Bitcoin Démocratisation

Selon sa PDG, le NASDAQ pourrait prochainement ouvrir une plateforme d’échange de crypto-monnaies

Nasdaq

Le NASDAQ, le deuxième plus grand mar­ché d’ac­tions des États-Unis, pour­rait un jour déci­der de lan­cer une pla­te­forme d’é­change de cryp­to-mon­naies.

« Offrir une expérience plus équitable »

Adena FriedmanDans un entre­tien accor­dé ce mer­cre­di à la chaîne de télé­vi­sion CNBC, Ade­na Fried­man, la PDG de Nas­daq, Inc., a été inter­ro­gée par l’en­tre­pre­neur Kevin O’Lea­ry au sujet de la posi­tion de sa socié­té vis-à-vis des cryp­to-mon­naies :

« De nom­breuses per­sonnes sont embê­tées par les cryp­to-mar­chés, dans la mesure où ces pla­te­formes n’offrent pas une liqui­di­té suf­fi­sante. Le NASDAQ pour­rait être une pla­te­forme per­ti­nente pour ces échanges, n’est-ce pas ? »

Ce à quoi la diri­geante a répon­du :

« Avec le temps, si nous nous inté­res­sons à cet éco­sys­tème et qu’il est prêt à être mieux régu­lé, prêt à quelque chose qui soit sus­cep­tible d’of­frir une expé­rience plus équi­table aux inves­tis­seurs, le NASDAQ pour­rait cer­tai­ne­ment envi­sa­ger de pro­po­ser une pla­te­forme d’é­change de cryp­to-mon­naies ».

Pour Mme Fried­man, le manque de régu­la­tion consti­tue­rait pour l’ins­tant un frein aux yeux du NASDAQ et des inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels. Voi­ci ce qu’elle a ajou­té après qu’on lui ait deman­dé si elle croyait en l’a­ve­nir des cryp­to-mon­naies :

« Je pense que les mon­naies numé­riques conti­nue­ront à exis­ter dans les années à venir. Il s’a­git seule­ment de savoir com­bien de temps il fau­dra pour que cet éco­sys­tème puisse deve­nir mature. Lorsque nous obser­ve­rons ces actifs et que nous nous dirons “sou­hai­tons-nous leur offrir un mar­ché régu­lé?”, très cer­tai­ne­ment, Nas­daq pour­rait l’en­vi­sa­ger ».

Gemini se rapproche de Nasdaq

Gemini LogoCe mer­cre­di, la socié­té a annon­cé un par­te­na­riat avec la pla­te­forme d’é­change de cryp­to-mon­naies Gemi­ni, fon­dée par Tyler et Came­ron Wink­le­voss. En ver­tu de cet accord, leur site va pou­voir avoir accès aux tech­no­lo­gies de veille de Nas­daq, ce qui devrait per­mettre aux célèbres jumeaux d’of­frir « une pla­te­forme plus juste pour ses par­ti­ci­pants ».

Si Mme Fried­man a fait part de son opti­misme quant à l’a­ve­nir des cryp­to-mon­naies, elle a tou­te­fois appe­lé à la mise en place d’un cadre régle­men­taire clair autour des Ini­tial Coin Offe­rings (ICOs) :

« Les ICOs doivent être régu­lées. La SEC a rai­son : il s’a­git de titres finan­ciers clas­siques, et ils doivent être régu­lés comme tels ».

En mars der­nier, la Secu­ri­ties and Exchange Com­mis­sion (SEC) – le gen­darme de la bourse amé­ri­caine – avait indi­qué qu’elle sou­hai­tait faire en sorte que les pla­te­formes d’é­change et les socié­tés pro­po­sant des « wal­lets » numé­riques soient sou­mises aux mêmes règles que celles qui pré­valent sur les mar­chés finan­ciers tra­di­tion­nels.

Jay Clay­ton, le pré­sident de la SEC, avait par ailleurs décla­ré que l’or­gane de régu­la­tion allouait actuel­le­ment « une part signi­fi­ca­tive de ses res­sources » aux ICOs.

Réfé­rences : CNBC, CCN




[wpcrypto_list]