Crypto-monnaies

Monero (XMR) est l’un des seuls « altcoins » à se maintenir – que penser du fork MoneroV ?

Masque vénitien

Alors que la plu­part des « alt­coins » étaient aujourd’­hui dans le rouge, le Mone­ro, la deuxième cryp­to-mon­naie ano­nyme en termes de « capi­ta­li­sa­tion » der­rière le Dash, affi­chait une nette résistance.

Le Monero relativement stable

Le Mone­ro (XMR) ne semble pas avoir pâti du sen­ti­ment bais­sier qui entoure actuel­le­ment les mar­chés. Lors de la rédac­tion de cet article, sa valeur était rela­ti­ve­ment stable depuis plu­sieurs jours, aus­si bien en termes de Bit­coins que de dollars :

L'évolution du prix du Monero (XMR) au 22 février 2018

Le Mone­ro res­tait tou­te­fois encore très loin de son record his­to­rique, en dol­lars, atteint le 7 jan­vier dernier :

Record historique du Monero (XMR) au 22 février 2018

On le retrou­vait prin­ci­pa­le­ment sur le site sud-coréen Bithumb, ain­si que sur la pla­te­forme HitBTC.

L’ac­tif, qui avait com­men­cé à s’é­chan­ger en février 2014, avait du patien­ter deux ans et demie avant de véri­ta­ble­ment décol­ler, et dépas­ser la barre des 2 dollars.

Beau­coup attri­buent la sta­bi­li­té actuelle du XMR à l’ap­pé­tence des inves­tis­seurs pour les actifs numé­riques ano­nymes.

Car les dif­fé­rents gou­ver­ne­ment sont de plus en plus nom­breuses à vou­loir contrô­ler l’u­sage des cryp­to-mon­naies – ce qu’il est tech­ni­que­ment impos­sible de faire avec un coin véri­ta­ble­ment ano­nyme comme l’est le Mone­ro, dont la blo­ck­chain est tota­le­ment opaque.

L’ac­tif, de plus en plus uti­li­sé sur les mar­chés Dark­net, fait sou­vent figure de réfé­rence pour les uti­li­sa­teurs qui sont à la recherche d’un ano­ny­mat complet.

Mais quelques obser­va­teurs étaient d’un autre avis. Il esti­maient que la résis­tance affi­chée par le Mone­ro était liée à l’ar­ri­vée du « fork » Mone­roV, qui se pro­dui­ra le 14 ou le 15 mars prochain :

Celui-ci per­met­tra aux inves­tis­seurs de rece­voir 10 XMV (Mone­roV) pour chaque XMR (Mone­ro) déte­nu. Mais encore faut-il se deman­der si ces XMV revê­ti­ront une réelle utilité…

Que penser du fork MoneroV ?

Aidrop Monerov

Disons-le tout de suite : ce fork sus­cite plus de contro­verses que d’en­thou­siasme.

Le Mone­roV s’ap­puie, contrai­re­ment au Mone­ro, sur une offre de coins limi­tée. Ses équipes indiquent qu’elles sou­haitent offrir une meilleure résis­tance contre la « ASIC Cen­tra­li­za­tion » – autre­ment dit, contre le risque selon lequel un petit groupe déte­nant ces puces per­for­mantes pour­rait avoir une main­mise sur le réseau.

Pour­tant, la blo­ck­chain Mone­ro est bien « ASIC Resis­tant » : le fait d’u­ti­li­ser des puces ASIC sur ce réseau n’ap­porte pas d’a­van­tage spé­ci­fique par rap­port à l’u­ti­li­sa­tion d’un simple GPU. D’au­tant plus que, du fait de la pro­li­fé­ra­tion du script de minage Coin­Hive (sou­vent à l’in­su de ceux qui l’exécutent), Mone­ro s’ap­puie sans doute sur le réseau de mineurs le plus décen­tra­li­sé au monde.

Si vous déte­nez des XMR, nous vous encou­ra­geons à les gar­der pré­cieu­se­ment… et à ne pas cher­cher à pro­fi­ter de ce fork.

Nous rejoi­gnons le point de vue qui avait récem­ment été expri­mé par cer­tains membres de la com­mu­nau­té, comme @jackieclliu, qui sou­li­gnait le fait que les uti­li­sa­teurs désa­no­ny­mi­se­raient ain­si l’en­semble de leurs pré­cé­dentes tran­sac­tions :

Ces inquié­tudes auraient d’ailleurs été à l’o­ri­gine de la fer­me­ture du subred­dit de MoneroV :

Il convient d’y ajou­ter la pré­sence d’un « pre-mine », qui va per­mettre aux équipes de Mone­roV de s’at­tri­buer une part des XMV qui seront proposés.

De son côté, @seth_sokoloff esti­mait que la valeur de ce fork serait nulle, dans la mesure où celui-ci ne pour­ra pas béné­fi­cier des équipes de déve­lop­pe­ment et de la com­mu­nau­té qui sou­tiennent le réseau originel :

Un point de vue que ne par­ta­geait pas @kadhirvelavan, qui appe­lait les inter­nautes à « ne pas qua­li­fier Mone­roV d’es­cro­que­rie avant même que celle-ci ne soit lan­cée » :

Notez enfin que, dans la mesure où il peut s’a­gir d’en­tre­prises extrê­me­ment fruc­tueuses, d’autres forks de ce type devraient pro­chai­ne­ment arri­ver. On peut déjà citer Wow­ne­ro, pré­vu pour le 14 février, et dont le White Paper n’est tou­jours pas accessible.

Wownero

Monero compte bien rester « ASIC-resistant »

Pièce de MoneroIl y a quelques jours, les équipes de Mone­ro décla­raient qu’elle comp­taient « mener une attaque pré­ven­tive » pour garan­tir la décen­tra­li­sa­tion du réseau. En effet, celle-ci serait mena­cée par le fabri­cant Bit­main, qui pour­rait être ame­né à conce­voir des puces ASIC per­met­tant de miner du Mone­ro.

Et Mone­ro a évo­qué les risques que l’ar­ri­vée de telles puces pour­raient susciter :

« Par exemple, un gou­ver­ne­ment pour­rait contraindre les fabri­cants de puces ASIC à mettre en place un “coupe-cir­cuit” qui lui per­met­trait d’é­teindre à dis­tance ou de contrô­ler ces puces. Cette menace pour­rait poten­tiel­le­ment détruire l’en­semble du réseau » ;

Pour aider le réseau à faire face à ce qui est per­çu comme une menace, les déve­lop­peurs comptent faire en sorte que le minage du XMR puisse conti­nuer à être acces­sible au plus grand nombre, en empê­chant aux déten­teurs de puces ASIC spé­cia­li­sées de mono­po­li­ser cette activité.

Ajou­tons enfin que, pour pro­té­ger le réseau face à l’é­vo­lu­tion des menaces aux­quelles il pour­rait être confron­té à l’a­ve­nir, les équipes de Mone­ro modi­fie­ront régu­liè­re­ment l’al­go­rithme de hachage sur lequel celui-ci s’appuie.

Réfé­rence : Cryp­to­vest, Coin­Mar­ket­Cap

5/5 – (2 votes) 
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x