Plateformes d'échange de crypto-monnaies

La plateforme Zebpay lance des services de trading « Euro-to-Crypto » dans 21 pays européens

Zeb­pay, qui fut un temps l’une des prin­ci­pales pla­te­formes d’é­change indiennes – mais qui a depuis été délo­ca­li­sée à Malte – a annon­cé cette semaine le lan­ce­ment d’un ser­vice de tra­ding « Euro-to-Cryp­to » dans 21 pays euro­péens.

Zebpay Europe prend désormais en charge l’euro

zebpay europeZeb­pay Europe, qui pro­pose ses ser­vices d’é­change à tra­vers une appli­ca­tion mobile dis­po­nible sur iOs et Android, n’of­frait jus­qu’i­ci que des échanges « cryp­to-to-cryp­to » à ses clients.

Cette semaine, la pla­te­forme a annon­cé la pos­si­bi­li­té d’ef­fec­tuer des échanges « fiat-to-cryp­to » suite à la mise en place de dépôts/retraits d’eu­ros :

« Nos pro­cé­dures KYC ont déjà été mises en place. Après vous être sou­mis à des véri­fi­ca­tion KYC et ban­caire, vous pour­rez dépo­ser et reti­rer des euros sur votre Zeb­pay Euro wal­let, à tra­vers un vire­ment ban­caire. Vous pour­rez échan­ger (acheter/vendre) du Bit­coin contre des Euros sur la pla­te­forme Zeb­pay. Nous pro­po­se­rons pro­chai­ne­ment d’autres actifs numé­riques qui pour­ront être échan­gés contre des euros ».

Application Zebpay

Ces ser­vices seront pro­po­sés aux rési­dents de 21 pays euro­péens : l’Al­le­magne, l’Au­triche, la Bel­gique, la Bul­ga­rie, Chypre, la Croa­tie, le Dane­mark, la Fin­lande, la France, la Grèce, la Hon­grie, l’Ir­lande, l’I­ta­lie, la Litua­nie, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Por­tu­gal, la Répu­blique Tchèque, la Slo­vé­nie et la Suède.

D’Inde à Malte

L'île de MalteLe 28 sep­tembre, la bourse fon­dée en 2015 avait annon­cé qu’elle était contrainte de mettre un terme à ses ser­vices en Inde : quelques semaines aupa­ra­vant, la banque cen­trale avait déci­dé d’in­ter­dire aux ins­ti­tu­tions finan­cières locales d’of­frir leurs ser­vices aux enti­tés qui inter­agissent avec des cryp­to-mon­naies.

« Zeb IT Ser­vice Ltd a joué un rôle de pion­ner en tant que cryp­to-pla­te­forme d’é­change en Inde », avait alors indi­qué la socié­té. « Plu­sieurs cen­taines de mil­liers d’in­diens se sont tour­nés vers le monde du Bit­coin en s’ap­puyant sur l’ap­pli­ca­tion Zeb­pay. Votre confiance a nous a per­mis de gran­dir.

Mal­gré les pro­blèmes liés à la régu­la­tion et ban­caires que nous avons pu connaître dans notre his­toire, nous avons conti­nué à recher­cher des solu­tions, dans la mesure où nous ne vou­lions pas que l’Inde rate le train des actifs numé­riques qui s’ap­puient sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain.

Néan­moins, ces der­nières semaines ont été extrê­me­ment dif­fi­ciles. Le contrôle exer­cé sur les comptes ban­caires a entra­vé de manière signi­fi­ca­tive notre acti­vi­té et celle de nos clients. Au jour d’au­jourd’­hui, nous n’a­vons pas été en mesure de trou­ver une alter­na­tive viable pour conduire notre acti­vi­té d’é­change de cryp­to-mon­naies ».

Le 18 octobre, on appre­nait que Zeb­pay avait migré à Malte, une « île blo­ck­chain » répu­tée pour son approche ouverte vis-à-vis des cryp­to-mon­naies.

Sil­vio Schem­bri, le ministre de second rang des Ser­vices Finan­ciers, de l’E­co­no­mie numé­rique et de l’In­no­va­tion du pays, s’é­tait féli­ci­té de l’ar­ri­vée de la socié­té :

« Bien­ve­nue à #Malte. J’at­tend avec impa­tience le 1er novembre, date à laquelle les régu­la­teurs mal­tais com­men­ce­ront à accep­ter les can­di­da­tures pour l’ob­ten­tion d’a­gré­ments ».

Réfé­rence : Zeb­PayCryp­to­Globe




[wpcrypto_list]