Bitcoin Démocratisation

Le plus grand gestionnaire d’actifs au monde s’intéresse aux crypto-monnaies

Blackrock

Six mois après que son PDG ne s’en prenne vio­lem­ment au Bit­coin en le pré­sen­tant comme un « indice du blan­chi­ment d’argent », Bla­ckrock – le plus impor­tant ges­tion­naire d’ac­tifs au monde – a mis en place un groupe de tra­vail dédié aux cryp­to-mon­naies.

Le site Finan­cial News rap­porte que la socié­té de ges­tion d’ac­tifs new-yor­kaise, qui détient plus de 5 000 mil­liards d’eu­ros d’en­cours, envi­sa­ge­rait dans un pre­mier temps d’in­ves­tir dans des contrats à terme sur le Bit­coin. Elle serait par ailleurs en train d’é­tu­dier les dif­fé­rents leviers qui lui per­met­traient de s’ex­po­ser aux cryp­to-mon­naies et à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain.

Plu­sieurs socié­tés émet­trices d’ETFs – des fonds indi­ciels, qui suivent la per­for­mance d’un actif ou d’un panier d’ac­tifs – aime­raient pou­voir être les pre­mières à lan­cer un « ETF Bit­coin » sur une pla­te­forme d’é­change régle­men­tée. Dans le même temps, d’autres ges­tion­naires d’ac­tifs – au pre­mier rang des­quels le géant Gold­man Sachs – mettent en place des « tra­ding desks » de cryp­to-mon­naies pour per­mettre à leurs clients de se tour­ner vers ces actifs.

Un porte-parole de Bla­ckRock a décla­ré que la socié­té « s’in­té­res­sait à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain depuis plu­sieurs années ».

Le groupe opé­re­ra direc­te­ment sous l’é­gide de l’é­quipe de direc­tion – dont devrait vrai­sem­bla­ble­ment faire par­tie Lar­ry Fink, le PDG de Bla­ckRock. Il y a 6 mois, l’homme avait décla­ré que le Bit­coin consti­tuait « un indice du blan­chi­ment d’argent », avant de van­ter les mérites de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain, qui « trans­for­me­ra la manière dont seront gérées [ses] acti­vi­tés ».

Il a confir­mé dans un entre­tien accor­dé cette nuit à Reu­ters l’exis­tence de ce groupe de tra­vail :

« Nous étu­dions de très près la tech­no­lo­gie blo­ck­chain », a‑t-il confié, ajou­tant tou­te­fois qu’il ne consta­tait pas encore « une forte demande pour les cryp­to-mon­naies ».

Réfé­rences : CCN, Finan­cial News




[wpcrypto_list]