Arnaques Aspect Légal Piratage

670 millions de dollars de crypto-monnaies ont été dérobés au cours du premier trimestre 2018

Arnaques

Cryp­to Aware indique que 1,7 mil­liard de dol­lars de cryp­to-mon­naies ont été déro­bés entre 2011 et 2018, à tra­vers des pira­tages ou des escro­que­ries. Il s’a­git d’un phé­no­mène qui s’est net­te­ment inten­si­fié, puisque 40% des sommes volées l’ont été au cours des trois pre­miers mois de cette année.

Depuis 2011, les piratages et les escroqueries liés aux crypto-monnaies ont causé des pertes estimées à 1,7 milliard de dollars

Voleur de Bitcoin2018 consti­tue déjà une année record en termes de vols et d’es­cro­que­ries liés aux mon­naies numériques.

C’est ce qu’a indi­qué Cryp­to Aware, un site dédié à la sécu­ri­té des cryp­to-mon­naies, qui a com­pi­lé les don­nées issues des prin­ci­paux pira­tages et escro­que­ries qui ont sévi dans l’é­co­sys­tème entre juin 2011 et mars 2018.

Ces chiffres montrent que l’é­qui­valent de plus de 1,7 mil­liard de dol­lars de cryp­to-mon­naies ont été déro­bé sur cette période. Et près de 40% de ces sommes –  soit 670 mil­lions de dol­lars de mon­naies numé­riques – ont été per­dues au cours des trois der­niers mois.

Par­mi les prin­ci­pales attaques, Cryp­to Aware évoque le pira­tage de la pla­te­forme d’é­change japo­naise Coin­check, en jan­vier der­nier – elle avait alors per­du 500 mil­lions de NEMs, soit 530 mil­lions de dol­lars – ou encore celui de Bit­grail, sur­ve­nu le mois sui­vant – la pla­te­forme s’é­tait faite voler l’é­qui­valent de 170 mil­lions de dol­lars de Nanos.

« Les cryp­to-mon­naies émergent en tant que moyen de trans­fert de valeur, avec des records his­to­riques atteints par les prin­ci­paux coins à la fin de l’an­née dernière.

Cette hausse a atti­ré de nom­breux inves­tis­seurs peu expé­ri­men­tés, qui ne connaissent pas les règles à suivre en matière de sécu­ri­té sur inter­net, et qui sont per­çus comme des proies faciles par les escrocs », a décla­ré à Busi­ness Insi­der la fon­da­trice du site, Anna Wu.

Attention aux plateformes d’échange

pirate-binanceEntre avril 2017 et avril 2018, la « Mar­ket Cap » des cryp­to-mar­chés a été mul­ti­pliée par 10, pas­sant de 27 à 270 mil­liards de dol­lars. Celle-ci a ensuite fran­chi, le 7 jan­vier der­nier, un record his­to­rique à 835 mil­liards de dollars.

Pour Anna Wu, c’est cette flam­bée qui serait à l’o­ri­gine de l’in­ten­si­fi­ca­tion des attaques menées contre les déten­teurs de cryp­to-mon­naies :

« Les fraudes, les escro­que­ries et les pira­tages liés aux cryp­to-mon­naies risquent de resur­gir à chaque fois que les cryp­to-mar­chés enre­gis­tre­ront une forte hausse. Par consé­quent, il est recom­man­dé de faire preuve d’une plus grande pru­dence lorsque ces mar­chés sont haus­siers », a‑t-elle suggéré.

Au-delà de la forte vola­ti­li­té de ces actifs, Cryp­to Aware a éga­le­ment aler­té sur les risques liés au fait de « sto­cker » ses cryp­to-mon­naies sur des pla­te­formes d’é­change – des pla­te­formes qui gèrent des quan­ti­tés très impor­tantes d’ac­tifs numé­riques, et qui sont, à ce titre, la cible de nom­breux pirates. Le site recom­mande ain­si aux inves­tis­seurs de se tour­ner vers des solu­tions de « cold sto­rage » pour y pla­cer leurs coins.

« Si cela semble trop beau pour être vrai, c’est sans doute le cas »

ICO Levées de fondsOnt éga­le­ment été men­tion­nées les Ini­tial Coin Offe­rings (ICOs) – ces levées de fonds conduites en crypto-monnaies.

Alors que celles-ci ont per­mis l’an­née der­nière de lever 5,6 mil­liards de dol­lars, plus de la moi­tié des star­tups à l’o­ri­gine de ces ventes auraient déjà échoué. Et cer­taines d’entre elles, comme Confi­do ou Cen­tra ont levé des fonds… sans jamais avoir véri­ta­ble­ment cher­ché à déve­lop­per le pro­duit pour lequel ces sommes avaient été récoltées.

Anna Wu invite ain­si les épar­gnants à faire preuve de pru­dence :

« Si cela semble trop beau pour être vrai, c’est sans doute le cas. Les escro­que­ries aux inves­tis­se­ments tentent sou­vent de pro­fi­ter de la cré­du­li­té des par­ti­ci­pants avec des retours sur inves­tis­se­ment irréa­listes. Ne soyez pas trop gourmands ».

Elle cite éga­le­ment les arnaques au phi­shing, « qui sont de loin les escro­que­ries les plus popu­laires. Vous pou­vez faci­le­ment les évi­ter en com­pa­rant l’a­dresse du site que vous visi­tez avec l’a­dresse offi­cielle, en véri­fiant minu­tieu­se­ment cha­cun des carac­tères de cette adresse ».

Réfé­rences : NewsBTC, Busi­ness Insider

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires