Forks

SegWit2x fermement rejeté par la communauté Bitcoin d’Hong Kong

Hong Kong rejette le SegWit2x

La com­mu­nau­té Bit­coin d’Hong Kong, qui com­prend des par­ti­cu­liers, des mee­tups, des évé­ne­ments ain­si que des orga­ni­sa­tions, a fer­me­ment reje­té le hard fork SegWit2X qui devrait être enclen­ché le 16 novembre pro­chain.

Hor­mis quatre socié­tés qui sou­tiennent publi­que­ment ce fork, la plu­part des pres­ta­taires de ser­vices dans le Bit­coin à Hong Kong tels que Bit­fi­nex, Bit­MEX, Bits­park, Gate­coin, OKCoin et Tide­bit ont expli­qué qu’ils consi­dé­raient que le Bit­coin res­te­rait le « BTC » après le fork, et que SegWit2x serait consi­dé­ré comme étant le « B2X ».

SegWit2x n’est pas soutenu par les hongkongais

A cette phase du déve­lop­pe­ment, la com­mu­nau­té Bit­coin d’Hong Kong se montre par­ti­cu­liè­re­ment inquiète face au manque de sou­tien affi­ché pour le hard fork SegWit2X. Alors que de nom­breux miners, mais aus­si des entre­prises, ont signé le « NYA agree­ment » en mai der­nier, il semble évident, à la lumière de ce qui s’est déjà pas­sé avec le fork Bit­coin Cash, que les uti­li­sa­teurs et les inves­tis­seurs conti­nue­ront d’u­ti­li­ser la Blo­ck­chain BIt­coin ori­gi­nelle – le « hash power » ne pou­vant impo­ser l’a­dop­tion d’une Blo­ck­chain.

Par ailleurs, la com­mu­nau­té Bit­coin d’Hong Kong a révé­lé qu’une majo­ri­té d’u­ti­li­sa­teurs, d’in­ves­tis­seurs et d’en­tre­prises de la région se mon­traient fer­me­ment oppo­sées à SegWit2X.

Voi­ci ce que l’on a pu lire dans leurs décla­ra­tions :

Aus­si bien lors de nos conver­sa­tions dans le cadre de mee­tups ou d’événements qu’au tra­vers de son­dages conduits à la mi-octobre, nous avons pu consta­ter qu’une vaste majo­ri­té des membres de la com­mu­nau­té Bit­coin d’Hong Kong ne sou­te­naient pas le hard fork SegWit2x. Et même s’ils sont nom­breux à avoir déjà expri­mé fer­me­ment leur oppo­si­tion à ce fork, le manque d’en­thou­siasme au sein de la com­mu­nau­té est frap­pant.

Une voix qui porte

Un pre­mier accord SegWit2x fut éta­bli à Hong Kong l’an­née der­nière. Comme pour le « NYA agree­ment », les miners, les entre­prises et quelques déve­lop­peurs acce­ptèrent d’ac­ti­ver Seg­Wit afin d’aug­men­ter la taille des blocs de la Blo­ck­chain Bit­coin à 2 Mo. Mais ce pro­jet n’a fina­le­ment pas por­té ses fruits car il ren­con­trait une vive résis­tance au sein de de la com­mu­nau­té Bit­coin hong­kon­gaise.

Cette com­mu­nau­té repré­sente une voix impor­tante pour l’in­dus­trie mon­diale du Bit­coin – comme en témoigne notam­ment le fait que la région chi­noise héberge Bir­fi­nex, la plus grande pla­te­forme d’é­change de mon­naies vir­tuelles.

On peut lire dans la suite de la décla­ra­tion :

SegWit2x n’in­clut pas une meilleure pro­tec­tion contre les attaques par rejeu (« replay attacks »), et ne jouit pas d’un large sou­tien de la com­mu­nau­té. Du fait d’un manque de consen­sus cou­plé à un manque de pro­tec­tion contre ces attaques, nous esti­mons que l’en­tre­prise auda­cieuse que consti­tue SegWit2x ne pour­ra que nuire à l’é­co­sys­tème. C’est pour­quoi nous nous oppo­sons fer­me­ment à SegWit2X. Et notre avis ne chan­ge­ra pas, même si cette chaîne venait à atti­rer la majo­ri­té du hash­rate, ou son coin à s’é­chan­ger au prix le plus éle­vé.

Ces der­nières semaines, la majo­ri­té de la com­mu­nau­té Bit­coin a affi­ché son oppo­si­tion face au hard fork SegWit2x de Novembre. Même si celui-ci a lieu, il y a fort à parier que la Blo­ck­chain Bit­coin ori­gi­nelle (« lega­cy chain ») devrait conser­ver son sta­tut de « chaîne majo­ri­taire ».




[wpcrypto_list]