Bitcoin Prix & Opinions

Chute du Bitcoin : le BTC plonge de 3 000 dollars en 2 heures suite à la découverte d’un nouveau variant du Covid-19

Le Bit­coin et les cryp­to-mar­chés ont lour­de­ment chu­té ce ven­dre­di matin suite à la décou­verte d’un nou­veau variant de Covid-19 en Afrique du Sud. Le BTC est désor­mais en retrait de 20% depuis son record his­to­rique du 10 novembre.

Ce ven­dre­di matin, le Bit­coin, la pre­mière cryp­to­mon­naie en termes de « Mar­ket Cap », a per­du plus de 3 000 dol­lars en l’es­pace de moins de deux heures.

Cours du Bitcoin au 26 novembre 2021

Lors de la rédac­tion de cet article, le BTC s’é­chan­geait à 54 508 dol­lars, en baisse de 6,13% sur les 24 der­nières heures. Ayant per­du plus de 20% depuis son record his­to­rique du 10 novembre (à envi­ron 68 800 dol­lars), il avait atteint son plus bas niveau depuis la mi-octobre.

L’ac­tif numé­rique ima­gi­né par Sato­shi Naka­mo­to avait entraî­né dans sa chute toutes les prin­ci­pales cryp­to­mon­naies : c’é­tait notam­ment le cas de l’ETH (-7%), du BNB (-8,61%), du SOL (-9,92%) ou encore de l’A­DA (-8,1%).

Chute des cryptomonnaies au 26 novembre 2021

Cette chute des cryp­to-mar­chés avait pro­vo­qué la liqui­da­tion des tra­ders haus­siers sur les mar­chés à terme. Les don­nées du site Coin­glass mon­traient que plus de 85 mil­lions de dol­lars de contrats à terme sur le Bit­coin –et plus de 320 mil­lions de dol­lars pour l’en­semble des cryp­to-contrats à terme – avaient été liqui­dés entre 9 heures et 10 heures.

Liquidation crypto-marchés 26 novembre 2021

Sur Twit­ter, plu­sieurs membres de la cryp­to-sphère appe­laient leurs abon­nés à pro­fi­ter de cette baisse pour « buy the dip » :

Découverte d’un nouveau variant en Afrique du Sud

Cette chute fai­sait suite à la détec­tion d’un nou­veau variant en Afrique du Sud, bap­ti­sé B.1.1.529.

Celui-ci pour­rait être plus trans­mis­sible, mais il pour­rait sur­tout être résis­tant aux vac­cins actuels.

Comme l’a rap­por­té Bloom­berg ce ven­dre­di, cette décou­verte a sus­ci­té la chute des mar­chés d’ac­tions, d’o­bli­ga­tions et moné­taires, tan­dis que les bons du tré­sor et les obli­ga­tions euro­péennes « plus sûres » ont flambé.

« Il existe un risque du Japon à l’A­frique du fait d’in­quié­tudes au sujet d’un nou­veau variant détec­té en Afrique du Sud, mais des pays comme le Royaume-Uni agissent vite pour évi­ter sa dif­fu­sion », a assu­ré Jus­tin Tang, direc­teur de la recherche pour l’A­sie auprès d’U­ni­ted First Partners.

« Puis­qu’on est déjà pas­sé par là avec le variant Del­ta, il existe de nom­breuses pro­cé­dures pour trai­ter au mieux ce type de situation ».

Dans des pro­pos accor­dés à Forbes, Alex Kupt­si­ke­vich ana­lyste pour FxPro, a appe­lé les tra­ders à la prudence :

« Avec une vola­ti­li­té plus forte sur les mar­chés actions, les cryp­to-inves­tis­seurs devraient faire preuve de pru­dence », a‑t-il indiqué.

Il a expli­qué que le cours du Bit­coin était impac­té par les mou­ve­ments des mar­chés « tra­di­tion­nels » – un impact désor­mais plus impor­tant du fait de l’ar­ri­vée, ces der­niers mois, de nom­breux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels dans la crypto-sphère.

« Du fait de l’ap­pé­tence des ins­ti­tu­tion­nels, le Bit­coin est très vul­né­rable aux mou­ve­ments de sor­tie des actifs ris­qués, lorsque ceux-ci les liquident. Ces ventes entraînent dans leur chute l’en­semble des crypto-marchés ».

M. Kupt­si­ke­vich pense tou­te­fois que le Bit­coin reste un actif refuge, pri­vi­lé­gié par les épar­gnants en période de forte incertitude.

« D’un autre point de vue, les épar­gnants ont déve­lop­pé le réflexe d’a­che­ter des cryp­to­mon­naies lorsque les craintes liées au Covid-19 sont relan­cées, lorsque l’OMS évoque de nou­veaux variants du virus et des res­tric­tions sur les voyages aériens ».

Pour cer­tains inves­tis­seurs, le krach d’au­jourd’­hui pour­rait n’être que tem­po­raire. C’est ce qu’a indi­qué Nigel Green, patron du groupe deVere, tou­jours dans des pro­pos confiés à Forbes :

« Les cryp­to-mar­chés ont été tou­chés par des liqui­da­tions tem­po­raires qui reflètent celles du mar­ché bour­sier mon­dial. Elles sont inter­ve­nues en rai­son des inquié­tudes sus­ci­tées par le nou­veau variant du virus Covid-19 détec­té en Afrique australe ».

Pour l’a­na­lyste MMCryp­to – qui s’ap­puyait uni­que­ment sur une ana­lyse tech­nique –, le BTC pour­rait pro­chai­ne­ment rebon­dir, comme il l’a­vait fait à la fin du mois d’août et au début du mois d’octobre :

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.