Plateformes d'échange de crypto-monnaies

Après avoir levé 400 millions de dollars, Gemini souhaite se tourner vers le metaverse

Frères Winklevoss

Les jumeaux Wink­le­voss sou­haitent pro­po­ser une « expé­rience immer­sive » à tra­vers plu­sieurs metaverse.

La pla­te­forme d’é­change de cryp­to­mon­naies Gemi­ni, fon­dée par les frères Wink­le­voss, alloue­ra une par­tie des capi­taux tirés d’un nou­veau tour de finan­ce­ment à la créa­tion d’une « expé­rience Gemi­ni à tra­vers dif­fé­rents metaverses ».

Ce jeu­di 18 novembre, Gemi­ni a annon­cé avoir bou­clé un finan­ce­ment de 400 mil­lions de dol­lars, qui la valo­rise désor­mais à 7,1 mil­liards de dol­lars. C’est la pre­mière fois que la bourse d’é­change fait appel à des capi­taux exté­rieurs. Ce tour de table a été mené par Mor­gan Creek Digi­tal avec la par­ti­ci­pa­tion de nom­breuses socié­tés d’in­ves­tis­se­ment comme 10T, Para­Fi, New­flow Part­ners ou encore Mar­cy Ven­ture Partners.

La banque aus­tra­lienne Com­mon­wealth Bank a éga­le­ment par­ti­ci­pé à ce finan­ce­ment. Début novembre, elle avait annon­cé qu’elle allait offrir des cryp­to-ser­vices à ses 6,5 mil­lions de clients avec l’aide de Gemini.

« Grâce à ce tour de finan­ce­ment, Gemi­ni pour­ra conti­nuer à pro­po­ser des pro­duits simples, inno­vants et sécu­ri­sés au mar­ché, tout en pour­sui­vant sa stra­té­gie d’ex­pan­sion géo­gra­phique », peut-on lire dans le com­mu­ni­qué de la plateforme.

Gemini se tourne vers le metaverse

Dans un entre­tien accor­dé à Forbes et publié ce jeu­di 18 novembre, Tyler and Came­ron Wink­le­voss ont fait part de leur sou­hait de por­ter Gemi­ni dans dif­fé­rents meta­verse :

« Nous allons créer une expé­rience Gemi­ni dans plu­sieurs meta­verses. Vous pour­rez vous rendre sur Gemi­ni et effec­tuer des échanges, mais ce sera de manière immer­sive, plu­tôt que sur votre télé­phone », a expli­qué Tyler.

Selon Forbes, les jumeaux conservent 75% des parts de Gemi­ni. Dans le même temps, Sachin Jait­ly, asso­cié géné­ral de Mor­gan Creek, va rejoindre le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de la bourse d’é­change, après que son entre­prise a inves­ti 75 mil­lions de dol­lars dans la crypto-plateforme.

Plus de 15 ans après le début de leur bataille contre Mark Zucker­berg, les jumeaux vont ain­si à nou­veau être en com­pé­ti­tion avec le fon­da­teur de Face­book, récem­ment deve­nue « Meta ». En 2004, les frères Wink­le­voss avaient inten­té en pro­cès contre l’en­tre­pre­neur, l’ac­cu­sant de leur avoir volé leur pro­prié­té intel­lec­tuelle pour créer Face­book. En 2011,  ils avaient conclu un accord à l’a­miable pré­voyant un dédom­ma­ge­ment de 65 mil­lions de dollars.

En 2017, on appre­nait que les jumeaux étaient poten­tiel­le­ment deve­nus les pre­miers mil­liar­daires en Bit­coin. Quatre ans plus tôt, ils avaient mis la main sur un pourcent de l’offre alors dis­po­nible (soit 120 000 BTCs), un an après avoir enten­du par­ler de la cryp­to­mon­naie de Sato­shi Nakamoto.

Le choix de la décentralisation

Came­ron Wink­le­voss a confié à Forbes que, contrai­re­ment à des socié­tés « comme Face­book ou Fort­nite » qui emprun­taient une voie cen­tra­li­sée, Gemi­ni sou­hai­tait opter pour une alter­na­tive décen­tra­li­sée, qui serait plus inté­res­sante pour les uti­li­sa­teurs :

« Il existe un autre che­min : celui d’un meta­verse décen­tra­li­sé. Il s’a­git du che­min au sein duquel nous pen­sons qu’il existe plus de choix, d’in­dé­pen­dance et d’op­por­tu­ni­té. Il s’a­git d’une tech­no­lo­gie qui pro­tège les droits et la digni­té des utilisateurs ».

« La décen­tra­li­sa­tion une liée à une ques­tion d’é­chelle », a ajou­té Came­ron Wink­le­voss, indi­quant que lui et son frère sou­hai­taient « conti­nuer à gra­vir cette échelle vers l’é­man­ci­pa­tion [des utilisateurs] ».

Début avril, les jumeaux avaient mis la main sur des par­celles de ter­rain du Meta­verse de « The Sand­box ». Tyler avait alors indi­qué qu’il sou­hai­tait faire évo­luer la pla­te­forme Gemi­ni dans cet uni­vers vir­tuel « play-to-earn ».