Minage

Laos : le gouvernement prévoit de générer 167 millions d’euros grâce au minage de cryptomonnaies

Laos

Les légis­la­teurs pré­voient d’u­ti­li­ser ces recettes sup­plé­men­taires pour finan­cer des « pro­grammes prio­ri­taires », visant notam­ment rem­bour­ser la dette du pays et à lut­ter contre la pan­dé­mie de COVID-19.

Le pro­jet pilote du gou­ver­ne­ment du Laos, visant à faire son incur­sion dans le minage de cryp­to­mon­naies, devrait rap­por­ter 167 mil­lions d’eu­ros en 2022.

Comme le rap­porte un article publié mar­di 2 novembre dans le média local The Star, cette ini­tia­tive du gou­ver­ne­ment du Laos pour­rait rap­por­ter 2 000 mil­liards de kips (soit envi­ron 167 mil­lions d’eu­ros) au pays, en per­met­tant à six entre­prises locales de miner des cryp­to­mon­naies. Ces socié­tés font par­tie d’un pro­gramme public-pri­vé approu­vé en sep­tembre, qui pré­voit éga­le­ment l’au­to­ri­sa­tion du crypto-trading.

Le Laos – pays le plus pauvre d’A­sie du Sud-Est – tente ain­si de tirer pro­fit de ses bar­rages hydro­élec­triques, qui lui per­mettent de béné­fi­cier d’une source d’éner­gie peu coûteuse.

Le gou­ver­ne­ment aurait décla­ré que ces fonds per­met­traient d’aug­men­ter les recettes pré­vues pour le pro­jet de bud­get de l’As­sem­blée natio­nale en 2022 de 20 % par rap­port à 2021. Les légis­la­teurs pré­voient d’u­ti­li­ser ces recettes sup­plé­men­taires pour finan­cer des « pro­grammes prio­ri­taires », notam­ment le rem­bour­se­ment de la dette natio­nale et la lutte contre la pandémie.

Cette ini­tia­tive peut paraître sur­pre­nante, alors que la banque cen­trale du pays a aver­ti à plu­sieurs reprises les citoyens au sujet des risques liés à l’in­ves­tis­se­ment dans les cryp­to­mon­naies, tou­jours illé­gales dans la région. Le mois der­nier, on appre­nait que l’ins­ti­tu­tion plan­chait sur la créa­tion d’une mon­naie numé­rique cen­tra­li­sée, en par­te­na­riat avec la socié­té japo­naise Soramitsu.