Bitcoin Démocratisation

La société qui détient le NYSE va lancer un marché à terme sur le Bitcoin – un actif qui pourrait « devenir la première monnaie au monde »

New York Stock Exchange

Inter­con­ti­nen­ta­lEx­change (ICE) – le pro­prié­taire du New York Stock Exchange (NYSE) – a révé­lé qu’elle comp­tait lan­cer en novembre pro­chain des contrats à terme sur le Bit­coin qui seraient réglés par « livrai­son phy­sique ». Ceux-ci seront pro­po­sés par le géant bour­sier à tra­vers Bakkt, une star­tup qui aura notam­ment pour ambi­tion de démo­cra­ti­ser l’u­sage du BTC.

ICE va lancer des contrats à terme sur le Bitcoin

Graphique Financier

ICE a annon­cé ce ven­dre­di la créa­tion d’une nou­velle pla­te­forme – bap­ti­sée Bakkt – qui sera déve­lop­pée en par­te­na­riat avec de grandes socié­tés telles que Micro­soft, Star­bucks ou encore BCG.

Bakkt s’in­té­gre­ra avec les mar­chés à terme et la chambre de com­pen­sa­tion d’ICE pour réfé­ren­cer un contrat à terme sur le Bit­coin réglé par « livrai­son phy­sique ». Ce pro­duit finan­cier devrait être pro­po­sé dès novembre pro­chain, sous réserve de l’ob­ten­tion des auto­ri­sa­tions régle­men­taires néces­saires.

Dans la mesure où ICE – l’un des plus grandes noms de la finance – pro­po­se­ra des ser­vices de garde pour les actifs numé­riques pla­cés sur la pla­te­forme Bakkt, les inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels – comme les fonds de pen­sion ou les com­pa­gnies d’as­su­rances – pour­raient être moins réti­cents à se tour­ner vers le Bit­coin. Ces der­niers mois, de nom­breux ana­lystes ont indi­qué que l’ab­sence d’un dépo­si­taire régu­lé de confiance consti­tuait la rai­son prin­ci­pale pour laquelle cer­tains gros inves­tis­seurs ne s’é­taient pas encore tour­nés vers les cryp­to-mar­chés.

« Bakkt a été pen­sée pour offrir une pla­te­forme d’en­trée “sca­lable” per­met­tant la par­ti­ci­pa­tion des inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels, des mar­chands et des épar­gnants dans l’é­co­sys­tème des actifs numé­riques en offrant une meilleure effi­cience, ain­si qu’une sécu­ri­té et une uti­li­té accrues », s’est enthou­sias­mé Kel­ly Loef­fler, le CEO de Bakkt. « Nous sommes en train de col­la­bo­rer pour créer une pla­te­forme ouverte qui per­met­tra de déblo­quer le poten­tiel trans­for­ma­teur des actifs numé­riques sur les mar­chés mon­diaux et le com­merce ».

Bakkt ne se limi­te­ra ain­si pas à un mar­ché à terme sur le Bit­coin. La jeune pousse – sur laquelle ont misé de nom­breux inves­tis­seurs, comme M12 (une filiale de Micro­soft), For­tress, Sus­que­han­na, Pan­te­ra Capi­tal, ou encore Galaxy Digi­tal – consti­tue­ra une pla­te­forme à part entière qui pour­rait aider les prin­ci­paux actifs numé­riques à jouir d’une légi­ti­mi­té accrue.

« En réunis­sant une infra­struc­ture régu­lée et connec­tée à des appli­ca­tions des­ti­nées aux ins­ti­tu­tion­nels et aux épar­gnants pour les actifs numé­riques, nous sou­hai­tons appor­ter de la confiance à l’é­chelle mon­diale dans cette classe d’ac­tifs. Cette ini­tia­tive s’ins­crit dans notre volon­té de vou­loir ame­ner de la trans­pa­rence et de la confiance sur des mar­chés qui n’é­taient, jus­qu’i­ci, pas encore régu­lés », a décla­ré Jef­frey Spre­cher, le fon­da­teur et PDG d’ICE.

Démocratiser le Bitcoin

Bitcoin et financeJef­frey Spre­cher et Kel­ly Loef­fler ont évo­qué leurs objec­tifs ambi­tieux au cours d’un entre­tien accor­dé au maga­zine For­tune. Ils y révèlent notam­ment  que leur pla­te­forme inté­gre­ra un registre qui évo­lue­ra autour de la blo­ck­chain du Bit­coin.

Ils estiment que, avec l’aide d’ICE, le Bit­coin pour­rait à terme deve­nir une mon­naie de confiance aux yeux des grands acteurs de la finance, et être per­çu comme un actif de choix pour mener des paie­ments inter­na­tio­naux.

« Pour pou­voir évo­luer, les cryp­to-mon­naies ont besoin d’être pous­sées par une infra­struc­ture éta­blie. Elles ont besoin de la confiance et des règles qui ont été inté­grées au sys­tème finan­cier depuis plu­sieurs années », a ajou­té M. Spre­cher.

Une fois que les actifs d’une socié­té seront conser­vés à tra­vers ICE, celle-ci pour­ra ensuite faci­le­ment conduire des tran­sac­tions avec d’autres entre­prises connec­tées au registre de Bakkt.

« Le Bit­coin pour­rait gran­de­ment sim­pli­fier les flux d’argent mon­diaux », a indi­qué M. Spre­cher. « Il a le poten­tiel de deve­nir la pre­mière mon­naie au monde ».

Bakkt se don­ne­ra ain­si notam­ment pour mis­sion de faci­li­ter l’u­sage du Bit­coin. La star­tup devrait y être aidée par Star­bucks, qui compte offrir à ses clients la pos­si­bi­li­té de dépen­ser faci­le­ment leurs cryp­to-mon­naies au sein de ses points de vente.

« Star­bucks joue­ra un rôle impor­tant dans le déve­lop­pe­ment d’ap­pli­ca­tions pra­tiques, de confiance et régu­lées pour per­mettre aux consom­ma­teurs de conver­tir leurs actifs numé­riques en dol­lars, qu’ils pour­ront ensuite uti­li­ser chez Star­bucks », a décla­ré Maria Smith, vice-pré­si­dente de Star­bucks Pay­ments. « En tant que lea­der du paie­ment par mobile avec nos plus de 15 mil­lions de membres Star­bucks Rewards, notre socié­té sou­haite accom­pa­gner les inno­va­tions liées à la mul­ti­pli­ca­tion des moyens de paie­ment offerts à nos clients ».




[wpcrypto_list]