Crypto-monnaies

Qu’est-ce que sont les altcoins (ou crypto-monnaies alternatives au Bitcoin) ? Définition et Guide Complet 2018

Tokens, crypto-monnaies et Altcoins

La plu­part des inves­tis­seurs en cryp­to-mon­naie ont sui­vi un che­min iden­tique. Ils ont tout d’abord enten­du par­ler du Bit­coin, et ont déci­dé d’acheter leurs pre­miers sato­shis.

Ils ont ensuite rapi­de­ment pu consta­ter qu’il exis­tait des cen­taines d” »alt­coins » (d’autres cryp­to-mon­naies « alter­na­tives » au Bit­coin) : l’Ether, le Ripple, le Lite­coin, le Zcash,…

Ces alt­coins s’appuyent eux aus­si sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain – mais visent d’autres objec­tifs et sont assor­tis d’autres fonc­tion­na­li­tés, d’autres pro­to­coles de vali­da­tion…

Mais que sont vrai­ment ces alt­coins ? Qu’est-ce qu’apportent ces dif­fé­rentes cryp­to-mon­naies alter­na­tives au Bit­coin ? Com­ment obte­nir des infor­ma­tions sur celles-ci – et com­ment les ache­ter ?

Les principaux altcoins
Les prin­ci­paux alt­coins – à retrou­ver sur CoinMarketCap.com

Qu’est-ce que sont les altcoins… et à quoi servent-ils ?

Pièce EthereumLe terme « alt­coin » est une abré­via­tion de « Bit­coin alter­na­tive ». Sont donc concer­nées l’ensemble des cryp­to-mon­naies – à l’exception du Bit­coin.

Il s’agit d’alternatives au Bit­coin dans la mesure où ce sont éga­le­ment des actifs numé­riques, qui s’appuient sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain.

Il existe aujourd’hui plu­sieurs cen­taines d’altcoins (on pou­vait en dénom­brer 1469 lors de la rédac­tion de ce guide).

Vous vous en dou­tez : une majo­ri­té d’entre eux n’ont pas grand inté­rêt. Macron­Coin, LePen­Coin, FAIL­Coin, Fraud­Coin,.. Des cen­taines de mon­naies numé­riques n’apportent stric­te­ment aucune fonc­tion­na­li­té nou­velle, et n’ont été conçues qu’avec l’objectif d’attirer suf­fi­sam­ment d’investisseurs pour per­mettre à leurs déve­lop­peurs de géné­rer des reve­nus.

Cer­taines s’écroulent d’ailleurs du jour au len­de­main. C’était le cas, il y a quelques semaines, de l’actif numé­rique Confi­do (« je fais confiance » en ita­lien), dont le diri­geant s’est envo­lé dans la nature avec les sommes levées lors d’une ICO (levée de fonds en cryp­to-mon­naie), pro­vo­quant une chute vio­lente du cours de l’actif.

évolution du prix de confido

Comme tout le monde peut déci­der de lan­cer sa propre cryp­to-mon­naie, de nou­veaux actifs naissent chaque semaine – et une majo­ri­té d’entre eux fini­ront dans l’oubli.

Dans le même temps, cer­tains alt­coins pro­posent des inno­va­tions extrê­me­ment inté­res­santes, qui per­mettent d’ailleurs à leur réseau d’être valo­ri­sé à plu­sieurs mil­liards de dol­lars.

Cer­tains cherchent à rem­pla­cer le Bit­coin en pro­po­sant une ver­sion « amé­lio­rée » de ce pro­to­cole qui a été ima­gi­né en 2008. Le Lite­coin de Char­lie Lee en est sans doute le meilleur exemple : il s’agit d’une ver­sion modi­fiée du Bit­coin (avec un algo­rithme de hachage et un « block­time » dif­fé­rents), qui vise à pro­po­ser des frais et des délais de tran­sac­tion réduits.

D’autres ne comptent pas se limi­ter à un sys­tème de paie­ment. C’est le cas de réseaux comme Ethe­reum ou NEO, qui pro­posent de véri­tables éco­sys­tèmes per­met­tant de lever des fonds, de déployer des appli­ca­tions décen­tra­li­sées, de déve­lop­per des « smart contracts »,…

Symbole Ethereum

On peut éga­le­ment citer les cryp­to-mon­naies ano­nymes. Cer­taines d’entre elles, comme Mone­ro, s’appuient sur une blo­ck­chain non trans­pa­rente, et per­mettent ain­si d’effectuer des tran­sac­tions de manière confi­den­tielle – une confi­den­tia­li­té que n’offre pas le Bit­coin, qui est un réseau pseu­do­nyme.

Enfin, d’autres comme Nano per­mettent d’effectuer des paie­ments de manière qua­si-ins­tan­ta­née, sans aucun frais de tran­sac­tion.

Altcoins vs Bitcoin : le match

Bitcoin et AltcoinsPour les « Bit­coin maxi­ma­lists », il n’y a qu’une seule mon­naie qui soit digne d’intérêt : le Bit­coin.

Ils estiment qu’il s’agit de la pre­mière mon­naie tota­le­ment décen­tra­li­sée, et indiquent qu’elle est la seule à pou­voir s’appuyer sur un volume de tran­sac­tion et un taux de hachage consi­dé­rables. Ils évoquent éga­le­ment les effets de réseau pour expli­quer pour­quoi ils ne jurent que par le Bit­coin.

Pour­tant, même en étant extrê­me­ment enthou­siaste vis-à-vis du Bit­coin et en pen­sant qu’il devrait res­ter l’actif le plus valo­ri­sé de l’écosystème pen­dant au moins plu­sieurs années, on peut esti­mer que les alt­coins ont éga­le­ment un rôle à jouer.

D’autant plus que le Bit­coin a été conçu pour offrir une alter­na­tive décen­tra­li­sée au sys­tème finan­cier – et les alt­coins par­ti­cipent à une telle décen­tra­li­sa­tion. Par ailleurs, s’il est dif­fi­cile de modi­fier le Bit­coin (comme on a pu le consta­ter lors de la « guerre des forks »), les alt­coins offrent un for­mi­dable « labo­ra­toire », qui per­met d’aller bien plus loin que ce que per­met de faire le « test­net » (la blo­ck­chain alter­na­tive) du Bit­coin.

Crypto-monnaies Bitcoin Litecoin Ethereum

On peut éga­le­ment pen­ser que le Bit­coin pro­fite de l’émergence de ces alt­coins. Il s’agit tou­jours de l’actif de réfé­rence uti­li­sé par les tra­ders pour obte­nir ces mon­naies numé­riques alter­na­tives. Et à chaque fois que l’une d’entre elles est évo­quée dans la presse géné­ra­liste, l’auteur va inva­ria­ble­ment évo­quer le Bit­coin, qui consti­tue le socle de cet éco­sys­tème.

Enfin, la pré­sence des ces alt­coins offre du choix aux uti­li­sa­teurs – Bit­coin et alt­coins ne sont pas anti­no­miques. S’ils estiment que le BTC ne rem­plit pas son rôle, notam­ment du fait de frais et délais de tran­sac­tions en hausse (des pro­blé­ma­tiques qui sont en train d’être réglées, notam­ment grâce à des solu­tions de « sca­ling » dites « de seconde couche ») ou d’un manque d’anonymat, ils peuvent par­fai­te­ment déci­der de se tour­ner vers d’autres mon­naies alter­na­tives.

Quel était le premier altcoin ?

Logo du NamecoinCréé en avril 2011, Name­coin fut le pre­mier alt­coin.

S’il peut ser­vir de moyen d’échange, il a avant tout été déve­lop­pé pour décen­tra­li­ser le pro­ces­sus de réser­va­tion de noms de domaine.

Même s’il n’était plus clas­sé que 229ème lors de la rédac­tion de cet article, l’actif s’échangeait tou­jours sur plu­sieurs pla­te­formes.

Se tourner vers les crypto-monnaies alternatives, une bonne idée ?

En 2017, la valo­ri­sa­tion de ces alt­coins avait consi­dé­ra­ble­ment aug­men­té, pas­sant de moins de 2,3 mil­liards de dol­lars à 373 mil­liards de dol­lars :

évolution de la capitalisation des altcoins en 2017

Dans le même temps, même si le prix du Bit­coin enre­gis­trait une crois­sance de 1500% sur l’année, sa domi­na­tion sur le mar­ché des cryp­to-mon­naies dimi­nuait net­te­ment, pas­sant de 87% à 38% :

évolution de la domination du Bitcoin en 2017

Bitcoin CoinDoit-on pour autant bou­der le Bit­coin, et se tour­ner exclu­si­ve­ment vers ces cryp­to-mon­naies alter­na­tives ? Pro­ba­ble­ment pas.

