Bitcoin Minage

Bitcoin : la difficulté de minage vient d’enregistrer sa deuxième baisse la plus importante dans l’histoire du réseau

Mineur de Bitcoin

La chute pro­lon­gée des cryp­to-mar­chés a fini par se pro­pa­ger au sec­teur du minage de Bit­coins. Alors que le taux de hachage du réseau a com­men­cé à dimi­nuer à par­tir de la mi-octobre, sa dif­fi­cul­té de minage vient de connaître la deuxième baisse la plus mar­quée de son his­toire.

Bitcoin : un taux de hachage en baisse

Minage de BitcoinSur la blo­ck­chain Bit­coin, les mineurs se concur­rencent pour pro­duire des blocs en résol­vant des pro­blèmes mathé­ma­tiques com­plexes. Lorsque le taux de hachage aug­mente, la vitesse de décou­verte de ces blocs s’accroît elle aus­si, et vice ver­sa.

Afin de main­te­nir un « block time » d’en­vi­ron 10 minutes, le réseau va, envi­ron toutes les deux semaines, ajus­ter auto­ma­ti­que­ment la dif­fi­cul­té des pro­blèmes à résoudre. Il va ain­si pou­voir tenir compte de l’é­vo­lu­tion de la puis­sance qui lui est allouée.

Pen­dant plu­sieurs années, cette dif­fi­cul­té a qua­si­ment tou­jours aug­men­té. Un phé­no­mène qui peut s’ex­pli­quer par les avan­cées tech­niques du maté­riel de minage et par le nombre de mineurs, mais éga­le­ment par une ten­dance géné­ra­le­ment haus­sière du prix du BTC.

Mais après près d’un an d’un « bear mar­ket » qui a vu le prix du Bit­coin pas­ser de près de 20 000 dol­lars à moins de 4 000 dol­lars, la donne semble avoir chan­gé.

Taux de hachage du réseau Bitcoin au 3 décembre 2018

Selon une esti­ma­tion pro­po­sée par Bloom­berg, le coût de minage d’un Bit­coin était jus­qu’i­ci d’en­vi­ron 4 500 dol­lars en moyenne – un coût supé­rieur depuis plu­sieurs jours au prix auquel il est pos­sible de revendre ses BTCs sur les mar­chés.

La baisse des prix semble avoir ain­si conduit de nom­breuses fermes de minage à se débar­ras­ser de leurs péri­phé­riques les moins récents, puisque ceux-ci ne seraient plus ren­tables.


Ain­si, selon la socié­té de recherche Fund­strat Glo­bal Advi­sors, envi­ron 1,4 mil­lion de péri­phé­riques auraient été débran­chés depuis le début du mois de sep­tembre.

« Nous entrons dans une phase durant laquelle nous assis­tons à une purge du mar­ché », a récem­ment décla­ré Mala­chi Sal­ci­do, direc­teur de la socié­té d’ingénierie Sal­ci­do Enter­prise, qui déclare être l’un des plus grands mineurs d’A­mé­rique du Nord. « Dans le même temps, on ne devrait pas voir émer­ger un grand nombre d’o­pé­ra­tions de minage ».

Difficulté de minage : la deuxième baisse la plus importante de l’histoire du Bitcoin


Avec l’a­jus­te­ment qui a eu lieu aujourd’­hui, la dif­fi­cul­té du réseau a dimi­nué de plus de 15%, maté­ria­li­sant la baisse du taux de hachage dont il béné­fi­cie.

Selon des don­nées réunies par Fer­nan­do Ulrich, ana­lyste en chef pour la socié­té XDEX, ceci consti­tue la deuxième baisse de dif­fi­cul­té la plus impor­tante des 10 ans de l’his­toire du Bit­coin. La pre­mière était sur­ve­nue le 1er novembre 2011 : la dif­fi­cul­té de minage avait alors chu­té de 18%.


L’a­jus­te­ment sur­ve­nu aujourd’­hui repré­sente une deuxième baisse consé­cu­tive, puisque la dif­fi­cul­té avait dimi­nué de 7,3% le 18 novembre der­nier. Cette chute était déjà notable, dans la mesure où il s’a­gis­sait de la plus impor­tante depuis 6 ans.

Avec un niveau actuel à 37,7 EH/s, le taux de hachage du réseau Bit­coin est en baisse de 39% depuis son meilleur jour du mois d’août (le 27), date à laquelle il avait atteint les 61,9 EH/s.

Le début d’une « spirale mortelle » ou une diminution saine ?

Pour cer­tains obser­va­teurs, comme Atu­lya Sarin, pro­fes­seur de finance à l’u­ni­ver­si­té de San­ta Cla­ra, la baisse récente du taux de hachage mon­tre­rait que le BTC est entré dans une « spi­rale mor­telle ».

Un point de vue que ne par­tage pas Mati Greens­pan, l’a­na­lyste prin­ci­pal de la socié­té eTo­ro. Il estime que cette baisse consti­tue plu­tôt une évo­lu­tion saine, du fait de la la crois­sance expo­nen­tielle de cet indi­ca­teur au cours des 12 der­niers mois – alors même que le cours du BTC plon­geait.

« Le taux de hachage du Bit­coin a dimi­nué au cours des der­nières semaines, mais cela n’est aucu­ne­ment inquié­tant », avait-il décla­ré fin novembre. « C’est plu­tôt encou­ra­geant, dans la mesure où ce chiffre a énor­mé­ment aug­men­té cette année, et qu’il est en train de retour­ner à des niveaux plus rai­son­nables ».

Réfé­rences : CCN, Blockchain.com

75% des comptes des inves­tis­seurs de détail perdent de l’argent lors­qu’ils tradent des CFD avec ce four­nis­seur. Vous devriez vous deman­der si vous com­pre­nez com­ment les CFD fonc­tionnent et si vous pou­vez vous per­mettre de prendre le risque impor­tant de perdre votre argent.

Ce conte­nu est a titre indi­ca­tif uni­que­ment et ne doit pas être consi­dé­ré comme un conseil en inves­tis­se­ment. Les cryp­to-actifs ne sont pas régle­men­tés et leur prix peut fluc­tuer consi­dé­ra­ble­ment. Par consé­quent, ils ne conviennent pas à tous les inves­tis­seurs. Le com­merce des cryp­toas­sets n’est sur­veillé par aucun cadre régle­men­taire de l’UE.




[wpcrypto_list]