Ethereum

Qu’est ce qu’un Token ERC-20 ? [Guide Complet]

Qu'est ce qu'un token ERC-20

Avec l’arrivée de nom­breuses levées de fonds conduites au tra­vers d’ICOs en 2017, les tokens ERC-20 ont beau­coup fait par­ler d’eux.

D’après les sta­tis­tiques four­nies par Coin­Sche­dule, ces ICOs auraient per­mis de lever cette année plus de 3,6 mil­liards de dol­lars. Cer­tains pro­jets comme File­coin ou Tezos ont d’ailleurs pu être finan­cés, à eux seuls, à hau­teur de plus de 200 mil­lions de dol­lars.

Mais qu’est ce qu’un token ERC-20 ? Avant de répondre à cette ques­tion, il convient de pré­sen­ter la tech­no­lo­gie blo­ck­chain sur laquelle ces actifs numé­riques s’appuient.

Les tokens ERC-20 : un pur produit de la technologie blockchain

Technologie Blockchain Ethereum

Les blo­ck­chains sont des registres sécu­ri­sés et dis­tri­bués, qui per­mettent de s’assurer que les tran­sac­tions ne puissent être fal­si­fiées.

Le Bit­coin fut la pre­mière mon­naie numé­rique a avoir recours à cette tech­no­lo­gie pour enre­gis­trer les tran­sac­tions effec­tuées sur son réseau. Son (ou ses) déve­lop­peurs ont façon­né un pro­to­cole inno­vant, qui per­met de trans­fé­rer de la valeur sans avoir à faire confiance à une auto­ri­té tierce.

Pour la pre­mière fois, il était ain­si pos­sible de s’appuyer sur les don­nées four­nies pas le réseau (les soldes des comptes, les tran­sac­tions pas­sées,…) sans avoir à faire confiance à un orga­nisme cen­tra­li­sé.

Mais la blo­ck­chain du Bit­coin est rela­ti­ve­ment limi­tée : elle a été ima­gi­née il y a près de 10 ans – une éter­ni­té dans un tel éco­sys­tème. Qui plus est, elle a été conçue uni­que­ment dans le but de per­mettre des paie­ments – alors que la tech­no­lo­gie blo­ck­chain peut sup­po­ser de nom­breux autres cas d’usage.

D’où l’arrivée d’Ethe­reum.

Tokens Ethereum

Ethe­reum est un réseau blo­ck­chain qui per­met de déployer des pro­grammes, appe­lés « smart contracts » (des « contrats intel­li­gents »).

Lan­cée en 2014 par une petite bande d’ingénieurs, Ethe­reum a été ima­gi­née pour créer « un ordi­na­teur mon­dial », qui puisse per­mettre à chaque déve­lop­peur de conce­voir des smart contracts et de les déployer sur sa blo­ck­chain.

Un smart contract peut être pré­sen­té comme un actif numé­rique qui com­porte des fonc­tions per­met­tant d’échanger de la valeur et de véri­fier les soldes des déten­teurs. Ces contrats « auto-exé­cu­tants » vont pou­voir être uti­li­sés dans de nom­breux sec­teurs éco­no­miques.

Les déve­lop­peurs vont par ailleurs pou­voir éla­bo­rer des appli­ca­tions décen­tra­li­sées (dApps) à par­tir de ces smart contracts.

Et pour fonc­tion­ner, ces appli­ca­tions vont s’appuyer sur des tokens, qui consti­tuent eux-mêmes des smart contracts.

Un token est géré par un code infor­ma­tique repré­sen­tant une fonc­tion qui va être asso­ciée à une base de don­nées. Ce code va défi­nir la manière dont va se com­por­ter le token, et la base de don­nées va per­mettre de savoir com­bien chaque por­te­feuille détient de tokens. Si un uti­li­sa­teur, ou un autre smart contract Ethe­reum, envoie un mes­sage au contrat de ce token sous la forme d’une « tran­sac­tion », le code va mettre à jour la base de don­nées cor­res­pon­dante.

Pour faci­li­ter la créa­tion de ces tokens, les déve­lop­peurs d’Ethereum ont déci­dé, dans la fou­lée, de mettre en place une norme spé­ci­fique : ERC-20.

