Bitcoin Démocratisation

Le vice-président de Facebook Messenger ne prévoit pas une prise en charge des crypto-monnaies

Facebook Messenger

Face­book Mes­sen­ger ne devrait, pas à moyen terme, prendre en charge les paie­ments en cryp­to-mon­naies. C’est ce qu’a indi­qué David Mar­cus, le vice-pré­sident de l’entité.

Des paiements trop coûteux et trop lents

David Marcus Facebook Depuis ses débuts, Face­book a tou­jours fait de la « moné­ti­sa­tion » de son audience l’une de ses priorités.

Et l’on aurait pu pen­ser que Face­book Mes­sen­ger, qui per­met d’en­voyer faci­le­ment de l’argent à ses amis, aurait pu cher­cher à géné­rer des reve­nus sup­plé­men­taires en per­met­tant d’en­voyer faci­le­ment des cryp­to-mon­naies à par­tir de son smartphone.

Mais cette fonc­tion­na­li­té ne devrait pas pro­chai­ne­ment être ajou­tée, si l’on en croit David Mar­cus, le vice-pré­sident de Face­book Messenger.

Dans un entre­tien accor­dé il y a quelques jours à CNBC, l’an­cien pré­sident de Pay­pal a ain­si décla­ré que les paie­ments en cryp­to-mon­naies étaient encore trop coû­teux et trop lents pour qu’ils puissent être mis en place sur sa mes­sa­ge­rie instantanée.

« Les paie­ments en cryp­to-mon­naies sont pour l’ins­tant très coû­teux et très lents. Par consé­quent, les dif­fé­rentes com­mu­nau­tés qui gèrent ces blo­ck­chains et ces actifs doivent appor­ter une solu­tion à ces pro­blèmes. Lorsque nous y arri­ve­rons, un jour, nous met­trons peut-être quelque chose en place ».

Pour­tant, ce jour est peut-être déjà arri­vé. Car si de nom­breux actifs ren­contrent effec­ti­ve­ment les pro­blèmes évo­qués par l’ex-pré­sident de Pay­pal, cer­taines cryp­to-mon­naies per­mettent de béné­fi­cier de tran­sac­tions gra­tuites et qua­si-ins­tan­ta­nées. C’est le cas de Nano (XRB), dont la « capi­ta­li­sa­tion » est désor­mais égale à un peu moins d’1 mil­liard de dol­lars, contre encore 20 mil­lions de dol­lars il y a quelques semaines.

Quoi­qu’il en soit, l’ar­ri­vée des cryp­to-mon­naies sur Face­book Mes­sen­ger ne semble pas consti­tuer une prio­ri­té pour la socié­té. M. Mar­cus sou­haite avant tout encou­ra­ger un plus grand nombre de per­sonnes à uti­li­ser Face­book mes­sen­ger pour envoyer de l’argent à leurs proches :

« Lorsque vous sou­hai­tez envoyer un paie­ment à quel­qu’un, vous êtes d’a­bord ame­né à dis­cu­ter. Les paie­ments sont véri­ta­ble­ment inté­grés, dans un envi­ron­ne­ment conver­sa­tion­nel. L’ex­pé­rience se déroule sans aucune fric­tion, puis­qu’il s’a­git d’un paie­ment effec­tué d’une carte de débit vers une autre carte de débit ».

Un « crypto-enthusiast »

Logo CoinbaseSi M. Mar­cus se pro­nonce contre l’ar­ri­vée des mon­naies numé­riques sur Face­book Mes­sen­ger, il n’a tou­te­fois pas fer­mé la porte à cette possibilité.

Et l’on sait d’ailleurs que le diri­geant – qui avait pré­cé­dem­ment décla­ré déte­nir des actifs numé­riques – est loin de se mon­trer hos­tile vis-à-vis des cryp­to-mon­naies. En décembre der­nier, il avait ain­si rejoint le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la socié­té Coin­base.

« Je suis ravi de rejoindre le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de @Coinbase. J’ai hâte de pou­voir faire de mon mieux afin d’ai­der @brian_armstrong et l’é­quipe talen­tueuse qu’il a pu for­mer à conti­nuer de démo­cra­ti­ser l’ac­cès aux cryp­to-mon­naies, et à réus­sir la mis­sion qui consiste à créer un sys­tème finan­cier ouvert pour le monde entier ».

À la fin du mois de jan­vier, Face­book annon­çait mettre un terme aux publi­ci­tés liées aux cryp­to-mon­naies et aux ICOs – en expli­quant que de telles annonces étaient sou­vent trompeuses.

Réfé­rences : Cryp­to­vest, Blog.Coinbase, CNBC

Rate this post
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x