Bitcoin Prix & Opinions

Analytes : le krach des crypto-marchés n’est qu’un « accident de parcours »

Crypto-marchés

Selon les par­ti­ci­pants du « Cryp­to Sum­mit » orga­ni­sé par Bloom­berg, les cryp­to-mar­chés devraient pro­chai­ne­ment par­ve­nir à se rele­ver. Les inter­ve­nants ont notam­ment iden­ti­fié deux fac­teurs de crois­sance dans l’é­co­sys­tème : les « sta­ble­coins » et les « secu­ri­ty tokens ».

Un simple « accident de parcours »

Baisse Bitcoin

James Bevan, le direc­teur de l’investissement de CCLA Invest­ment Mana­ge­ment, ne pense pas que la plon­gée des cryp­to-mar­chés repré­sente une « crise exis­ten­tielle ». L’homme a expli­qué que le baisse des prix des mon­naies numé­riques consti­tuait avant tout, selon lui, un « acci­dent de par­cours ».

Ces décla­ra­tions sont inter­ve­nues dans le cadre du Bloom­berg Cryp­to Sum­mit, qui s’est tenu à Londres la semaine der­nière.

D’autres par­ti­ci­pants, comme Lewis Fel­las, le cofon­da­teur et direc­teur de l’in­ves­tis­se­ment du cryp­to-fonds bri­tan­nique Blet­chley Park Asset Mana­ge­ment, ont évo­qué le poten­tiel des « sta­ble­coins » – des cryp­to-actifs dont la valeur est fixe par rap­port à une mon­naie fidu­ciaire. Selon cer­taines esti­ma­tions, envi­ron 120 pro­jets de ce type seraient actuel­le­ment en phase de déve­lop­pe­ment.

Si les inter­ve­nants sem­blaient tous ne pas croire à une reprise rapide des cryp­to-mar­chés, ils esti­maient que les actifs numé­riques fai­saient actuel­le­ment face à des dou­leurs de crois­sance, et qu’ils devraient pro­chai­ne­ment par­ve­nir à se redres­ser.

Ils ont par ailleurs indi­qué que l’on devrait assis­ter au cours des pro­chains mois, dans la cryp­to-sphère, à une régle­men­ta­tion accrue, à une plus grande impli­ca­tion des inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels, à une meilleure inté­gra­tion avec les classes d’ac­tifs tra­di­tion­nelles, ain­si qu’à des niveaux de vola­ti­li­té plus faibles.

Stablecoins et security tokens

StablecoinSelon les inter­ve­nants, les deux prin­ci­paux types de cryp­to-actifs qui devraient à l’a­ve­nir sus­ci­ter l’en­goue­ment des acteurs de l’é­co­sys­tème seront les « sta­ble­coins » et les « secu­ri­ty tokens » – des actifs numé­riques qui consti­tuent des titres de pro­prié­té d’ac­tifs « tra­di­tion­nels », comme des actions ou des biens immo­bi­liers.

Voi­ci ce qu’a ajou­té M. Fel­las en évo­quant l’é­tat actuel du sec­teur des actifs numé­riques

« Je pense que nous n’en sommes qu’aux pré­mices. Je vois arri­ver une forte crois­sance ».

Ryan Rad­loff, PDG de la socié­té Coin­Shares, estime que le fait que cer­taines régions imposent des règles moins strictes que d’autres autour des actifs numé­riques peut sus­ci­ter cer­tains dés­équi­libres.

Il juge par exemple que les cryp­to-entre­prises sié­geant dans des juri­dic­tions où la régu­la­tion est très stricte (comme aux États-Unis ou au Royaume-Uni) peuvent ren­con­trer des dif­fi­cul­tés face à leurs concur­rentes basées dans des régions telles que Malte, qui incarnent des poli­tiques bien plus accom­mo­dantes vis-à-vis des cryp­to-mon­naies.

Réfé­rences : Cryp­to­Globe, Bloom­berg




[wpcrypto_list]