Mais que signifie token ERC-20 ?

Token Erc-20 Ethereum

ERC-20 (« Ethe­reum Request for Com­ments 20 ») consti­tue une norme à laquelle les tokens Ethe­reum peuvent se sou­mettre. Elle per­met de défi­nir la manière dont vont se com­por­ter de nou­veaux tokens au sein de l’écosystème Ethe­reum.

La norme ERC-20 est liée à un éven­tail de 6 fonc­tions qui vont être recon­nues par les autres smart contracts déployés sur la blo­ck­chain Ethe­reum. Celles-ci com­prennent, par exemple, la manière dont va être trans­fé­rée un token, ou encore la façon dont le réseau va pou­voir accé­der aux infor­ma­tions rela­tives à ce token (son sym­bole, son nom, l’offre en cir­cu­la­tion,…). Elle va éga­le­ment per­mettre de défi­nir un stan­dard qui offri­ra la pos­si­bi­li­té à d’autres smart contracts de com­mu­ni­quer faci­le­ment avec elle.

Le recours à ces tokens pro­cure de nom­breux avan­tages : plus d’uniformité, moins de risque, moins de com­plexi­té,… Alors que les déve­lop­peurs devaient aupa­ra­vant réin­ven­ter la roue en implé­men­tant leurs propres ver­sions de cer­taines fonc­tions basiques, ils peuvent désor­mais s’appuyer sur une norme claire et simple à uti­li­ser.

Les tokens ERC-20, des actifs financiers qui s’échangent sur les marchés

marchés financiers

Voi­ci quelques exemples de tokens ERC-20 :

  • Augur (REP)
  • Gno­sis (GNO)
  • Veri­ta­seum (VERI)

Ces tokens consti­tuent des actifs qui peuvent être envoyés et reçus, comme on le ferait avec n’importe quelle cryp­to-mon­naie. Ils peuvent prendre des formes diverses : des points de fidé­li­té, des objets phy­siques, des « skins » dans des jeux vidéo,…

Tokens ERC-20 blockchain Etheruem

Des star­tups vont par ailleurs se voir offrir la pos­si­bi­li­té de lever des fonds en pro­po­sant ces tokens au tra­vers d’ICOs. Il convient tou­te­fois de pré­ci­ser que la plu­part de ces tokens ne repré­sentent pas une part de ces socié­tés, mais des « uti­li­ty tokens » qui pour­ront être uti­li­sé sur la pla­te­forme qu’elles s’apprêtent à pro­po­ser.

ERC-20 semble avoir créé un cercle ver­tueux : cette norme donne confiance aux inves­tis­seurs, qui savent qu’ils pour­ront faci­le­ment échan­ger leurs tokens. Ceci  les amène à par­ti­ci­per à d’autres ICOs, ce qui encou­rage les déve­lop­peurs à lan­cer de nou­veaux pro­jets (même si seule une poi­gnée de ceux-ci sont vrai­ment inté­res­sants). Ce stan­dard per­met au réseau d’accueillir de nom­breuses tech­no­lo­gies inno­vantes, qui valo­risent la blo­ck­chain Ethe­reum.

Ces tokens ERC-20 n’ont tou­te­fois pas de valeur intrin­sèque : c’est la confron­ta­tion entre l’offre et de la demande qui va fixer leur valeur, en s’appuyant notam­ment sur le poten­tiel que recèle l’application sur laquelle ils peuvent être uti­li­sés. Il vont ain­si pou­voir être échan­gés sur des pla­te­forme spé­cia­li­sées (Bit­trex, Binance, Ether­del­ta,…).

