Bitcoin Prix & Opinions

Un gestionnaire de fonds australien se dit « agacé par le Bitcoin », et estime que « les crypto-monnaies sont inutiles »

Bitcoin Australie

Michael Glen­non, le CEO de Glen­non Capi­tal, est « aga­cé » par les gens qui lui demandent ce qu’il pense du Bit­coin. Il estime que les cryp­to-mon­naies sont inutiles, et invite les épar­gnants à vendre celles-ci pour se tour­ner vers les mar­chés actions.

Avec une valeur de plus de 700 mil­liards de dol­lars, l’é­co­sys­tème des mon­naies numé­riques ne peut plus être igno­ré. Pour­tant, cer­tains obser­va­teurs refusent tou­jours de lui accor­der la moindre crédibilité.

C’est le cas de Michael Glen­non, le CEO de Glen­non Capi­tal, qui s’en est pris au Bit­coin dans un article publié dans le quo­ti­dien « The Aus­tra­lian Finan­cial Review » :

« Que ce soit bien clair. Je suis déjà aga­cé par le Bit­coin. Je suis aga­cé par le nombre de demandes Lin­ke­din que je reçois de la part de tra­ders de cryp­to-mon­naies que je n’ai jamais ren­con­trés, et j’en ai assez de devoir leur expli­quer à quel point toutes les cryp­to-mon­naies sont inutiles, et qu’il vaut bien mieux ache­ter de véri­tables entre­prises pour réa­li­ser de véri­tables pro­fits. Mais 2017 semble être l’an­née où tout les gens que je connais m’ont posé des ques­tions au sujet du Bitcoin. »

M. Glen­non a décla­ré qu’il ces­se­ra de pen­ser que celui-ci consti­tue une « qua­si-pyra­mide de Pon­zi » et un actif « sans aucune valeur » lors­qu’il com­men­ce­ra à voir des « com­mer­çants ou des socié­tés de ser­vices publics qui acceptent le Bit­coin ».

Il s’a­git d’une décla­ra­tion qui peut sem­bler étrange, dans la mesure où de très grandes entre­prises telles qu’Overstock.com ou Micro­soft – en dépit de ce qui a pu être dit ces der­niers jours – per­mettent d’ef­fec­tuer des paie­ments grâce à la mon­naie numérique.

« Prenez vos profits »

« Voi­ci la réponse que je donne à ceux qui me demandent quoi faire avec le Bit­coin : pre­nez vos pro­fits, et esti­mez-vous chan­ceux d’a­voir géné­ré un pro­fit avec la plus grande bulle que l’on ait pu voir ces der­nières années. Pre­nez ensuite cet argent, et pla­cez le dans une véri­table entre­prise qui gagne de l’argent. »

Ces décla­ra­tions inter­viennent alors que les pla­te­formes d’é­change aus­tra­liennes com­mencent à prendre une cer­taine ampleur dans le pays, et qu’elles sus­citent l’in­té­rêt d’un nombre crois­sant d’in­ves­tis­seurs locaux.

Même si la banque cen­trale d’Australie à décla­ré qu’elle sou­hai­tait gar­der un œil sur les cryp­to-mon­naies, elle ne devrait vrai­sem­bla­ble­ment pas s’at­ta­quer à ce phé­no­mène – comme ce que tentent de faire depuis plu­sieurs mois les auto­ri­tés sud-coréennes ou chinoises.

M. Glen­non a conclu en lais­sant entendre à demi-mot qu’il ne connais­sait pas for­cé­ment très bien cet écosystème :

« Je pos­sède quelques entre­prises que je connais bien. Il s’a­git d’en­tre­prises “réelles”, qui génèrent des pro­fits. Je ne peux pas com­prendre pour­quoi j’a­chè­te­rai quelque chose qui ne peut être uti­li­sé nulle part »

Réfé­rences : Cryp­to­vest, The Aus­tra­lian Finan­cial Review

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
babacool
babacool
4 années il y a

bla­bla­bla­bla… Ce qui est remar­quable dans l’in­ves­tis­se­ment des cryp­to-mon­naies c’est que pour une fois ce ne sont pas tou­jours les « mêmes » qui gagnent. Et ça, c’est sûr, ça en dérange pas mal dans le panier de crabes !

Dealcroix
Dealcroix
4 années il y a

Ce mec conseille de prendre ses pro­fits depuis que le bit­coin est à 200$ , heu­reu­se­ment que per­sonne ne l” a écouté