Technologie Blockchain

Quelle est l’attitude des Géants du Web face à la blockchain ?

Gafa Google Apple Facebook Amazon

Alors que les Gafa (Google, Apple, Face­book et Ama­zon) sont orga­ni­sés selon une struc­ture « du som­met vers la base », la Blo­ck­chain – et la décen­tra­li­sa­tion que cette tech­no­lo­gie per­met – semble consti­tuer une menace pour leur hégé­mo­nie.

Mais quelle atti­tude adoptent-ils face à la mon­tée en puis­sance des orga­ni­sa­tions décentralisées ?

Joseph LubinJoseph Lubin, le co-fon­da­teur d’E­the­reum, a admis le 24 octobre dans une réunion orga­ni­sée à Man­hat­tan par le site Quartz, qu’il était dif­fi­cile de connaître la posi­tion qu’a­dop­taient les « Géants du Web » face à la Blo­ck­chain et aux crypto-monnaies.

Il a ain­si cité de grandes nom du sec­teur « tech » : « Oracle com­mence tout juste son par­cours dans la Blo­ck­chain » a‑t-il déclaré.

« Apple semble indif­fé­rente face à ce phé­no­mène. Google réa­lise cer­taines inves­tis­se­ments, mais il est dif­fi­cile de savoir s’ils concentrent de nom­breux efforts dans cette tech­no­lo­gie. »

Kevin Dela­ney, édi­teur en chef du site Quartz, a insis­té : « Pen­sez-vous qu’il existe un risque cette tech­no­lo­gie Blo­ck­chain puisse ren­ver­ser cer­tains géants du Web ? ».

« Oui, je peux faci­le­ment m’i­ma­gi­ner un Ama­zon décen­tra­li­sé. Nous avons vu cer­tains élé­ments. Ils ne sont pas encore connec­tés entre eux. Ils ne sont pas encore déve­lop­pés, ou pas encore assez matures, mais je peux ima­gi­ner une pla­te­forme ouverte avec dif­fé­rents acteurs jouant cha­cun des rôles dif­fé­rents.

La même chose pour­rait sur­ve­nir avec Face­book, d’a­près Lubin, qui est éga­le­ment le fon­da­teur de Consen­Sys, un stu­dio de déve­lop­pe­ment spé­cia­li­sé dans les pro­jets liés à Ethe­reum. « Nous pour­rions lan­cer une pla­te­forme décen­tra­li­sée offrant le même type de ser­vice ».

Microsoft a déjà pris le train en marche

Micro­soft n’a pas été men­tion­née dans la conver­sion, alors qu’elle a déjà com­men­cé à s’in­té­res­ser de très près à la blo­ck­chain. La firme de Red­mond a ain­si noué de nom­breux par­te­na­riats dans les der­niers mois, ouvrant la voie au déve­lop­pe­ment de dif­fé­rentes appli­ca­tions tirant pro­fit de cette technologie.

En août der­nier, la socié­té a sor­ti son « Coco fra­me­work », un fra­me­work des­ti­né à accé­lé­rer l’a­dop­tion de la Blo­ck­chain dans les entre­prises. Elle per­met notam­ment de béné­fi­cier d’une per­for­mance et d’une confi­den­tia­li­té accrues sur la pla­te­forme Azure Cloud. Les entre­prises peuvent ain­si s’ap­puyer sur un outil solide, leur per­met­tant de se concen­trer sur le déve­lop­pe­ment d’ap­pli­ca­tions inno­vantes (dans des sec­teurs variés comme la san­té, la finance, la logistique,…).

Loin de cri­ti­quer toutes ces grandes entre­prises, Lubin a tem­pé­ré ses obser­va­tions en pré­ci­sant qu’il s’a­gis­sait de « socié­tés excel­lentes – elles sont véri­ta­ble­ment épous­tou­flantes ».

« Elles vont com­prendre les avan­tages de la Blo­ck­chain et finir par s’y mettre » a expli­qué M. Lubin, insis­tant sur le fait que les socié­tés qui agissent seule­ment comme des inter­mé­diaires devront cher­cher à se renou­ve­ler si elles sou­haitent perdurer.

« Je ne pense pas que l’on ver­ra pen­dant long­temps de simple inter­mé­diaires extraire beau­coup de valeur dans un mar­ché » a‑t-il conclu sur le sujet.

Réfé­rences : Coin­Te­le­graph,