Crypto-monnaies

Ledger ouvre un bureau à New York afin d’y piloter le développement de son service de garde destiné aux investisseurs institutionnels

ledger-nano-s

Le fabri­quant fran­çais de cryp­to-por­te­feuilles Led­ger a annon­cé qu’il se tour­nait vers New York. Il compte y orches­trer le déve­lop­pe­ment et la com­mer­cia­li­sa­tion de Led­ger Vault, son ser­vice de garde d’actifs numé­riques taillé pour les inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels.

Ledger LogoLed­ger, qui avait lan­cé Led­ger Vault en pré-accès en mai, s’est offert les ser­vices de Deme­trios Skal­ko­tos, un ancien d’Intercontinental Exchange (ICE), pour orches­trer les opé­ra­tions liées à ce pro­jet.

« La ville de New York est le centre du monde finan­cier. Il était ain­si logique que les opé­ra­tions de Led­ger Vault soient basées dans cette région», a indi­qué Pas­cal Gau­thier, le PDG de l’entreprise.

Alors qu’un nombre crois­sant de socié­tés comptent pro­po­ser des cryp­to-ser­vices aux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels, Led­ger rejoint ain­si plu­sieurs entre­prises de la finance tra­di­tion­nelle, comme ICE ou Fide­li­ty, qui sou­haitent répondre à la demande de ces gros clients (fonds de pen­sion, banques, com­pa­gnies d’assurances,…).

La star­tup Bakkt, lan­cée par le géant ICE, devrait com­men­cer à pro­po­ser ses ser­vices dès le 24 jan­vier pro­chain. Elle offri­ra, entre autres, des contrats à terme sur le Bit­coin qui seront, contrai­re­ment à ceux que l’on retrouve sur les bourses CME et CBOE, réglés par « livrai­son phy­sique ».

De son côté, Led­ger Vault est une solu­tion de garde ultra-sécu­ri­sée. Elle doit notam­ment per­mettre à plu­sieurs membres d’une même enti­té, comme par exemple ceux d’un fonds d’investissement, d’avoir accès au même « cold wal­let ».

« Un défi très complexe »

Sécurité BitcoinM. Skal­ko­tos a tenu à rap­pe­ler les dif­fi­cul­tés inhé­rentes à la mise à dis­po­si­tion d’un ser­vice de sto­ckage ultra-sécu­ri­sé :

« Le sto­ckage sécu­ri­sé de grands fonds mul­ti-cryp­to-mon­naies consti­tue un défi très com­plexe, qui ne peut être réso­lu en se conten­tant de mettre en place quelques pro­cé­dures», a-t-il décla­ré, avant d’ajouter ceci :

« Les ins­ti­tu­tions recherchent des solu­tions de sto­ckage plus sûres, dotées de sys­tèmes de gou­ver­nance, mais ne veulent pas pour autant sacri­fier la pra­ti­ci­té ».

En juillet, Led­ger avait annon­cé avoir ven­du plus d’un mil­lion de por­te­feuilles maté­riels en 2017, indi­quant qu’elle espé­rait atti­rer pro­chai­ne­ment dans son capi­tal des géants de la tech comme Sam­sung ou Google, à tra­vers sa filiale de capi­tal-risque Google Ven­tures.

L’un des prin­ci­paux concur­rents de Led­ger, le fabri­quant de por­te­feuilles Tre­zor, a lui aus­si récem­ment fait par­ler de lui. La semaine der­nière, la socié­té a aler­té les inter­nautes en leur indi­quant que des acteurs mal­veillants ten­taient d’écouler des péri­phé­riques contre­faits afin de déro­ber des cryp­to-mon­naies.

Réfé­rence : Coin­Te­le­graph

Led­ger ouvre un bureau à New York afin d’y pilo­ter le déve­lop­pe­ment de son ser­vice de garde des­ti­né aux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels
Mer­ci !

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743