Bitcoin Démocratisation

Femmes et crypto-monnaies : le nombre d’investisseuses aurait doublé en l’espace de 6 mois

Femme Bitcoin

Selon un son­dage mené par une pla­te­forme d’échange bri­tan­nique, le pour­cen­tage de femmes se disant prêtes à inves­tir dans des actifs numé­riques aurait dou­blé en l’espace de six mois.

La pla­te­forme Lon­don Block Exchange a récem­ment publié les résul­tats d’un son­dage mon­trant qu’une femme sur 8 (soit près de 13%) envi­sa­ge­rait d’investir dans les cryp­to-mon­naies. Elles n’étaient que 6% à vou­loir se tour­ner vers ces actifs à la fin de l’année der­nière.

Et les chiffres sont plus éle­vés si l’on ne prend en compte que les jeunes femmes issues de la géné­ra­tion Y, qui seraient 20% à lor­gner sur les mon­naies numé­riques.

« Il sub­siste tou­jours une mau­vaise per­cep­tion très répan­due selon laquelle les cryp­to-mon­naies seraient prin­ci­pa­le­ment réser­vées aux hommes. Pour­tant, nous avons pu consta­ter ces der­niers mois l’arrivée sur notre pla­te­forme de plu­sieurs cen­taines de femmes, et cer­tains des inves­tis­seurs les plus ins­pi­rants et les mieux infor­més du sec­teur sont des femmes», explique Agnes de Roeyer, ana­lyste com­mer­ciale en chef du Lon­don Block Exchange.

Mme Roeyer n’est pas la seule à prê­ter atten­tion à ce public fémi­nin. Le Block­Show Europe a récem­ment dis­tin­gué trois femmes lea­ders de l’écosystème blo­ck­chain. Il s’agit du doc­teur Quy Vo-Rein­hard, la co-fon­da­trice et res­pon­sable des don­nées du Health Infor­ma­tion Tra­cea­bi­li­ty, de Gina Contri­no, déve­lop­peuse front-end chez Lisk, ain­si que de Manon Bur­gel, res­pon­sable des opé­ra­tions chez B2Expand.

Femmes et blockchain

Pour le jour­nal City A.M., les femmes seraient moins sus­cep­tibles de res­sen­tir de la « FOMO » – la peur de pas­ser à côté d’un inves­tis­se­ment ren­table –, et elles auraient ten­dance à adop­ter un rai­son­ne­ment stra­té­gique lorsqu’elles se tournent vers les actifs numé­riques. Par ailleurs, contrai­re­ment aux hommes qui seraient plus enclins à prendre seuls leur déci­sion, les inves­tis­seuses seraient plus nom­breuses à deman­der l’avis de leurs proches avant de miser sur une cryp­to-mon­naie.

La faible pro­por­tion de femmes dans l’écosystème des actifs numé­riques avait déjà été évo­quée ces der­niers mois par de nom­breux obser­va­teurs. En octobre 2017, le ser­vice MyE­ther­Wal­let avait consta­té que seules 16% des inter­nautes lisant ses tweets étaient des femmes :

Un son­dage mené sur Red­dit auprès des déten­teurs d’Ethers avait mon­tré de son côté que seules 4% des par­ti­ci­pantes étaient des femmes.

Les déve­lop­peurs du por­te­feuille Ethe­reum Trust Wal­let étaient arri­vés en jan­vier der­nier à des conclu­sions simi­laires, puis­qu’ils avaient consta­té que 94,3% de leurs uti­li­sa­teurs étaient des hommes.

Trust Wallet statistiques genre

L’écart est moindre si l’on s’intéresse au sexe des fol­lo­wers de grandes figures de l’écosystème des cryp­to-mon­naies. Les équipes de Trust Wal­let ont ain­si consta­té qu’environ 20% des fans de Vita­lik Bute­rin (le cofon­da­teur d’Ethereum), de Char­lie Lee (le créa­teur du Lite­coin) ou de l’informaticien Andreas M. Anto­no­pou­los étaient des femmes.

Nydia Zhang est la cofon­da­trice et pré­si­dente de la Social Alpha Foun­da­tion, une pla­te­forme de sub­ven­tions à but non lucra­tif axée sur l’autonomisation des com­mu­nau­tés à tra­vers l’utilisation de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain. Elle estime que ces écarts devraient conti­nuer à se res­ser­rer :

« Je suis convain­cue que le nombre de femmes lea­ders dans l’écosystème des cryp­to-mon­naies dou­ble­ra au cours des six pro­chains mois ».

Réfé­rence : CCN

Femmes et cryp­to-mon­naies : le nombre d’investisseuses aurait dou­blé en l’espace de 6 mois
5 (100%) 1 vote

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14