Aspect Légal Minage Régulation

Le fabricant de machines de minage Bitmain serait sur le point de cesser ses ventes en Chine

Bitmain

Basé à Pékin, le fabri­cant de péri­phé­riques de minage Bit­main devrait éga­le­ment délo­ca­li­ser la majo­ri­té de sa pro­duc­tion à l’é­tran­ger suite au der­nier tour de vis des auto­ri­tés chinoises.

Bit­main, l’un des plus grands fabri­cants mon­diaux de péri­phé­riques de minage de Bit­coin, pré­voi­rait de sus­pendre la vente de ses machines aux mineurs de Chine conti­nen­tale. Cette déci­sion, qui a été relayée par trois sources res­tées ano­nymes, ferait suite à l’interdiction des cryp­to-tran­sac­tions pro­non­cée en fin de semaine der­nière par les auto­ri­tés chinoises.

Deux de ces sources sont char­gées de rache­ter des machines aux prin­ci­pales pools de minage locales, tan­dis que la troi­sième a col­la­bo­ré étroi­te­ment avec des mineurs chinois.

Bit­main devrait éga­le­ment délo­ca­li­ser la majo­ri­té de sa pro­duc­tion de Shenz­hen, dans le sud de la Chine, vers d’autres pays afin de se confor­mer à ces nou­velles res­tric­tions, ont confié les trois sources.

Ven­dre­di der­nier, la Banque Popu­laire de Chine avait dur­ci ses règles sur les échanges d’ac­tifs numé­riques, ren­dant illi­cites l’en­semble des cryp­to-tran­sac­tions effec­tuées sur des pla­te­formes d’é­change cen­tra­li­sées. Le géant du e‑commerce Ali­ba­ba, très popu­laire auprès des mineurs sou­hai­tant se pro­cu­rer des machines de cal­cul, a annon­cé lun­di qu’il ces­se­rait de pro­po­ser de tels pro­duits sur sa pla­te­forme à par­tir du 8 octobre prochain.

La « pool » de minage Spark­Pool, deuxième plus grand contri­bu­teur (22%) au taux de hachage du réseau Ethe­reum, a révé­lé lun­di qu’elle ces­se­rait l’en­semble de ses acti­vi­tés dès ce jeu­di. Par ailleurs, au moins 18 pla­te­formes offrant des ser­vices liés aux cryp­to­mon­naies ont annon­cé qu’elles quit­taient la Chine ou sont désor­mais inac­ces­sibles, comme l’ont rap­por­té mar­di des médias locaux.

Fon­dée en 2013, Bit­main est l’une des pre­mières entre­prises à avoir pro­po­sé des puces ASIC spé­cia­li­sées dans le minage de Bit­coin. Celles-ci ont per­mis aux mineurs de faire face à l’aug­men­ta­tion expo­nen­tielle de la dif­fi­cul­té de minage en vigueur sur le réseau.

Bit­main a noué un contrat avec la Tai­wan Semi­con­duc­tor Manu­fac­tu­ring Com­pa­ny (TSMC) comme four­nis­seur pri­vi­lé­gié de ses puces infor­ma­tiques, com­pli­quant la tâche de ses concurrents.

En juillet, la socié­té avait ache­vé un pro­ces­sus visant à se sépa­rer de son ser­vice de « pool » de minage Ant­pool, afin de se pré­pa­rer à une intro­duc­tion en bourse. Canaan, un autre fabri­cant de machines de minage basé en Chine, était entré en bourse sur le Nas­daq en novembre 2019.

Rate this post