Bitcoin

ETF Bitcoin : quelles seraient les conséquences de leur arrivée ?

ETF Bitcoin

De manière ana­logue au Sato­shi Cycle, (plus les inter­nautes s’in­té­ressent au Bit­coin, plus son prix aug­mente, et par consé­quent les inter­nautes s’y inté­ressent encore plus), la pers­pec­tive de l’ar­ri­vée d’argent frais éma­nant de Wall Street pro­voque une hausse du prix du Bit­coin.

En effet, celui-ci a connu des hausses à chaque fois que la pos­si­bi­li­té d’une arri­vée d’in­ves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels dans le monde de la cryp­to-mon­naies a été évoquée.

Mais Wall Street peut éga­le­ment avoir un impact néga­tif sur le Bit­coin. Ce fut le cas suite à la décla­ra­tion de Jamie Dimon, CEO de JPMor­gan, qui voit le Bit­coin comme une « com­bine à la Ponzi ».

Mais alors que le prix de la cryp­to-mon­naie pour­suit sa hausse (envi­ron 700% depuis le début de l’an­née 2017), il exis­te­ra bien­tôt des sup­ports d’in­ves­tis­se­ment (en l’oc­cu­rence, des contrats à terme), per­met­tant aux inves­tis­seurs « tra­di­tion­nels » de spé­cu­ler sur la valeur du Bitcoin.

La pro­chaine étape ? Il s’a­gi­rait de l’ar­ri­vée d’un ETF Bit­coin, si la SEC (le gen­darme bour­sier amé­ri­cain) venait à chan­ger d’a­vis sur la ques­tion.

Qu’est ce qu’un ETF ?

Les ETF sont des pro­duits d’in­ves­tis­se­ment finan­ciers, qui ont pour objec­tif de répli­quer la per­for­mance d’un indice. Ils peuvent por­ter sur des indices de mar­chés, des indices sec­to­riels,… et peut-être un jour sur la valeur d’une crypto-monnaie.

Les inves­tis­seurs y ont recours pour deux uti­li­sa­tions prin­ci­pales :

  • dans une logique d’in­ves­tis­se­ment à long terme : les ETFs per­mettent aux inves­tis­seurs d’ob­te­nir le même ren­de­ment qu’une valeur ou qu’un panier de valeurs, avec des frais minimes. Ils vont ain­si ache­ter un ETF en espé­rant pou­voir le revendre, au bout de quelques mois ou quelques années, à un prix supé­rieur au prix auquel ils l’ont acheté.
  • dans une logique de day-tra­ding : la valeur des ETFs évo­lue au fil de la jour­née, dans la même pro­por­tion que celle des valeurs sur les­quelles ils sont assis. Les tra­ders peuvent ain­si spé­cu­ler à court terme sur la valeur de ces ETF.

Ces pro­duits d’in­ves­tis­se­ment ont notam­ment, depuis plu­sieurs décen­nies, consti­tué des outils pour les tra­ders et les inves­tis­seurs de matières pre­mières, comme le pétrole ou l’or. En effet, ils offrent une manière simple de capi­ta­li­ser sur la valeur de ces matières pre­mières, dans l’en­vi­ron­ne­ment « pra­tique » d’une bourse d’é­change, sans avoir à véri­ta­ble­ment déte­nir des barils de pétrole ou des onces d’or.

Pour le moment, des contrats à terme

Même s’il est impos­sible d’a­voir des chiffres exacts illus­trant ce phé­no­mène, on peut pen­ser que de nom­breux cer­tains inves­tis­seurs for­tu­nés ne sou­haitent pas ache­ter direc­te­ment des Bit­coins. Même si une pla­te­forme comme Coin­base peut être ras­su­rante, ils redoutent peut-être un pira­tage ou une mau­vaise mani­pu­la­tion qui leur ferait perdre leurs Bitcoins.

Si le CME Group a annon­cé il y a quelques jours son inten­tion de mettre en place un contrat à terme en Bit­coin d’i­ci à la fin de l’an­née, c’est prin­ci­pa­le­ment pour répondre à une demande crois­sante de la part de tels clients. Ceux-ci uti­lisent déjà la pla­te­forme du groupe, CME Direct, qui per­met notam­ment de tra­der des des contrats à termes ou des options :

CME Direct plateforme de trading

En tant que prin­ci­pale entre­prise au monde de bourse d’é­change de mar­ché à terme, le CME Group va per­mettre à de nom­breux clients de spé­cu­ler sur la valeur du Bit­coin, sans avoir à uti­li­ser une pla­te­forme qu’ils ne maî­tri­se­raient pas ou à créer un por­te­feuille BTC.

De nouveaux marchés… et de nouveaux risques

Des ETF s Bit­coins pour­raient per­mettre à une autre par­tie de la popu­la­tion d’in­ves­tir dans la mon­naie numé­rique – la popu­la­tion qui reste scep­tique et pru­dente face à des actifs qu’elles ne connaissent pas bien.

C’est la rai­son pour laquelle une annonce de la SEC (le gen­darme bour­sier euro­péen) en faveur des ETFs Bit­coin pour­rait faire rapi­de­ment grim­per le prix de la mon­naie numérique.

Tou­te­fois, le fait d’a­che­ter des Bit­coins et de déte­nir des ETF indexés sur son prix consti­tuent deux situa­tions radi­ca­le­ment dif­fé­rentes. Et pour cer­tains obser­va­teurs, comme Simon Dixon, CEO et co-fon­da­teur de Bnk­To­The­Fu­ture, un ETF pour­rait plu­tôt nuir au Bit­coin.

Il explique qu’un tel sup­port d’in­ves­tis­se­ment intro­dui­rait un risque de contre­par­tie dans le Bit­coin  – autre­ment dit, le risque que la contre­par­tie au contrat finan­cier ne soit plus en mesure de rem­plir ses obli­ga­tions. Il estime que l’in­tro­duc­tion d’un ETF tra­dui­rait une baisse des régle­men­ta­tions tra­di­tion­nelles pour pro­té­ger les consom­ma­teurs, et que l’in­ser­tion du Bit­coin dans un sup­port d’in­ves­tis­se­ment tra­di­tion­nel ne lui semble pas souhaitable.

Réfé­rence : Coin­Desk

Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
quitos
quitos
5 années il y a

C’est dixon qui a raison.

un ETF est une mau­vaise chose.

il suf­fit de regar­der le track record des ETF sur l’or.

à vu de nez il y a 300 onces d’or papier (ETF) pour 1 once d’or phy­sique. les clients ne demandent jamais livrai­son de leur OR (chose que le CME serait bien inca­pable de faire).

Ca per­met aus­si « d’é­cra­ser » le prix de l’ac­tif sous jacent…

Après peu être que les inves­tis­seurs deman­de­ront la livrai­son de leur bit­coin .….…… ou pas