Technologie Blockchain

American Express dépose une demande de brevet relative à un programme de fidélisation basé sur la blockchan

American Express brevet Blockchain

La socié­té Ame­ri­can Express Tra­vel Rela­ted Ser­vices Co, une branche de la socié­té Ame­ri­can Express pro­po­sant des ser­vices liés à la finance et au voyage, a dépo­sé une demande de bre­vet concer­nant un pro­gramme de fidé­li­sa­tion basé sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain.

La socié­té va ain­si pou­voir pro­po­ser de nou­velles récom­penses per­son­na­li­sées à ses clients : des points, mais éga­le­ment une mon­naie digitale.

D’a­près la demande de bre­vet qui a été dépo­sée, Ame­ri­can Express four­ni­ra des récom­penses à ses clients en col­lec­tant des don­nées les concer­nant – et notam­ment des don­nées rela­tives à leur his­to­rique d’a­chat. La socié­té uti­li­se­ra la tech­no­lo­gie blo­ck­chain pour conser­ver ces dif­fé­rentes informations.

On peut ain­si lire dans la demande de brevet :

La blo­ck­chain per­met de mettre en place une base de don­née dis­tri­buée qui réfé­rence une liste crois­sante d’in­for­ma­tions. La blo­ck­chain peut per­mettre de pro­fi­ter d’une sécu­ri­té ren­for­cée, car […] chaque bloc peut être horo­da­té et lié à un pré­cé­dent bloc.

Dans une volon­té de ne pas se lais­ser dis­tan­cer par ses concur­rents, l’a­mé­ri­cain sou­haite déve­lop­per d’autres appli­ca­tions basées sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain. La socié­té a rejoint le consor­tium Hyper­Led­ger en Jan­vier der­nier afin de mieux appré­hen­der cette technologie.

D’a­près le direc­teur des sys­tèmes d’in­for­ma­tion d’A­me­ri­can Express, Marc Gor­don, la socié­té a rejoint ce consor­tium dans l’es­poir de pou­voir exploi­ter au mieux les avan­tages que peut pro­cu­rer la blo­ck­chain aux clients, mais éga­le­ment aux par­te­naires de la socié­té. Cette démarche s’ins­crit dans une volon­té pour Ame­ri­can Express de trans­for­mer une par­tie de son mode de fonctionnement.

Ame­ri­can Express n’est pas la seule ins­ti­tu­tion finan­cière à s’in­té­res­ser à la blo­ck­chain : de nom­breuses banques, dont notam­ment Bank of Ame­ri­ca, on dépo­sé cette année des demandes de bre­vet rela­tives à cette technologie.