Plateformes d'échange de crypto-monnaies

La néobanque Revolut compte devenir « l’Amazon de la banque »

néobanque Revolut

Revo­lut, une appli­ca­tion ban­caire bri­tan­nique inté­grant une pla­te­forme d’échange de cryp­to-mon­naies, vient d’obtenir une licence ban­caire euro­péenne. Elle va ain­si ren­for­cer son offre de ser­vices en pro­po­sant un véri­table compte ban­caire à ses clients euro­péens, ain­si que des prêts per­son­nels et pro­fes­sion­nels.

Revolut va proposer des comptes bancaires en Europe

RevolutLa licorne lon­do­nienne a annon­cé ce jeu­di avoir avait reçu l’autorisation d’offrir des ser­vices ban­caires « tra­di­tion­nels » à ses clients euro­péens.

Ceux-ci se ver­ront offrir dans un pre­mier temps la pos­si­bi­li­té d’ouvrir un compte de dépôt, qui leur per­met­tra de béné­fi­cie­ra d’une assu­rance pou­vant aller jusqu’à 100 000 euros, à tra­vers un sys­tème de garan­tie des dépôts. La socié­té devrait ensuite leur pro­po­ser une auto­ri­sa­tion de décou­vert, ain­si qu’une offre de prêts per­son­nels et pro­fes­sion­nels.

Voi­ci ce qu’a décla­ré Niko­lay Sto­rons­ky, le fon­da­teur et PDG de Revo­lut, en évo­quant l’étoffement de son offre de ser­vices :

« Avec l’obtention de cette licence ban­caire, les pro­grès enthou­sias­mants réa­li­sés dans le cadre du lan­ce­ment de notre ser­vice d’échange d’actions bour­sières sans com­mis­sion, ain­si que l’ouverture de cinq nou­veaux mar­chés inter­na­tio­naux, nous nous pla­çons à la hau­teur de notre répu­ta­tion de vou­loir deve­nir “l’Amazon de la banque”.

Notre vision est simple : une appli­ca­tion reven­di­quant plu­sieurs dizaines de mil­lions d’utilisateurs qui peuvent gérer l’ensemble des aspects de leur vie finan­cière au meilleur prix, et avec la meilleure tech­no­lo­gie ».

Ces nou­veaux ser­vices, qui devraient être offerts dès l’année pro­chaine, seront dans un pre­mier temps pro­po­sés dans de petits pays euro­péens. L’entreprise les éten­dra ensuite au Royaume-Uni, en France, en Alle­magne et en Pologne.

« Notre vision, c’est que les par­ti­cu­liers et les pro­fes­sion­nels pour­ront deman­der un prêt sur l’application en seule­ment deux minutes, et rece­voir les fonds sur leur compte de manière qua­si-ins­tan­ta­née », a ajou­té le diri­geant. « Nous sup­pri­me­rons les bar­rières admi­nis­tra­tives et nous offri­rons des frais plus attrac­tifs que ceux des prê­teurs tra­di­tion­nels ».

Revolut se tourne vers les crypto-monnaies

Trois pièces de BitcoinCette ini­tia­tive consti­tue une avan­cée majeure pour une socié­té qui cherche à “dis­rup­ter” le sec­teur ban­caire, et qui accorde paral­lè­le­ment une atten­tion par­ti­cu­lière à la cryp­to-sphère.

On sait que les cryp­to-entre­prises – en par­ti­cu­lier les pla­te­formes d’échange – doivent par­fois faire face à des dif­fi­cul­tés signi­fi­ca­tives pour trou­ver des par­te­naires ban­caires stables, puisque de nom­breuses ins­ti­tu­tions finan­cières res­tent méfiantes vis-à-vis de l’écosystème blo­ck­chain.

De son côté, Revo­lut s’est tour­née depuis plu­sieurs mois vers les actifs numé­riques. La néo­banque avait lan­cé l’année der­nière une pla­te­forme d’échange de cryp­to-mon­naies inté­grée à son appli­ca­tion. Elle pro­pose éga­le­ment une carte de cré­dit per­met­tant à ses uti­li­sa­teurs d’obtenir du « cash­back » en Bit­coin, Lite­coin, Ethe­reum, Bit­coin Cash et XRP.

Revo­lut, qui a été valo­ri­sée à 1,7 mil­liard de dol­lars suite à son der­nier tour de table, reven­dique plus de 3 mil­lions de clients en Europe, avec plus de 10 000 nou­velles ins­crip­tions quo­ti­diennes. Ces clients réa­li­se­raient pour plus de 4 mil­liards de dol­lars de tran­sac­tions par mois – des volumes en hausse, qui ont per­mis à la star­tup de mul­ti­plier par cinq son chiffre d’affaires au cours des 12 der­niers mois.

Emboî­tant le pas à l’application de tra­ding amé­ri­caine Robin­hood, Revo­lut a récem­ment annon­cé qu’elle offri­rait début 2019 des ser­vices de tra­ding d’actions bour­sières sans com­mis­sion à ses clients euro­péens.

La socié­té a éga­le­ment fait part de son inten­tion de s’étendre à l’international : son appli­ca­tion pour­rait être pro­po­sée aux Etats-Unis, au Cana­da, à Sin­ga­pour, au Japon, en Aus­tra­lie et en Nou­velle-Zélande dès le début de l’année 2019.

Réfé­rence : CCN

Mer­ci !

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 4212