Technologie Blockchain

Chine : des chercheurs lancent un indice destiné à classer les projets blockchain

Carte de la chine

Au cours d’un sémi­naire orga­ni­sé hier à Pékin, le Chi­na Cen­ter for Infor­ma­tion Indus­try Deve­lop­ment (CCID) a pré­sen­té son pre­mier Glo­bal Public Chain Assess­ment Index, qui sera des­ti­né à clas­ser les cryp­to-mon­naies et les pro­jets blo­ck­chain que le gou­ver­ne­ment chi­nois juge per­ti­nents.

Le CCID est un orga­nisme d’État de la Répu­blique popu­laire de Chine, dépen­dant du minis­tère de l’Industrie et des Tech­no­lo­gies de l’information. Il est res­pon­sable de la régle­men­ta­tion et du déve­lop­pe­ment des nou­velles tech­no­lo­gies dans le pays, mais aus­si de la dif­fu­sion de savoir éco­no­mique auprès des membres du gou­ver­ne­ment.

Avec son Glo­bal Public Chain Assess­ment Index, il ambi­tionne d’offrir une liste de pro­jets de qua­li­té aux entre­prises qui sou­haitent déve­lop­per leurs propres appli­ca­tions blo­ck­chain.

Les 28 pre­mières cryp­to-mon­naies rete­nues pour figu­rer dans cette indice sont les sui­vantes : Ark, Bit­coin, Bit­coin Cash, Bit­Shares, Byte­Coin, Car­da­no, Dash, Decred, Ethe­reum, Ethe­reum, Ethe­reum Clas­sic, Hcash, IOTA, Komo­do, Lisk, Lite­coin, Mone­ro, NANO, NEM, NEO, QTUM, Ripple, Sia­coin, Steem, Stel­lar, Stel­lar, Stra­tis, Verge, Waves et Zcash.

Un porte-parole du CCID a décla­ré que l’organisation comp­tait ain­si « éva­luer de manière scien­ti­fique le niveau de déve­lop­pe­ment » des tech­no­lo­gies blo­ck­chain. Il s’agit de pro­po­ser une assis­tance en matière de « conseils pro­fes­sion­nels à la dis­po­si­tion du gou­ver­ne­ment, des entre­prises, des ins­ti­tuts de recherche ain­si que des déve­lop­peurs de tech­no­lo­gies ».

Voi­ci cer­tains des dif­fé­rents cri­tères qui ont été uti­li­sés les cher­cheurs pour effec­tuer cette pre­mière sélec­tion :

  1. Le pro­jet doit dis­po­ser de sa propre blo­ck­chain, de manière indé­pen­dante,
  2. Les nœuds du réseau doivent pou­voir être créés libre­ment,
  3. Un explo­ra­teur de blocs doit être mis à la dis­po­si­tion du public, et il doit lui per­mettre de suivre faci­le­ment l’information dis­po­nible sur les blocs du pro­jet,
  4. Il doit fonc­tion­ner avec un code source public,
  5. Il doit dis­po­ser d’un site Web acces­sible, qui puisse per­mettre de contac­ter les membres de l’équipe à l’origine du pro­jet.

Au cours de ce sémi­naire, Zihe Huang, le direc­teur adjoint du Chi­na Elec­tro­nic Infor­ma­tion Indus­try Deve­lop­ment Ins­ti­tute, a indi­qué qu’une atten­tion par­ti­cu­lière serait accor­dée à la recherche et au déve­lop­pe­ment de tech­no­lo­gies liées à la blo­ck­chain. La créa­tion du Blo­ck­chain Research Ins­ti­tute et de la Chi­na Eco­lo­gi­cal Blo­ck­chain Alliance devrait par ailleurs per­mettre de mieux coor­don­ner les efforts conduits dans le pays sur cet éco­sys­tème.

Cette semaine, on appre­nait que le gou­ver­ne­ment chi­nois avait com­men­cé à plan­cher sur l’élaboration de normes natio­nales autour de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain. Le mois der­nier, le Natio­nal Audit de la banque cen­trale avait publié un article indi­quant qu’il s’intéressait à la blo­ck­chain en vue d’améliorer les sys­tèmes d’audit gou­ver­ne­men­taux.

Ces annonces témoignent d’un assou­plis­se­ment de la posi­tion de la Chine vis-à-vis des cryp­to-mon­naies et de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain. La banque cen­trale du pays avait notam­ment pro­non­cé, en sep­tembre der­nier, l’interdiction immé­diate de l’ensemble des Ini­tial Coin Offe­rings.

Réfé­rences : CCN, CCID­Group

Chine : des cher­cheurs lancent un indice des­ti­né à clas­ser les pro­jets blo­ck­chain
3 (60%) 1 vote

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743