Crypto-monnaies

Londres : les affiches publicitaires du Floki Inu (FLOKI) suscitent la colère d’une membre du parti écologiste

Publicité Floki Inu Londres

Une cam­pagne publi­ci­taire assu­rant la pro­mo­tion du Flo­ki inu (FLOKI) a sus­ci­té la colère de cer­tains poli­tiques locaux. Ils demandent l’in­ter­dic­tion des publi­ci­tés pour des pro­duits finan­ciers non régu­lés dans les trans­ports londoniens.

Publicité Floki InnuSiân Ber­ry, membre de l’As­sem­blée de Londres pour le Par­ti vert de l’Angleterre et du pays de Galles, a récem­ment posé une ques­tion au maire Sadiq Khan au sujet de cette cam­pagne publicitaire.

Dans des pro­pos rap­por­tés par The Obser­ver, elle déclare que ces affiches « auraient dû déclen­cher un signal d’a­larme », et « qu’une per­sonne du “Trans­port for Lon­don” [l’or­ga­nisme public char­gé des trans­ports en com­mun] aurait dû l’exa­mi­ner avant de l’autoriser ».

Siân Ber­ry, qui s’é­tait pré­sen­tée aux élec­tions muni­ci­pales de 2021 à Londres et qui était la cheffe de son par­ti jus­qu’à fin octobre, reproche au Trans­port for Lon­don d’a­voir accep­té trois dif­fé­rentes cryp­to-publi­ci­tés au cours des der­nières semaines.

« Tout comme les publi­ci­tés pour les jeux d’argent, que le maire a fina­le­ment accep­té d’in­ter­dire, il est hors de ques­tion que nos ser­vices publics soient uti­li­sés pour faire la publi­ci­té de sys­tèmes non régle­men­tés et ris­qués pour les Lon­do­niens », a twee­té dimanche la conseillère municipale.

« J’ai deman­dé une inter­dic­tion dès juillet, et je conti­nue à faire pression ».

Chris Rea­der, res­pon­sables des médias com­mer­ciaux pour le Trans­port for Lon­don, estime pour­tant prendre très au sérieux la pro­tec­tion des épar­gnants. Il explique que son orga­nisme a deman­dé à ses par­te­naires « de lui sou­mettre toutes les publi­ci­tés por­tant sur des cryp­to­mon­naies afin qu’elles soient exa­mi­nées avant d’être acceptées ».

« Lorsque nous exa­mi­nons des marques de cryp­to­mon­naies qui sou­haitent faire leur pro­mo­tion [dans les trans­ports], nous nous assu­rons que leurs cam­pagnes contiennent suf­fi­sam­ment d’in­for­ma­tions pour être conformes à notre poli­tique et aux règles de l’Ad­ver­ti­sing Stan­dards Autho­ri­ty », a‑t-il ajouté.

Floki Inu : un « meme coin » qui flambe fin octobre

Le « meme coin » Flok Inu avait été lan­cé en juillet der­nier. Son nom s’ins­pire de celui du Shi­ba Inu d’E­lon Musk, pré­nom­mé Flo­ki.

Le token intègre une taxe de 3% sur l’en­semble des achats et des ventes – une taxe qui atter­rit dans la tré­so­re­rie de FLOKI. Celle-ci est uti­li­sée « pour déve­lop­per le pro­jet FLOKI, mettre en place des par­te­na­riats […] et faire connaître le FLOKI ».

Floki Inu

Le token a enre­gis­tré une hausse impor­tante à la fin du mois d’oc­tobre, avec un cours mul­ti­plié par 5 en l’es­pace de quelques jours :

Cours du Floki Inu au 15 novembre 2021

Lors de la rédac­tion de cet article, il reven­di­quait une Mar­ket Cap de plus de 2,1 mil­liards de dol­lars – contre res­pec­ti­ve­ment 34,7 et 28,9 mil­liards de dol­lars pour le Doge­coin et le Shi­ba Inu.

« Pourquoi vouloir faire interdire quelque chose que vous ne comprenez pas ? »

Le régu­la­teur pour­rait pro­chai­ne­ment pas­ser à l’ac­tion. En mai, il avait inter­dit une affiche publi­ci­taire fai­sant la pro­mo­tion de la pla­te­forme Luno. Il lui repro­chait de « ne pas avoir mon­tré les risques de l’in­ves­tis­se­ment dans le Bit­coin » et d’a­voir « tiré pro­fit du manque d’ex­pé­rience des épar­gnants, en lais­sant entendre que l’in­ves­tis­se­ment [dans cet actif] était simple ».

S’il déci­dait de sévir vis-à-vis du FLOKI, il s’at­ti­re­rait s’en doute les foudres de nom­breux inter­nautes. On peut déjà voir que les décla­ra­tions récentes de Siân Ber­ry ont sus­ci­té de nom­breuses cri­tiques sur Twit­ter :

« Pen­sez-vous qu’il soit judi­cieux de vou­loir faire inter­dire quelque chose que vous ne com­pre­nez pas ? », a repro­ché de son côté « Sabre », direc­teur mar­ke­ting de Flo­ki Inu.

Il indi­quait que, grâce à l’effet Strei­sand, les décla­ra­tions publiques de la poli­ti­cienne pour­raient avoir un effet inverse à celui recher­ché, en aug­men­tant la popu­la­ri­té du FLOKI.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post