Arnaques Aspect Légal

Taïwan : arrestation de14 suspects impliqués dans une crypto-arnaque à plus de 5 millions de dollars

Police de Taïwan

Les forces de police taï­wa­naises ont arrê­té 14 indi­vi­dus qui seraient impli­qué dans une escro­que­rie aux cryp­to-mon­naies. Ils seraient par­ve­nus à trom­per plus de 100 vic­times, leur extor­quant un total de 150 mil­lions de nou­veaux dol­lars de Taï­wan (5,42 mil­lions de dollars).

Ils se faisaient passer pour « de jolies femmes »

Affaire criminelleSelon un article publié cette semaine par le Tai­pei Times, le Cri­mi­nal Inves­ti­ga­tion Bureau (CIB) a incul­pé 14 sus­pects, accu­sés de fraude, de blan­chi­ment d’argent et d’es­cro­que­rie en bande organisée.

Selon Kuo Yu-chih, l’un des enquê­teurs du CIB, un homme d’af­faires taï­wa­nais du nom de « Chen » aurait orga­ni­sé l’es­cro­que­rie. Il fai­sait la pro­mo­tion d’op­por­tu­ni­tés de cryp­to-inves­tis­se­ment sur les réseaux sociaux. Il était éga­le­ment à la tête d’A­zure Cryp­to Co, une pla­te­forme basée à Tai­pei et offrant des ser­vices d’investissement.

L’ins­pec­teur a révé­lé que les escro­que­ries de Chen impli­quaient des cryp­to­mon­naies telles que l’Ether, le Tro­nix et le Tether. Il ajoute que l’es­croc a trom­pé ses vic­times en leur pro­met­tant des ren­de­ments colos­saux grâce à la tech­no­lo­gie blockchain.

« Chen et ses asso­ciés ont mis en ligne des sites inter­net, et auraient uti­li­sé des pho­tos de jolies femmes pour atti­rer leurs vic­times mas­cu­lines, à la retraite et dotées d’un patri­moine impor­tant », a‑t-il précisé.

C’est ain­si que Chen et ses com­plices se sont fait pas­ser pour des femmes afin de per­sua­der leurs vic­times d’in­ves­tir dans leur cryp­to-dis­po­si­tif. Selon l’en­quê­teur, ils se sont éga­le­ment pré­sen­tés à d’autres reprises comme des conseillers finan­ciers spé­cia­li­sés dans le cryp­to-minage.

La police est par­ve­nue à iden­ti­fier plus de 100 vic­times de cette escro­que­rie. Le CIB avait com­men­cé à enquê­ter sur les acti­vi­tés de l’en­tre­prise après avoir reçu une plainte de l’une d’elles, qui avait per­du plus de 29 mil­lions de nou­veaux dol­lars de Taï­wan (10,5 mil­lions de dol­lars) sur une période de 2 mois. Après plu­sieurs mois d’en­quête, le CIB avait effec­tué une des­cente dans les bureaux de la socié­té ain­si qu’au domi­cile de Chen et de ses complices.

D’autres crypto-escroqueries

Pirate hackerCes der­nières semaines, plu­sieurs escro­que­ries simi­laires ont eu lieu dans la crypto-sphère.

Le mois der­nier, la police bri­tan­nique a sai­si 22,25 mil­lions de dol­lars de cryp­to­mon­naies des mains des opé­ra­teurs d’une cryp­to-escro­que­rie internationale.

De son côté, la police fédé­rale bré­si­lienne a mis la main sur plus de 28 mil­lions de dol­lars de cryp­to­mon­naies, après avoir effec­tué 5 arres­ta­tions. Le sys­tème pyra­mi­dal mis en place par les sus­pects affir­mait pou­voir déli­vrer des ren­de­ments de 15% aux participants.

Aux États-Unis, les prin­ci­paux orga­ni­sa­teurs de la pyra­mide de Pon­zi Bit­con­nect ont été condam­nés fin août à ver­ser près de 13 mil­lions de dol­lars. Il s’a­git de la plus grande arnaque aux actifs numé­riques en date, avec 2 mil­liards de dol­lars extor­qués en pro­met­tant aux vic­times des ren­de­ments men­suels à deux chiffres.

Le gen­darme des mar­chés finan­ciers amé­ri­cains (la SEC) a récem­ment publié une nou­velle alerte aux épar­gnants concer­nant les arnaques aux cryp­to­mon­naies. L’a­gence gou­ver­ne­men­tale y explique que les mal­fai­teurs tirent pro­fit « de la popu­la­ri­té crois­sante des actifs numé­riques pour atti­rer des épar­gnants dans des escro­que­ries, les condui­sant sou­vent à des pertes dévastatrices ».

Réfé­rence : Bit­coi­nist

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments