Ethereum

Ethereum : SparkPool, la deuxième plus grande « pool » de minage au monde, décide de fermer ses portes

SparkPool

Lan­cée en Chine en 2018, Spark­Pool contrô­lait lun­di plus de 22% du taux de hachage d’E­the­reum, juste der­rière Ethermine.

Spark­pool tire son rideau. La deuxième plus grande « pool » de minage d’E­the­reum au monde va défi­ni­ti­ve­ment sus­pendre ses acti­vi­tés cette semaine.

L’en­tre­prise a ain­si annon­cé lun­di qu’elle inter­di­sait désor­mais l’ins­crip­tion de nou­veaux uti­li­sa­teurs en pro­ve­nance de Chine conti­nen­tale. Elle pré­voit de ces­ser l’en­semble de ses ser­vices, aus­si bien dans l’empire du Milieu qu’à l’étranger, à par­tir de jeu­di pro­chain.

Cette ini­tia­tive fait suite aux nou­velles mesures prises par les auto­ri­tés chi­noises pour s’at­ta­quer à la crois­sance de l’a­dop­tion des cryp­to­mon­naies dans le pays. La « pool » de minage explique que sa déci­sion a été prise afin de garan­tir la sécu­ri­té des actifs des uti­li­sa­teurs, en réponse aux « exi­gences de la poli­tique réglementaire ».

« Des détails com­plé­men­taires au sujet de cette fer­me­ture seront four­nis à tra­vers des annonces, des e‑mails et des mes­sages sur le site », a ajou­té la plateforme.

Lan­cée en Chine début 201, Spark­Pool était deve­nue l’une des plus grandes « pools » de minage au monde, en seconde posi­tion der­rière Ether­mine. Lors de la rédac­tion de cet article, elle reven­di­quait tou­jours 18,2% du taux de hachage d’E­the­reum, grâce à la puis­sance de cal­cul allouée par ses 55 188 mineurs.

Pools de minage Ethereum

Cette nou­velle inter­vient alors que la Banque Popu­laire de Chine a publié un com­mu­ni­qué ven­dre­di, décla­rant que toutes les cryp­to-tran­sac­tions étaient inter­dites dans le pays. Cer­taines grandes pla­te­formes d’é­change, comme Binance ou Huo­bi, ont depuis déci­dé d’empêcher les nou­velles ins­crip­tions depuis la Chine conti­nen­tale, alors qu’elles conti­nue­raient à offrir leurs ser­vices à Hong Kong.

La fer­me­ture de Spark­Pool inter­vient alors qu’E­the­reum se trouve au cœur d’une tran­si­tion his­to­rique. En 2022, la blo­ck­chain doit pas­ser inté­gra­le­ment d’un pro­to­cole de vali­da­tion par preuve de tra­vail à un pro­to­cole par preuve d’en­jeu – un pas­sage qui s’ins­crit dans sa mise à jour Ethe­reum 2.0. Les mineurs ne joue­ront alors plus aucun rôle sur le réseau.

Rate this post