Bitcoin Démocratisation

Oui, il est possible d’acheter une maison avec des Bitcoins

Alors que la popu­la­ri­té du Bit­coin ne cesse de croître, cer­taines indus­tries, comme l’im­mo­bi­lier, capi­ta­lisent sur cette ten­dance émer­gente. Elles sont ain­si de plus en plus nom­breuses à prendre en charge les tran­sac­tions en Bit­coins.

Et cer­tains sites d’an­nonces immo­bi­lières sont désor­mais dédiés à ce mode de paie­ment, comme c’est le cas de « Bit­coin Real Estate » :

Le site Bitcoin Real Estate

De nombreuses transactions immobilières ont déjà été réglées en Bitcoin

À Miami (Floride)

Un homme a récem­ment fait par­ler de lui à Mia­mi en ven­dant une mai­son située dans la ville de Coral Gables pour plus de 6 mil­lions de dol­lars – soit envi­ron 1 600 Bit­coins.

Il faut savoir que le Bit­coin fait déjà par­tie depuis plu­sieurs années du mar­ché immo­bi­lier de Mia­mi. Alors même qie la mon­naie n’a été créée qu’en 2009, des agents immo­bi­liers ain­si que des inves­tis­seurs ont rapi­de­ment son­gé à l’u­ti­li­ser dans le cadre de tran­sac­tions immo­bi­lières.

De nom­breuses agences immo­bi­lières per­çoivent d’ailleurs la Flo­ride du Sud comme consti­tuant un mar­ché idéal pour le Bit­coin. Cer­taines expliquent que le Bit­coin, qui peut être uti­li­sé par n’im­porte qui à tra­vers le monde, est sus­cep­tible de réduire les freins que peut ren­con­trer un inves­tis­seur étran­ger qui sou­haite acqué­rir un bien immo­bi­lier dans la région.

À Dubai (Émirats arabes unis)

La socié­té « Knox Group of Com­pa­nies » a récem­ment annon­cé qu’elle allait lan­cer un pro­gramme de construc­tion de pro­prié­tés rési­den­tielles et com­mer­ciales à Dubai, pour un mon­tant de 325 mil­lions de dol­lars – avec des pro­prié­tés qui pour­ront être ache­tés avec du Bit­coin.

Bap­ti­sée « Aston Pla­za and Resi­dences », cette pro­prié­té, d’une sur­face de 22,3 hec­tares, inclut deux tours rési­den­tielles ain­si qu’un centre com­mer­cial.

Les stu­dios devraient être cédés pour 33 Bit­coins, tan­dis que les appar­te­ments 2 pièces coû­te­ront 54 Bit­coins aux ache­teurs – soit envi­ron 315 000 dol­lars.

Cer­taines uni­tés du com­plexe immo­bi­lier ont déjà été acquises en mon­naies « fiat », mais les pro­prié­tés rési­den­tielles tou­jours à vendre son réser­vées pour les achats en Bit­coins.

À New York (New York)

Cer­tains inves­tis­seurs et agents immo­bi­liers new-yor­kais semblent éga­le­ment croire en l’a­ve­nir de la cryp­to-mon­naie. Les équipes de Mag­num Real Estate ont ain­si récem­ment fait part de leur volon­té de prendre en charge les tran­sac­tions en Bit­coin.

Elles pré­cisent d’ailleurs que ce type de tran­sac­tion per­met de réa­li­ser des éco­no­mies. Il est ain­si pos­sible de se défaire de cer­taines for­ma­li­tés admi­nis­tra­tives fai­sant inter­ve­nir de nom­breuses par­ties tierces – banques, bro­kers, agents fidu­ciaires,…

 

On a déjà pu assis­ter dans la ville de New York à des ventes de mai­sons et d’ap­par­te­ments en échanges des Bit­coins, et ce n’est qu’une ques­tion de temps avant que l’on puisse éga­le­ment s’of­frir des espaces com­mer­ciaux avec de la mon­naie vir­tuelle.

 

À Lac Tahoe (Californie)

Il est éga­le­ment pos­sible de s’of­frir une pro­prié­té en échange de Bit­coins dans cette des­ti­na­tion tou­ris­tique.

Un ache­teur res­té ano­nyme à ain­si récem­ment mis la main sur une pro­prié­té de près de 6000 mètres car­rés pour 1,6 mil­lions de dol­lars, soit 2 739 Bit­coins, deve­nant ain­si en 2013 la prin­ci­pale tran­sac­tion immo­bi­lière effec­tuée en Bit­coin.

À Bali (Indonesie)

L’île indo­né­sienne n’est sans doute pas la des­ti­na­tion dans laquelle on s’at­tend le plus à assis­ter à des tran­sac­tions immo­bi­lières réglées en Bit­coin. Elle est tou­te­fois l’une des pre­mières à avoir enre­gis­tré une telle vente.

Un ache­teur res­té ano­nyme dépen­sa ain­si plus de 800 Bit­coins pour s’of­frir une vil­la à Bali – soit envi­ron 500 000 dol­lars à cette époque.

Une volatilité qui peut conduire à quelques suprises

En dépit des incer­ti­tudes qui entourent le mar­ché du Bit­coin, une par­tie des inves­tis­seurs tech­no­philes et des agents immo­bi­liers semblent, pour le moment, prêts à prendre risque lié à une varia­tion du cours de la cryp­to-mon­naie.

Car sa vola­ti­li­té peut par­fois réser­ver quelques suprises. Les médias s’é­tait déjà fait l’é­cho au début de l’an­née de l’his­toire d’un ven­deur cali­for­nien, qui avait « acci­den­tel­le­ment » gagné 1,3 mil­lions de dol­lars en ven­dant sa mai­son contre des Bit­coins.

« Nous avons été contac­tés par un agent immo­bi­lier » expli­qua Sony Singh, le direc­teur du ser­vice client de la socié­té Bit­pay, dans une inter­view accor­dée à Bloom­berg.« Il nous a expli­qué qu’il avait reçu une offre pour ache­ter sa mai­son, et que l’ac­qué­reur sou­hai­ter payer en Bit­coin. Ils n’é­taie pas vrai­ment sûr d’a­voir bien com­pris de quoi il s’a­gis­sait, alors ils nous on contac­té ».

Sony Singh et ses équipes ont donc enca­dré cette tran­sac­tion, qui devait cor­res­pondre à 4 mil­lions de dol­lars. Mais, alors que le Bit­coin s’é­chan­geait pour envi­ron 750 dol­lars lorsque la tran­sac­tion a été ini­tiée, le prix est rapi­de­ment grim­pé à 1000 $ lorsque celle-ci a été conclue. La mai­son était deve­nue, en termes de Bit­coins, moins chère.

« L’a­che­teur a ain­si pu gagner 25% sur la tran­sac­tion, grâce à l’é­vo­lu­tion du taux de change » expli­qua Sony Singh – ce qui cor­res­pond à 1,3 mil­lion de dol­lars sup­plé­men­taires,

Image : Stee­mit

Réfé­rence : Bit­coin­Ma­ga­zine, Coin­Te­le­graph

 

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Max Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Max
Invité
Max

Bon­jour,

A l’heure actuelle, puis-je vendre un bien en France en Bit­coin.




[wpcrypto_list]