Aspect Légal Bitcoin Piratage Prix & Opinions

Le Bitcoin est passé brièvement sous la barre des 9500 dollars, alors que les rumeurs autour d’un piratage de Binance ont été rapidement éteintes

Hier, le prix du Bit­coin a chu­té briè­ve­ment sous la barre des 9500 dol­lars, pour la pre­mière fois depuis le 25 février der­nier. Par­mi les évé­ne­ments qui pour­raient être à l’o­ri­gine de cette baisse, on peut citer les rumeurs (rapi­de­ment éteintes) d’un pira­tage de la pla­te­forme Binance, les sanc­tions impo­sées par Tokyo à cer­tains sites d’é­change locaux, ou encore les décla­ra­tions de la SEC, le gen­darme de la bourse amé­ri­caine, qui sou­haite impo­ser un cadre plus strict autour du tra­ding de mon­naies numériques.

Les rumeurs faisant état d’un hack de Binance rapidement démenties

Binance application smartphoneDe plus de 10 600 dol­lars à 9400 dol­lars en moins de deux heures : c’est la chute ver­ti­gi­neuse enre­gis­trée hier en fin de jour­née par le Bitcoin.

Lors de la rédac­tion de cet article, l’ac­tif s’é­chan­geait en moyenne à un peu moins de 9900 dol­lars, d’a­près les don­nées four­nies par le site Coin­Mar­ket­Cap.
Bitfinex cours du BTC/USD le 8 mars 2018

Le mar­ché a tou­te­fois retrou­vé des cou­leurs dès les décla­ra­tions de Chang­peng Zhao, le CEO de Binance, qui indi­quait que sa pla­te­forme n’a­vait pas été piratée.

Dans un com­mu­ni­qué offi­ciel, les équipes de Binance ont pré­ci­sé que des indi­vi­dus étaient par­ve­nus à obte­nir, durant le mois de février, des infor­ma­tions rela­tives aux comptes de cer­tains uti­li­sa­teurs à tra­vers des dis­po­si­tifs de phi­shing.

Ceux-ci ont ensuite pu uti­li­ser des clés API liées à ces comptes pour ten­ter d’y déro­ber des fonds.

Voi­ci ce qu’ont indi­qué les équipes de Binance :

« Hier, pen­dant la période de deux minutes men­tion­née plus haut, les pirates ont uti­li­sé des clés API, puis ont pla­cé un grand nombre d’ordres d’a­chat sur le mar­ché VIA/BTC. Ceci a pro­vo­qué une flam­bée du prix, avec 31 comptes qui ont pu vendre du VIA à un prix très éle­vé. Il s’a­gis­sait d’une ten­ta­tive pour trans­fé­rer des BTCs depuis les comptes atta­qués vers 31 autres comptes. Des demandes de retraits ont ensuite été immé­dia­te­ment effec­tuée sà par­tir de ces comptes ».

Depuis, Binance est par­ve­nue à annu­ler l’en­semble des échanges liti­gieux, et aucun uti­li­sa­teur n’a per­du des fonds. Les seules vic­times de ce dis­po­si­tif… ont été les escrocs, dont les comptes ont été gelés, comme l’a sou­li­gné Chang­peng Zhao.

SécuritéLe fon­da­teur de Binance a invi­té les uti­li­sa­teurs à suivre les pré­co­ni­sa­tions pré­sen­tées dans son article dédié à la sécu­ri­té des comptes de tra­ding de cryp­to-mon­naies, qu’il est pos­sible de consul­ter en cli­quant sur ce lien.

Voi­ci les dif­fé­rentes consignes qui y sont évoquées :

  • Uti­li­sez des adresses e‑mail uniques pour les dif­fé­rentes pla­te­formes sur les­quelles vous déte­nez un compte
  • Ne cli­quez pas sur les liens pré­sents dans les e‑mails que vous recevez
  • N’ou­vrez pas les pièces jointes
  • Offrez-vous un anti­vi­rus per­for­mant, et met­tez-le régu­liè­re­ment à jour
  • Uti­li­sez des mots de passe uniques, en vous appuyant éven­tuel­le­ment sur un ges­tion­naire de mots de passe comme Last­Pass.
  • Ne divul­guez à per­sonne votre mot de passe, même si cer­tains indi­vi­dus déclarent faire par­tie du per­son­nel d’une plateforme
  • Ne vous envoyez pas votre mot de passe, par exemple par téléphone
  • Uti­li­sez un logi­ciel d’au­then­ti­fi­ca­tion à deux fac­teurs (2FA)
  • Sécu­ri­sez votre compte e‑mail, votre télé­phone et votre ordinateur
  • Si vous uti­li­sez un réseau Wi-Fi (tout par­ti­cu­liè­re­ment un réseau public), appuyez-vous sur un VPN

Tokyo décide de sévir

TokyoPour plu­sieurs ana­lystes, la baisse du prix du Bit­coin serait en par­tie liée aux sanc­tions impo­sées par les auto­ri­tés japo­naises à cer­taines pla­te­formes d’é­change de cryp­to-mon­naies locales.

Celles-ci ont été accu­sées de ne pas avoir mis en place des mesures de sécu­ri­té suf­fi­santes pour pro­té­ger les fonds de leurs uti­li­sa­teurs, et de ne pas avoir res­pec­té les dis­po­si­tifs anti-blan­chi­ment d’argent et les règles « Know Your Cus­to­mer » applicables.

Yuji Naka­mu­ra, un jour­na­liste tokyoïte, a révé­lé que quatre pla­te­formes d’é­change majeures – GMO, Zaif, Bicre­ments et Mr. Exchange – ain­si que deux sites plus modestes – FSHO et BitS­ta­tion – ont été péna­li­sés, et que deux licences avaient été retirées.

Cette déci­sion fait sans doute suite au vol de l’é­qui­valent de 530 mil­lions de dol­lars de cryp­to-mon­naies dont avait été vic­time la pla­te­forme japo­naise Coin­check. Même si le site d’é­change avait décla­ré qu’il comp­tait rem­bour­ser inté­gra­le­ment les vic­times, de nom­breux tra­ders avaient pres­sé le gou­ver­ne­ment à exa­mi­ner la manière dont opé­raient les pla­te­formes locales.

Ain­si, la récente cor­rec­tion du Bit­coin semble s’être nour­rie d’une com­bi­nai­son de nom­breux fac­teurs : les sanc­tions impo­sées par Tokyo à cer­taines pla­te­formes d’é­change, les rumeurs de pira­tage autour de Binance, ou encore l’an­nonce de la SEC amé­ri­caine, qui compte impo­ser un cadre régle­men­taire plus strict aux pla­te­formes d’é­change locales.

Réfé­rence : CCN

Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Michel Edouard
Michel Edouard
4 années il y a

Alors c’est le moment pour conver­tir mes points Leclerc en Bitcoin !