Voi­ci par exemple l’évolution du cours d’Augur (REP) sur l’année 2017 :

évolution du cours des crypto-monnaies augur rep 2017Sur les mar­chés, Augur peut être échan­gée contre des cryp­to-mon­naies (ETH, BTC, USDT,…) mais éga­le­ment contre des mon­naies fidu­ciaires :

Marchés d'échange crypto-monnaie Augur (Rep)

C’est l’appétence des inves­tis­seurs pour le token ERC-20 Augur qui va per­mettre de fixer sa valeur. Celle-ci sera sus­cep­tible d’évoluer en fonc­tion de divers élé­ments : l’avancée du pro­jet, les rumeurs qui arri­ve­ront aux oreilles des inves­tis­seurs, les évo­lu­tions de tokens concur­rents,…

Les tokens ERC-20 peuvent être transférés d’un portefeuille Ethereum à un autre

transfert token

Ces tokens dif­fèrent des autres cryp­to-mon­naies, puisqu’ils s’appuient tous sur un seul et unique réseau : le réseau Ethe­reum.

Ils vont ain­si être « sto­ckés » dans des adresses Ethe­reum, et vont pou­voir être échan­gés au tra­vers d’inscriptions effec­tuées sur cette même blo­ck­chain.

Inté­res­sons-nous à cette tran­sac­tion, qui fait inter­ve­nir un autre token ERC 20 :

https://etherscan.io/tx/0x2e81009efe3c00f4869ac4a39fa9b106d5b9fb14d73e98a70d7c5f6f96f4d807

À pre­mière vue, il sem­ble­rait d’une tran­sac­tion « vide » – on voit que le mon­tant d’Ether envoyé est égal à zéro. Mais si l’on regarde d’un peu plus près :

Smart contract Ethereum token ERC20

On peut consta­ter qu’environ 2,77 tokens Omi­se­Go (OMG) ont été envoyés d’une adresse Ethe­reum vers une autre.

On peut éga­le­ment voir que la tran­sac­tion « Contract 0xd26… » fait réfé­rence à un smart contract déployé sur le réseau Ethe­reum. Il s’agit du smart contract d’OmiseGo – une appli­ca­tion qui va gérer la dis­tri­bu­tion et le trans­fert de tokens Omi­se­Go au sein du réseau Ethe­ruem.

Pour trans­fé­rer des tokens, il va fal­loir par ailleurs régler des frais au réseau Ethe­reum. Ceux-ci vont per­mettre de récom­pen­ser les « mineurs » qui assurent le bon fonc­tion­ne­ment du réseau et l’ajout des tran­sac­tions dans de nou­veaux blocs.

L’ensemble des tokens ERC-20 sont ain­si échan­gés sur le réseau Ethe­reum, et une seule et unique adresse Ethe­reum va pou­voir sto­cker dif­fé­rents tokens, comme c’est le cas de celle-ci :

Adresse Ethereum multiples tokens

Après ERC-20, ERC-223 ?

Même si elle semble sus­ci­ter un cer­tain enthou­siasme auprès des déve­lop­peurs, qui sont nom­breux à se confor­mer à ses règles, ERC-20 reste une tech­no­lo­gie expé­ri­men­tale.

L’une des pro­blé­ma­tiques signi­fi­ca­tives ren­con­trées par les uti­li­sa­teurs est liée au fait que des tokens envoyés direc­te­ment à un smart contract seront per­dus.  Le contrat d’un token ne peut répondre à une ten­ta­tive de trans­fert direct, ce qui va pro­vo­quer la « perte » du token asso­cié à ce trans­fert.

D’après ce qu’indiquait Coin­Desk à la mi-2017, envi­ron 70 000 dol­lars de tokens auraient été per­dus du fait de ce simple pro­blème.

Mais des solu­tions sont en pré­pa­ra­tion. Le stan­dard ERC-223 cherche à résoudre ce pro­blème un implé­men­tant au contrat asso­cié au token une fonc­tion « token­Fall­back », qui per­met­tra d’éviter que le contrat ne conser­ver les tokens qui auraient été envoyés vers celui-ci de manière acci­den­telle.

Notez qu’il est pos­sible de trou­ver sur le site offi­ciel d’Ethereum un tuto­riel per­met­tant de com­prendre com­ment créer son propre token ERC-20.

Réfé­rences : Consen­sys, Inves­to­pe­dia, Coin­deskEthers­can, Coin­Mar­ket­Cap, TheE­the­reum­Wi­ki

Qu’est ce qu’un Token ERC-20 ? [Guide Com­plet]
10 (200%) 1 vote

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 4212