ci­pales dif­fé­rences entre les tokens et les alt­coins – qui consti­tuent tous deux ce que l’on appelle com­mu­né­ment des « cryp­to-mon­naies ».

Qu’est-ce que sont les crypto-monnaies ?

Bitcoin Ether LitecoinCom­men­çons par une défi­ni­tion des cryp­to-mon­naies.

Les cryp­to-mon­naies sont des mon­naies numé­riques (ou vir­tuelles), qui sont chif­frées (sécu­ri­sées).

Le chif­fre­ment est un pro­cé­dé de cryp­to­gra­phie grâce auquel on peut rendre l’accès à des actifs impos­sible à tout per­sonne ne pos­sé­dant pas de clé de déchif­fre­ment.

Ici, il s’agit d’un chif­fre­ment dit « asy­mé­trique » – s’il est pos­sible de consul­ter les tran­sac­tions effec­tuées par un uti­li­sa­teur, celui-ci sera le seul a pour pou­voir contrô­ler son por­te­feuille, à tra­vers ses«clés pri­vées » (pri­vate keys).

Le Bit­coin est la pre­mière cryp­to-mon­naie décen­tra­li­sée. Pour y par­ve­nir, elle s’appuie sur un registre auquel tout le monde peut accé­der – la blo­ck­chain – qui va être com­po­sé de blocs, sur les­quels seront enre­gis­trées l’ensemble des tran­sac­tions.

Même si d’autres mon­naies numé­riques ont exis­té avant le Bit­coin – telles que l’E-gold, le Digi­tal Mone­ta­ry Trust, le Liber­ty Reserve ou le Digi­cash – celles-ci devaient être émises par une auto­ri­té cen­trale, qui per­met­tait notam­ment d’éviter le pro­blème de la fraude de la double dépense.

De son côté, le Bit­coin est le pre­mier actif à offrir un sys­tème de trans­fert de valeur qui se veuille décen­tra­li­sé.

Et depuis son déploie­ment en jan­vier 2009, le réseau Bit­coin a don­né des idées à de nom­breux déve­lop­peurs – qui ont repris à leur compte la tech­no­lo­gie blo­ck­chain pour pro­po­ser d’autres actifs numé­riques, avec des appli­ca­tions diverses et variées. On peut ain­si retrou­ver aujourd’hui des cryp­to-mon­naies :

  • sans aucun frais de tran­sac­tion, comme le Rai­Blocks,
  • ano­nymes, avec une blo­ck­chain « non trans­pa­rente», comme le Mone­ro
  • qui peuvent être uti­li­sées dans les appli­ca­tions offertes par un éco­sys­tème, comme l’Ether

Pour­tant, si tous ces actifs sont pré­sen­tés comme des cryp­to-mon­naies, ils n’ont pas tous été pen­sés comme tels (c’est le cas de l’Ether, qui peut tou­te­fois être consi­dé­ré à de nom­breux égards comme une mon­naie).

Des monnaies, vraiment ?

Les différentes monnaies : euro, dollar, livre,...

Si le terme cryp­to-mon­naie peut-être mal appro­prié, c’est parce qu’une mon­naie est tra­di­tion­nel­le­ment asso­ciée à trois fonc­tions :

  1. Un moyen d’échange (ce qui peut d’ailleurs être le cas de n’importe quel bien)
  1. Une uni­té comp­table (une mesure uti­li­sée par les indi­vi­dus pour défi­nir le prix des biens, et avoir la capa­ci­té de com­pa­rer leur valeur)
  2. Une réserve de valeur (qui va per­mettre aux indi­vi­dus de conser­ver de la valeur, en sacri­fiant aujourd’hui du pou­voir d’achat pour pou­voir en dis­po­ser plus tard)

Toutes ces carac­té­ris­tiques se retrouvent dans le Bit­coin – même si cer­tains indiquent que son prix n’est pas suf­fi­sam­ment stable pour qu’il puisse faire office de réserve de valeur. Ce n’est pour­tant pas le cas de nom­breuses « cryp­to-mon­naies», qui ne sont pas capable de rem­plir ces trois fonc­tions.

Altcoins ou Tokens ? Classification des crypto-monnaies

La clas­si­fi­ca­tion la plus com­mu­né­ment uti­li­sée pour les cryp­to-mon­naies est la sui­vante :

  1. Les alt­coins, ou cryp­to-mon­naies alter­na­tives au Bit­coin
  2. Les tokens

Différences entre les crypto-monnaies et les tokens

Les altcoins : des actifs qui évoluent sur leur propre blockchain

Altcoins Ces « alter­na­tives au Bit­coin » sont géné­ra­le­ment pré­sen­tées comme des alt­coins, ou des « coins ».