Tout d’abord, cer­taines cryp­to-mon­naies alter­na­tives, qui n’ont pour­tant pas encore pro­po­sé de pro­duits véri­ta­ble­ment fonc­tion­nels, sont déjà valo­ri­sées à plu­sieurs mil­liards de dol­lars. On peut donc se deman­der si leurs équipes par­vien­dront à jus­ti­fier, dans les mois à venir, de telles valo­ri­sa­tions.

Ensuite, alors que le Bit­coin est déjà consi­dé­ré comme vola­til, de nom­breux alt­coins le sont à un degré bien supé­rieur. Par consé­quent, si les pos­si­bi­li­tés de gains sont impor­tantes, les pertes en capi­tal le sont éga­le­ment.

Ces actifs sont éga­le­ment sus­cep­tibles de faire l’objet de mani­pu­la­tion des cours, alors que leurs volumes d’échange sont faibles et que les mar­chés sur les­quels ils s’échangent ne sont que très peu régu­lés.

Par ailleurs, un tra­der for­tu­né (sur­nom­mé « whale ») peut s’offrir une part consé­quente des coins dis­po­nibles, ce qui va faire grim­per leur prix. Il va ain­si pou­voir atti­rer des inves­tis­seurs, qui vont vou­loir pro­fi­ter de cette hausse – et qui s’attendent à ce qu’elle se pour­suive. Une fois que le cours aura suf­fi­sam­ment aug­men­té grâce à leur arri­vée, le tra­der va pou­voir revendre sou­dai­ne­ment l’ensemble de ces coins – et réa­li­ser ain­si un pro­fit.

Il s’agit d’ailleurs du méca­nisme uti­li­sé par les groupes de « pump and dump », qui consiste à atti­rer un maxi­mum d’investisseurs sur une valeur, pour pou­voir gagner de l’argent à leurs dépens.

Technologie blockchainPar consé­quent, mieux vaut évi­ter de se pré­ci­pi­ter sur les actifs qui sont en train de flam­ber, et pri­vi­lé­gier ceux dont la tech­no­lo­gie est pro­met­teuse, et qui semblent être sous-éva­lués par rap­port à d’autres réseaux concur­rents. Il convient pour cela d’être atten­tif à la « Mar­ket Cap » affi­chée par Coin­Mar­ket­Cap, qui per­met de se faire une idée de la valo­ri­sa­tion d’un actif – le prix d’un coin, à lui seul, ne four­nis­sant à ce titre aucune indi­ca­tion.

Par­mi les fac­teurs aux­quels ils convient de s’intéresser, on peut notam­ment citer :

  • des déve­lop­peurs actifs, avec un cer­tain « track record »
  • une large com­mu­nau­té d’investisseurs et de « sup­por­ters », qui semblent vou­loir s’engager sur le long terme
  • des volumes d’échange rela­ti­ve­ment éle­vés
  • de véri­tables cas d’usage, qui seront sus­cep­tibles d’attirer de nom­breux de uti­li­sa­teurs dans les mois/années à venir

Vous pou­vez éga­le­ment vous rendre sur Coin­Ge­cko, qui pro­pose des scores (déve­lop­peur, com­mu­nau­té et inté­rêt public). Même si ceux-ci sont cal­cu­lés à par­tir d’un algo­rithme (et qu’il vous fau­dra affi­ner ces résul­tats à l’aide de vos recherches), il peut s’agir d’un outil pré­cieux pour déni­cher des actifs pro­met­teurs.

Coingecko Classement des crypto-monnaies alternatives

Notre conseil : pre­nez-le temps de mener des recherches appro­fon­dies avant d’investir dans un actif. Et rap­pe­lez-vous que ce n’est pas parce qu’un ou deux inter­nautes s’enthousiasment sur Twit­ter ou sur Red­dit en évo­quant leur der­nier achat, qu’il s’agit for­cé­ment d’une acqui­si­tion per­ti­nente.

