Bitcoin Prix & Opinions

Mark Cuban : Le Bitcoin est un « formidable objet de collection »

Mark Cuban bitcoin

L’investisseur mil­liar­daire donne son point de vue sur les cryp­to-mon­naies et les ICOs ; il assi­mile le Bit­coin à un objet d’art précieux.

Le busi­ness­man amé­ri­cain Mark Cuban a don­né un point de vue inté­res­sant sur le Bit­coin, le com­pa­rant à un objet de col­lec­tion pré­cieux.

M. Cuban, qui a au départ émis de nom­breux doutes au sujet des cryp­to-mon­naies, semble avoir radi­ca­le­ment chan­gé de posi­tion.

Comme le rap­porte Mar­ket­Watch, il a accor­dé un entre­tien à Kyle Bass (fon­da­teur et CEO de Hay­man Capi­tal Mana­ge­ment) dans lequel il donne son sen­ti­ment concer­nant le Bit­coin et les ICOs.

L’in­ves­tis­seur a expli­qué qu’il serait dif­fi­cile pour des cryp­to-mon­naies comme le Bit­coin ou l’E­ther de deve­nir « de vraies mon­naies » à cause du nombre limi­té de tran­sac­tions qui peuvent être effec­tuées sur leurs réseaux res­pec­tifs – des tran­sac­tions trop longues ou trop coû­teuses. Mark Cuban a tou­te­fois pré­ci­sé que ces mon­naies avaient, selon lui, une cer­taine valeur.

« Si [le Bit­coin] est un fabu­leux objet de col­lec­tion, il s’ap­pa­rente plu­tôt à des cartes de base­ball, des timbres, des pièces de col­lec­tion, parce qu’il n’y a qu’un nombre limi­té qui sera créé, pas vrai ? Il n’y en aura que 21,9 mil­lions [ndlr : 21 mil­lions pour être exact] qui seront jamais créés. »

Il a expli­qué que les inves­tis­seurs devraient son­ger à pla­cer 5% de leur for­tune dans des mon­naies numé­riques telles que le Bit­coin ou l’E­ther, dans la mesure où un tel inves­tis­se­ment est simi­laire à l’a­chat d’ob­jets de collection.

Mark Cuban a ensuite expli­qué qu’il était favo­rable aux ICOs, qu’il consi­dè­ren comme « une oppor­tun­tié ». Il estime qu’il existe de nom­breuses ICOs inté­res­santes sur le mar­ché, pré­ci­sant qu’il avait été lui-même impli­qué dans quelques unes d’entre elles, dont notam­ment UniCoin.

Les ICOs ont beau­coup fait par­ler d’elles ces der­niers temps  – pas for­cé­ment en bien. Bien qu’ayant per­mis de lever cette année plus de 2 mil­liards de dol­lars pour finan­cer des star­tups Blo­ck­chain, et qu’elles deviennent une méthode popu­laire de crowd­fun­ding, les ICOs ont don­né du fil à retordre aux régu­la­teurs, et cer­taines ont don­né lieu à des pira­tages, des escro­que­ries ou bien des fraudes.

La Chine a d’ailleurs déci­dé de les ban­nir, tan­dis que la Secu­ri­ties and Exchange Com­mis­sion (SEC) amé­ri­caine a publié un aver­tis­se­ment offi­ciel aux inves­tis­seurs au sujet des ICOs, les assi­mi­lant à des titres finan­ciers (secu­ri­ties) et les réser­vant aux inves­tis­seurs accrédités.

Alors que Mark Cuban a concé­dé que les ICOs avaient besoin d’être régu­lées, en par­ti­cu­lier « les plus inutiles » (« dumb ones »), il a pré­ci­sé qu’il exis­tait un pro­blème avec les organes de régu­la­tion comme la SEC, puisque ceux-ci ne com­prennent pas réel­le­ment ce que sont les cryp­to-mon­naies et les ICOs.

« Il n’y a per­sonne, tout en haut, qui com­prenne vrai­ment de quoi il s’a­git. »

Rate this post
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x