La rai­son ? À l’origine, l’immense majo­ri­té des alt­coins consti­tuaient des variante (des forks) du Bit­coin, et s’appuyaient sur son pro­to­cole open-source – un pro­to­cole auquel cer­taines modi­fi­ca­tions avaient été ajou­tées.

Les exemples d’altcoins qui se sont basés sur le code du Bit­coin sont nom­breux : le Lite­coin, le Bit­coin Cash, le Doge­coin, le Peer­coin,…

Mais il existe aujourd’hui de nom­breux alt­coins qui s’appuient pas sur un code infor­ma­tique radi­ca­le­ment dif­fé­rent. Les déve­lop­peurs ont pré­fé­ré conce­voir ex nihi­lo leur propre blo­ck­chain, liée à une nou­velle « mon­naie ». On peut citer l’Ether, le Ripple, le NEO, le Mone­ro,…

Ain­si, le point com­mun de ces cryp­to-mon­naies alter­na­tives, c’est qu’elles s’appuient tous sur leur propre blo­ck­chain, sur laquelle est émis un actif numé­rique « natif ».

La liste des prin­ci­paux alt­coins est dis­po­nible sur Coin­Mar­ket­Cap.

Bon à savoir : le pre­mier alt­coin, Name­coin, fut créé en avril 2011. Il s’agit d’un sys­tème décen­tra­li­sé qui per­met notam­ment d’enregistrer des noms de domaine. Il s’échange tou­jours sur les mar­chés.

Les tokens : des actifs qui évoluent sur une « autre » blockchain

Tokens EthereumLes tokens consti­tuent des actifs qui évo­luent, géné­ra­le­ment, sur une blo­ck­chain « tierce ».

Ces tokens peuvent repré­sen­ter n’importe quel actif fon­gible et échan­geable : il peut être lié à des points de fidé­li­té, à des actifs « réels», à d’autres cryp­to-mon­naies,…

Même si la créa­tion des tokens est plus enca­drée, elle offre aux déve­lop­peurs un moyen bien plus simple pour créer un actif. En effet, ceux-ci ne sont pas contraints de conce­voir une nou­velle blo­ck­chain : il leur suf­fit d’avoir recours à un stan­dard four­ni par le réseau sur lequel ils sou­haitent s’appuyer.

Ils peuvent ain­si choi­sir par­mi plu­sieurs pla­te­formes pour conce­voir leur token – Ethe­reum, Bit­SharesWaves,… Et pour y par­ve­nir, ces réseaux s’appuient sur des « smart-contracts » – des codes infor­ma­tiques auto-exé­cu­tants qui ne néces­sitent pas l’intervention d’un tiers pour fonc­tion­ner.

Bien sou­vent, ces tokens sont dis­tri­bués à tra­vers des Ini­tial Coin Offe­rings (ICOs) – qui offrent ain­si la pos­si­bi­li­té à des star­tups de lever des fonds.

La liste des prin­ci­paux tokens qui s’échangent sur les mar­chés est dis­po­nible sur Coin­Mar­ket­Cap.

Bon à savoir : De nom­breux réseaux ont défi­ni des normes pour leurs tokens. Ces der­niers peuvent ain­si être faci­le­ment réfé­ren­cés par les pla­te­forme d’échange, et peuvent être sto­ckés au sein d’un unique wal­let. C’est par exemple le cas de la norme ERC-20 pour Ethe­reum, qui est déjà uti­li­sée par un grand nombre de tokens évo­luant sur le réseau.

En résumé

La prin­ci­pale dif­fé­rence entre les alt­coins et les tokens réside dans leur struc­ture.

Les alt­coins sont des mon­naies « indé­pen­dantes», qui sont liées à leur propre blo­ck­chain.

De leur côté, les tokens s’appuient sur une blo­ck­chain tierce, qui a été pen­sée pour per­mettre la créa­tion d’applications décen­tra­li­sées.

Réfé­rence : Mas­ter­The­Cryp­to, Cryp­to­niam, Coin­Mar­ket­Cap

Quelle sont les dif­fé­rences entre les cryp­to-mon­naies, les tokens et les alt­coins ?
9 (180%) 1 vote

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Quelle sont les différences entre les crypto-monnaies, les tokens et les altcoins ?"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Domi
Invité

Mer­ci pour cet article ins­truc­tif, per­so j’utilisais le terme alt­coins pour dési­gner aus­si des tokens !! Comme quoi lire une vraie défi­ni­tion évite des erreurs…
(Et bra­vo pour ce site dont j’apprécie le conte­nu, dom­mage qu’il n’y ait pas plus de com­men­taires, mais ça va peut-être venir ! 🙂


Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743