Crypto-monnaies

John McAfee recommande une crypto-monnaie sur Twitter – son cours augmente de près de 65% en l’espace de moins d’une heure

John McAfee

John McA­fee a twee­té sa pre­mière « cryp­to-recom­man­da­tion ». Le coin qu’il a pré­sen­té sur Twit­ter, Elec­tro­neum (ETN), a vu son cours aug­men­ter de près de 65% en seule­ment quelques dizaines de minutes.

Après avoir pré­dit il y a quelques semaines un Bit­coin à 1 mil­lion de dol­lars d’i­ci à 2020, le fan­tasque entre­pre­neur John McA­fee l’a­vait annon­cé hier : il allait pré­sen­ter chaque jour un « alt­coin » à ses fol­lo­wers Twit­ter.

« À par­tir de demain, je pré­sen­te­rai chaque jour un unique “alt­coin”. La plu­part des 2000 coins pré­sents sur le mar­ché n’ont aucun inté­rêt, ou consti­tuent des escro­que­ries. Je lirais chaque “white paper” […] Ces coins chan­ge­ront le monde. Vous avez la pos­si­bi­li­té de par­ti­ci­per à ce changement. »

Comme on pou­vait s’y attendre, le cours d’E­lec­tro­neum (ETN) a immé­dia­te­ment flam­bé. La cryp­to-mon­naie s’est ain­si appré­ciée de 64% en moins d’une heure, son prix pas­sant de 0,075 dol­lars à 16h14, à 0,123 dol­lars à 17h05 :

Hausse cours Electroneum 21 décembre 2017

Elec­tro­neum, auto-pro­cla­mée « pre­mière cryp­to-mon­naie bri­tan­nique », était par­ve­nue à lever 40 mil­lions de dol­lars il y a quelques semaines.

Electroneum Logo

John McA­fee a jus­ti­fié son choix en évo­quant le fait qu’E­lec­tro­neum peut être« minée » à par­tir d’un simple smart­phone, et que l’ap­proche de ses équipes consiste à rendre l’u­ni­vers des cryp­to-mon­naies plus acces­sible au grand public. Il a éga­le­ment décla­ré que la mon­naie lui sem­blait sous-éva­luée du fait de sa popu­la­ri­té, de la force de sa com­mu­nau­té et de la pos­si­bi­li­té d’u­ti­li­ser de manière anonyme.

On pou­vait consta­ter que le record his­to­rique d’E­lec­tro­neum, d’en­vrion 0,137 dol­lars, avait été atteint il y a quelques jours. On peut pen­ser que cer­tains déten­teurs ont pro­fi­té de cette hausse pour vendre la mon­naie, ce qui pour­rait avoir contri­bué à la forte baisse qui a suivi.

On sait qu’Elec­tro­neum avait été sous le feu des cri­tiques : cer­tains obser­va­teurs oit indi­qué que les équipes à l’o­ri­gine du pro­jet auraient payé des « likes » Face­book pour faire connaître celui-ci, que le « whi­te­pa­per » ne serait pas celui d’une tech­no­lo­gie véri­ta­ble­ment inno­vante, et qu’elle aurait eu recours à des méthodes publi­ci­taires dou­teuses. Enfin, les 40 mil­lions de dol­lars qui ont pu être levés par Elec­tro­neum au tra­vers de son ICO semble, aux yeux de cer­tains, consti­tuer une somme beau­coup trop éle­vée pour un tel pro­jet.

Plu­sieurs com­men­taires néga­tifs ont été publiés suite à ce tweet – en par­tie parce que M. McA­fee igno­rait sur quelle pla­te­forme il était pos­sible d’ob­te­nir Electroneum.


Pour le moment, il est pos­sible de retrou­ver la mon­naie sur Cryp­to­pia. Si sa hausse se pour­sui­vait, on pour­rait peut-être la voir appa­raître sur d’autres pla­te­formes d’é­change plus popu­laires. Il est tou­te­fois dif­fi­cile de savoir si Elec­tro­neum va par­ve­nir à main­te­nir une telle valeur (sa capi­ta­li­sa­tion s’é­lève actuel­le­ment à plus de 475 mil­lions de dol­lars), ou si son cours va s’ef­fon­drer dans les pro­chaines heures.

Pump… and dump ?

Le fan­tasque entre­pre­neur, fort de ses 233 000 abon­nés, sait qu’il jouit d’une grande influence. Il a pu le consta­ter il y a quelques jours, lors­qu’il avait évo­qué sur son compte Twit­ter la cryp­to-mon­naie Verge (XVG) :

Le cours de celle-ci avait flam­bé immé­dia­te­ment après la publi­ca­tion du tweet. Le prix de Verge avait ain­si été qua­si­ment mul­ti­plié par 15 en l’es­pace d’une semaine :

Hausse cours Verge 21 décembre 2017

Désor­mais, des mil­liers d’in­ter­nautes sont pen­dus au lèvres de M. McA­fee, dans l’at­tente de sa pro­chaine recom­man­da­tion – et ce quelque soit la qua­li­té de la cryp­to-mon­naie qui sera pré­sen­tée, puis­qu’il savent que le prix de celle-ci a de grandes chances d’aug­men­ter dès la publi­ca­tion d’un tweet.

Tout ceci montre à quel point il est facile, pour cer­tains indi­vi­dus, de mani­pu­ler les mar­chés de cryp­to-mon­naies – celles-ci ne fai­sant, pour le moment, pas l’ob­jet d’une quel­conque réglementation.

C’est ce que nous vous indi­quions dans cet article, dans lequel nous évo­quions la pro­li­fé­ra­tion de groupes de « pump and dump » : si les mar­chés bour­siers font l’ob­jet d’une étroite sur­veillance, n’im­porte qui peut s’ap­puyer sur un compte Twit­ter ou Tele­gram pour inci­ter des épar­gnants à ache­ter une cryp­to-mon­naie, dans le but de faire mon­ter arti­fi­ciel­le­ment son cours.

Bien sou­vent, juste après de telles hausses, les tra­ders se mettent à vendre en masse la cryp­to-mon­naie concer­née, car ils savent qu’une telle flam­bée est arti­fi­cielle, et qu’elle ne va pas durer. Et, mal­heu­reu­se­ment, ceux qui achètent au plus haut vont se retrou­ver avec des actifs ayant per­du une grande par­tie de leur valeur…

Réfé­rences : Cryp­to­vest, Coin­mar­ket­cap

4/5 – (2 votes)