Bitcoin Démocratisation

Le Japon compterait 3,5 millions de traders de crypto-monnaies

Financial Services Agency japonaise

La Finan­cial Ser­vices Agen­cy (FSA) japo­naise a récem­ment mené plu­sieurs enquêtes visant des pla­te­formes d’échange de cryp­to-mon­naies locales, afin de s’assurer qu’elles res­pectent bien le cadre régle­men­taire mis en place par le pays. Dans la fou­lée, l’agence gou­ver­ne­men­tale a publié un rap­port dans lequel elle four­nit cer­taines don­nées inté­res­santes issues de ces pla­te­formes.

Japon : 3,5 millions de traders de crypto-monnaies

Après avoir ten­té de s’assurer qu’elles res­pec­taient bien les lois « Know Your Cus­to­mer » (KYC) et anti-blan­chi­ment d’argent, la FSA a publié les résul­tats d’une étude réa­li­sée à par­tir des don­nées col­lec­tées auprès d’environ 17 pla­te­formes d’échange de mon­naies numé­riques locales.

On y apprend que plus de 3,5 mil­lions de citoyens japo­nais uti­lisent ces pla­te­formes, et que, sans sur­prise, les cryp­to-mon­naies les plus échan­gées sont celles qui dis­posent des plus grandes « mar­ket caps » : BTC, ETH, XRP, BCH, et LTC.

3,5 millions de traders de crypto-monnaies au JaponL’étude pré­cise qu’une large majo­ri­té des tra­ders sont âgés de 20 à 39 ans.

Elle indique que les par­ti­ci­pants de plus de 40 ans ont ten­dance à se tour­ner vers des mar­chés qui offrent des fonc­tion­na­li­tés spé­ci­fiques, comme le tra­ding avec effet de levier. Ce der­nier, avec le prêt de cryp­to-mon­naies, cor­res­pon­dait en 2017 à 543 mil­liards de dol­lars de volumes d’échanges – bien loin des 97 mil­liards de dol­lars liés à du tra­ding « clas­sique ».

Le yen domine les échanges de Bitcoin

Grâce à sa déci­sion en avril 2017 de léga­li­ser le Bit­coin en tant que moyen de paie­ment et d’autoriser l’activité des pla­te­formes d’échange, le Japon semble avoir pris une lon­gueur d’avance sur de nom­breux autres pays.

Sur les 8 der­niers mois, le yen japo­nais a domi­né les volumes d’échange de BTC contre des mon­naies natio­nales, en cor­res­pon­dant à plu­sieurs reprises à plus de la moi­tié des volumes mon­diaux. Ain­si, lors de la rédac­tion de cet article, le yen repré­sen­tait, selon les don­née four­nies par le site Cryp­to­Com­pare60,67% des échanges de BTC sur les der­nières 24 heures.

Part du yen japonais sur les volumes d'échange de Bitcoin le 11 avril 2018

La FSA a par ailleurs indi­qué que, sur les deux der­nières années, « des mon­tants consi­dé­rables ont afflué vers les tran­sac­tions de mon­naies vir­tuelles » :

Afflux de fonds sur les plateformes d'échange japonaises

Le régu­la­teur japo­nais a révé­lé les élé­ments sur les­quels il s’était pen­ché lorsqu’il avait mené ses enquêtes. Il a notam­ment cher­ché à savoir si ces pla­te­formes dis­po­saient d’une équipe de sécu­ri­té dédiée, de manuels d’instruction por­tant sur les risques opé­ra­tion­nels et les direc­tives régle­men­taires, de signa­tures numé­riques uti­li­sées par plu­sieurs admi­nis­tra­teurs, de tech­no­lo­gies mul­ti-signa­tures, mais éga­le­ment si ces sites avaient recours à des por­te­feuilles de type « cold sto­rage ».

Ces inves­ti­ga­tions pous­sées étaient inter­ve­nues au len­de­main du vol dont avait été vic­time le site Coin­check. Le gou­ver­ne­ment japo­nais avait alors déci­dé de revoir les règles que doivent suivre ces pla­te­formes afin de pou­voir exer­cer leurs acti­vi­tés.

Réfé­rences : News.Bitcoin, Cryp­to­Com­pare

Le Japon comp­te­rait 3,5 mil­lions de tra­ders de cryp­to-mon­naies
Mer­ci !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743