Aspect Légal Piratage

Mark Karpelès : « Je ne veux pas de ce milliard de dollars »

Mark Karpelès

Mark Kar­pe­lès, l’ancien CEO de Mt. Gox, a indi­qué aujourd’hui aux créan­ciers de la défunte pla­te­forme qu’il était de leur côté. Il sou­haite leur per­mettre d’être rem­bour­sés en BTCs – et non en yens – afin qu’ils puissent pro­fi­ter de la flam­bée du cours de l’actif numé­rique.

« Une aberration »

Marc Karpeles Mt.GoxM. Kar­pe­lès, qui était à la tête de la pla­te­forme d’échange de cryp­to-mon­naies tokyoïte lors de son effon­dre­ment en 2014, a lan­cé aujourd’hui sur Red­dit un « Ask Me Any­thing » dans lequel il évoque la liqui­da­tion de sa socié­té, qui est actuel­le­ment enca­drée par des tri­bu­naux japo­nais.

Il explique dans cet AMA que les « demandes des créan­ciers ont été enre­gis­trées selon la valo­ri­sa­tion, en yens japo­nais, lors de la date de la faillite ». Il ajoute que « si des actifs sub­sis­taient après le paie­ment des créan­ciers, alors ceux-ci seraient dis­tri­bués aux action­naires au cours de la liqui­da­tion » – une dis­tri­bu­tion dont il ne sou­haite pas pro­fi­ter :

« Je n’en veux pas. Je ne veux pas de ce mil­liard de dol­lars. Depuis le pre­mier jour, je n’ai jamais sou­hai­té empo­cher quoi que ce soit grâce à cette faillite», a-t-il indi­qué. « Le fait que cette pos­si­bi­li­té me soit offerte aujourd’hui consti­tue une aber­ra­tion, et j’estime qu’il est de ma res­pon­sa­bi­li­té de m’assurer que rien de cela ne puisse arri­ver. »

« Je ne sou­haite pas deve­nir riche du jour au len­de­main. Et je ne demande pas le par­don. Je sou­haite juste que cette affaire se ter­mine au plus vite, et que cha­cun reçoive la part qu’il déte­nait sur MtGox afin que tout le monde, moi y com­pris, puisse pas­ser à autre chose», a-t-il ajou­té.

Comme nous vous l’indiquions en décembre der­nier, M. Kar­pe­lès pour­rait ain­si récu­pé­rer plu­sieurs cen­taines de mil­lions de dol­lars à l’issue de la pro­cé­dure. La rai­son est simple : les créan­ciers devraient être rem­bour­sés en yens japo­nais, en tenant compte du prix du Bit­coin en vigueur (480 dol­lars) en avril 2014, lors du lan­ce­ment de la pro­cé­dure de faillite. Les uti­li­sa­teurs de Mt. Gox aime­raient, de leur côté, pou­voir être rem­bour­sés en Bit­coins, afin de pro­fi­ter de la forte hausse du cours de l’actif numé­rique –  un actif qui s’échangeait, lors de la rédac­tion de cet article, à près de 7000 dol­lars.

Pour les y aider, le fran­çais sou­hai­te­rait que Mt. Gox fasse l’objet d’une pro­cé­dure de réha­bi­li­ta­tion civile, ce qui offri­rait aux 24750 créan­ciers de la pla­te­forme la pos­si­bi­li­té de voter pour déci­der de son ave­nir. Ils pour­raient ain­si choi­sir que les Bit­coins que détient la socié­té – mais aus­si les coins asso­ciés aux dif­fé­rents « forks » du BTC –  leur soient direc­te­ment trans­fé­rés, plu­tôt que d’être reven­dus sur les mar­chés.

« Je fais de mon mieux pour que cela se pro­duise», a sou­te­nu Mark Kar­pe­lès.

Encore 160 000 BTCs et BCHs à écouler

Le mois der­nier, on appre­nait que le liqui­da­teur judi­ciaire de Mt. Gox avait ven­du pour plus de 400 mil­lions de dol­lars d’actifs (près de 36 000 BTC et plus de 34 000 BCH) sur des pla­te­formes d’échange à par­tir du mois de décembre 2017, afin de cou­vrir les dettes, en yen, de la pla­te­forme.

Comme l’a confir­mé M. Kar­pe­lès sur Red­dit, le liqui­da­teur détien­drait tou­jours envi­ron 160 000 BTCs et BCHs – soit envi­ron 1,2 mil­liard de dol­lars lors de la rédac­tion de cet article. Dans le compte-ren­du qu’il avait four­ni, ce der­nier avait pré­ci­sé qu’il pré­voyait “de s’entretenir avec le tri­bu­nal afin de déter­mi­ner les condi­tions des pro­chaines ventes de BTC et BCH ».

Sur Twit­ter, le déve­lop­peur Matt Odell (@Matt_Odell) avait sug­gé­ré l’existence d’un lien entre ces ventes et la chute du BTC :

Ventes de Bitcoin Mt. Gox chute

Mais pour de nom­breux obser­va­teurs, il sem­blait tou­te­fois dif­fi­cile d’envisager que la vente de moins de 36 000 Bit­coins (soit envi­ron 0,21% de l’offre de BTCs en cir­cu­la­tion) ait pu, à elle seule, avoir un tel impact sur les mar­chés.

M. Kar­peles a d’ailleurs été inter­pel­lé aujourd’hui sur cette ques­tion :

Codes­taxx : « Votre liqui­da­teur détruit le Bit­coin à cause de ses ventes. Vous devriez rendre leurs Bit­coins aux clients ».

Magi­cal­Tux (Mark Kar­pe­lès) : « Le liqui­da­teur a été dési­gné par un tri­bu­nal des faillites, sur lequel je n’exerce aucun contrôle. Je sou­haite seule­ment que les Bit­coins puissent être ren­dus au plus vite à l’ensemble des créan­ciers de MtGox ».

Mark Kar­pe­lès : « Je ne veux pas de ce mil­liard de dol­lars »
6 (120%) 2 votes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3778