Bitcoin Démocratisation

« Le Bitcoin est supérieur aux monnaies fiat parce qu’il résulte d’un choix volontaire », déclare un expert en sécurité informatique

Andreas Antonopoulos lors d'une conférence consacrée au Bitcoin

Au cours d’une confé­rence consa­crée au Bit­coin, le très res­pec­té expert en sécu­ri­té infor­ma­tique Andreas Anto­no­pou­los a expli­qué qu’il pen­sait que le Bit­coin était fon­da­men­ta­le­ment « supé­rieur » aux mon­naies « fiat » (comme l’eu­ro ou le dol­lar) parce qu’il résulte d’un choix volon­taire.

Il a par ailleurs indi­qué qu’il était désor­mais pos­sible de pri­vi­lé­gier le Bit­coin pour se pré­mu­nir contre des situa­tion vio­lentes, des régu­la­tions spé­ci­fiques ou des poli­tiques irra­tion­nelles.

Répon­dant à une ques­tions de l’un des par­ti­ci­pants, qui avait évo­qué la pos­si­bi­li­té selon laquelle le Bit­coin pour­rait rem­pla­cer les mon­naies de réserve, et se posi­tion­ner comme la « pre­mière mon­naie du monde », M. Anto­no­pou­los a expli­qué :

« Le Bit­coin, ce n’est pas un jeu à somme nulle. Il repré­sente un choix que vous avez, en plus de tout ce qui existe déjà. Mais le Bit­coin n’a pas pour autant besoin de rem­pla­cer ce qui existe déjà, et per­sonne n’est contraint de l’u­ti­li­ser. »

Cette année, la capi­ta­li­sa­tion totale du Bit­coin s’est envo­lée, pas­sant de 15 mil­liards de dol­lars à 115 mil­liards de dol­lars (lors de la rédac­tion de cet article).

Le mar­ché semble être deve­nu mature suite à l’a­dop­tion rapide de la mon­naie. Grâce à une liqui­di­té accrue, de nom­breux com­mer­çants com­mencent à accep­ter les paie­ments en Bit­coins – comme c’est par exemple le cas au Japon.

L’un des autres avan­tages majeurs du Bit­coin par rap­port aux mon­naies « fiat », c’est que per­sonne n’est contraint de l’u­ti­li­ser – que ce soit en tant que réserve de valeur ou en tant que mon­naie digi­tale. Les indi­vi­dus sont libres : ils peuvent uti­li­ser des Bit­coins, d’autres cryp­to-mon­naies, ou même des mon­naies « fiat ».

Contrai­re­ment aux mon­naies « fiat », le Bit­coin est tota­le­ment décen­tra­li­sé. L’offre totale de mon­naie est déjà défi­nie (21 mil­lions de BTC), et aucune déci­sion poli­tique (hor­mis un hard fork) ne pour­rait venir la modi­fier. Par ailleurs, les tran­sac­tions font l’ob­jet d’une véri­fi­ca­tion col­lec­tive, effec­tuée par le réseau.

« Le Bit­coin repré­sente à mes yeux la pos­si­bi­li­té d’a­voir recours à des alter­na­tives – dans des endroits du monde où aucune autre alter­na­tive n’au­rait pu être auto­ri­sée. Le Bit­coin est une mon­naie « glo­bale », et est deve­nu de fait « la mon­naie d’In­ter­net ». Le Bit­coin est la seule mon­naie sans fron­tières qui a été cou­ron­née de suc­cès. »

Andreas Antonopoulos

Il pour­sui­vit :

« Cette mon­naie fait déjà figure de valeur de réfé­rence pour un grand nombre de per­sonnes dans cette assem­blée. C’est ma source de reve­nus depuis 3 ans, presque exclu­si­ve­ment, et c’est elle qui me per­met de voya­ger à tra­vers le monde pour en faire la pro­mo­tion. Je l’u­ti­lise déjà dans la plu­part de mes dépenses quo­ti­diennes. Et sur­tout, je le fais volon­tai­re­ment. »




[wpcrypto_list]