Vous devez éga­le­ment bien com­prendre qu’il s’agit d’actifs extrê­me­ment ris­qués. Cer­tains obser­va­teurs estiment d’ailleurs qu’il serait dérai­son­nable d’investir plus de 1 ou de 2% de son patri­moine dans ces mon­naies numé­riques alter­na­tives. Quel que soit votre choix, mieux vaut n’y pla­cer que des sommes que vous pou­vez vous per­mettre de perdre.

Enfin, même si des appli­ca­tions comme Block­fo­lio per­mettent de suivre en temps réel l’évolution de votre por­te­feuilles de cryp­to-mon­naies, celle-ci n’est peut-être pas per­ti­nente si vous vous pla­cez dans un objec­tif de long terme. Mieux vaut peut-être ache­ter quelques valeurs et les oublier pen­dant plu­sieurs mois – afin de vous évi­ter quelques angoisses.

Comment acheter des Altcoins ?

La majo­ri­té des alt­coins peuvent être obte­nus, pour les inves­tis­seurs euro­péens, à tra­vers deux pla­te­formes : Binance et Bit­trex.

Notez que celles-ci ne per­mettent pas, contrai­re­ment à Coin­base, d’échanger direc­te­ment des euros contre des actifs numé­riques. Vous devrez ain­si d’abord ache­ter des Bit­coins (ou des Ethers) avec Coin­base (ou à l’aide d’un autre ser­vice), puis les envoyer vers ces pla­te­formes – et c’est alors que vous pour­rez obte­nir, en échange, des alt­coins.

Pour savoir sur quels mar­chés s’échangent cha­cuns de ces alt­coins, la pro­cé­dure à suivre est rela­ti­ve­ment simple.

Vous pou­vez vous rendre sur Coin­Mar­ket­Cap, puis cli­quer sur l’actif que vous sou­hai­tez obte­nir. En s’intéressant par exemple à la cryp­to-mon­naie alter­na­tive TRON (TRX), vous n’avez plus qu’à cli­quer sur « Mar­kets » afin de connaître les pla­te­formes vers les­quelles vous pou­vez vous tour­ner :

Marchés échange crypto-monnaie alternative-tron

En tant qu’européen(ne), la pla­te­forme qui vous per­met­tra d’obtenir le plus grand nombre d’actifs, avec des volumes d’échange consé­quents, c’est Binance.

Vous pour­rez y retrou­ver la majo­ri­té des prin­ci­paux alt­coins réfé­ren­cés sur Coin­Mar­ket­Cap. N’hésitez pas à accé­der à notre tuto­riel de Binance – vous y décou­vri­rez com­ment créer et sécu­ri­ser votre compte, mais éga­le­ment com­ment vous pou­vez pro­cé­der à vos pre­miers échanges.

Pour trou­ver d’autres actifs, vous pou­vez éga­le­ment opter pour d’autres pla­te­formes telles que Kucoin, Bit­trex, Mer­ca­tox, ou encore Cryp­to­pia.

Notez qu’il est for­te­ment recom­man­dé :

  • de mettre en place, dès votre ins­crip­tion, une méthode d’authentification à deux fac­teurs. Un pirate qui par­vien­drait à déro­ber votre login et votre mot de passe n’aurait ain­si pas la pos­si­bi­li­té d’accéder à votre compte et de déro­ber vos cryp­to-mon­naies.
  • de ne pas vous ser­vir de ces pla­te­formes pour « sto­cker », sur le long terme, vos alt­coins. Nous vous invi­tons à uti­li­ser, pour chaque mon­naie numé­rique, des por­te­feuilles logi­ciels (chaque alt­coin est asso­cié à un por­te­feuille dif­fé­rent, qui devrait être réfé­ren­cé sur son site offi­ciel). Pour une sécu­ri­té ren­for­cée, vous pou­vez vous offrir un Led­ger Nano S, qui per­met de sto­cker de nom­breux alt­coins.

Si vous sou­hai­tez for­mu­ler des remarques, ou nous poser des ques­tions au sujet de ces cryp­to-mon­naies alter­na­tives, n’hésitez pas à uti­li­ser l’espace com­men­taires ci-des­sous.

Réfé­rences : CCN, Coin­Mar­ket­Cap, Coin­Ge­cko

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment ris­qués. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pou­vez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

Qu’est-ce que sont les alt­coins (ou cryp­to-mon­naies alter­na­tives au Bit­coin) ? Défi­ni­tion et Guide Com­plet 2018
5.5 (110%) 2 vote[s]




[wpcrypto_list]