Bitcoin Produits dérivés financiers

ETF Bitcoin : des volumes « naturels » records avec 1 milliard de dollars de transactions pour sa journée d’introduction

Bitcoin ETF

Pro­Shares a lan­cé mar­di 18 octobre son « Bit­coin Stra­te­gy ETF », pre­mier ETF ados­sé à des contrats sur le terme Bit­coin pro­po­sé aux États-Unis. Ce pro­duit finan­cier a enre­gis­tré plus d’1 mil­liard de dol­lars de volumes lors de sa jour­née d’ou­ver­ture, avec 24,313 mil­lions de parts échangées.

ETF Bitcoin : 1 milliard de dollars de volumes

Bitcoin (BTC) ETFLe fonds indi­ciel (ETF) Bit­coin Stra­te­gy de Pro­Shares (BITO) a déjà bat­tu un record. Ce véhi­cule d’in­ves­tis­se­ment a enre­gis­tré le plus grand volume « natu­rel » en date pour un ETF lors de sa jour­née d’in­tro­duc­tion, avec plus d’1 mil­liard de dol­lars d’échanges.

En pre­nant en compte l’en­semble des intro­duc­tions d’ETFs, le pro­duit se place juste der­rière l’ETF US Car­bon Tran­si­tion Rea­di­ness de Bla­ckRock, qui avait enre­gis­tré 1,16 mil­liard de dol­lars de volumes en avril dernier.

L’ETF de Pro­Shares a été lan­cé ce mar­di 19 octobre sur le New York Stock Exchange (NYSE), avec un prix d’ou­ver­ture de 40,88 dol­lars. Les don­nées de Tra­ding­View nous montrent qu’il a clô­tu­ré sa pre­mière jour­née à 41,94 dol­lars, avec un total de 24,313 mil­lions de parts échan­gées, cor­res­pon­dant à un peu plus d’1 mil­liard de dol­lars de transactions.

Évo­quant la per­for­mance du BITO, Eric Bal­chu­nas, ana­lyste spé­cia­liste des ETFs de Bloom­berg, a indi­qué sur Twit­ter que l’ETF de Pro­Shares a bat­tu un record his­to­rique pour sa pre­mière jour­née en termes d’é­changes « natu­rels » :

« Le BITO est proche du mil­liard de dol­lars de volumes aujourd’­hui (actuel­le­ment à 993 mil­lions de dol­lars, mais les échanges se poursuivent) ».

« Il s’a­git de loin de la meilleure pre­mière jour­née pour un ETF en termes de volumes “natu­rels”.

« […] Si nous n’ex­cluons pas les ETFs dont le volume de pre­mière jour­née avait été lit­té­ra­le­ment pré­pa­ré par un géant de l’in­ves­tis­se­ment ou par un BYOA [« Bring Your Own Assets »], il est tou­jours deuxième ».

On peut d’ailleurs noter que les volumes de l’ETF de Bla­ckRock avait ensuite plon­gé, pour s’é­ta­blir à une four­chette com­prise entre 2 et 6 mil­lions de dol­lars dans les jours ayant sui­vi son introduction.

Le BITO a par ailleurs enre­gis­tré 570 mil­lions de dol­lars de col­lecte lors de l’ouverture. Avec de tels mon­tants, on peut pen­ser que l’ETF de Pro­Shares pour­rait très pro­chai­ne­ment deve­nir l’un des poids lourds du sec­teur.

En effet, selon les don­nées de Fact­Set, les deux prin­ci­paux ETFs ados­sés à des matières pre­mières sont ceux liés à l’or et à l’argent, avec des col­lectes res­pec­tives de 3 et 1,7 mil­liard de dol­lars sur un an.

Ce sera difficile pour les ETFs concurrents

ETF BitcoinSi cette per­for­mance a sans doute été très bien accueillie du côté de Pro­Shares et de la cryp­to-sphère, M. Bal­chu­nas juge que de tels volumes risquent de com­pli­quer la tâche des autres socié­tés d’in­ves­tis­se­ments sou­hai­tant lan­cer leur propre ETF ados­sé à des contrats à terme sur le Bit­coin :

« L’autre consé­quence d’au­jourd’­hui, c’est que cela rend bien plus dif­fi­cile le suc­cès des pro­chains ETFs. Le timing est essen­tiel. Chaque jour compte car une fois qu’un ETF est connu comme étant celui qui dis­pose d’un très bon niveau de liqui­di­té, il devient qua­si­ment impos­sible de prendre sa place ».

Gary Gens­ler, le patron du gen­darme des mar­chés finan­ciers amé­ri­cains (la SEC), a jus­ti­fié ce mar­di son choix d’au­to­ri­ser cet ETF :

« Durant les quatre der­nières années, les contrats à terme sur le Bit­coin ont été super­vi­sés par l’a­gence “sœur” de la SEC, la Com­mo­di­ties Futures Tra­ding Com­mis­sion », a‑t-il rappelé.

« Il s’a­git donc d’un actif qui a été super­vi­sé pen­dant les quatre der­nières années par un régu­la­teur fédé­ral, et qui s’ins­crit éga­le­ment dans les règles de la SEC à tra­vers l’Investment Com­pa­ny Act de 1940 ».

Un autre ETF ados­sé à des contrats à terme, pro­po­sé par Val­ky­rie, devrait être intro­duit dès cette semaine sur le Nas­daq. L’en­tre­prise a récem­ment chan­gé son sigle, pas­sant de « BTF » à « BTFD » – qui signi­fie éga­le­ment (peut-être un hasard ?) « Buy The F***ing Dip ».

Réfé­rence : Coin­Te­le­graph

Rate this post