Crypto-monnaies

Nano : 22% de hausse pour la crypto-monnaie aux transactions gratuites et quasi-instantanées

Hausse marchés

Ce jeu­di soir, Nano était l’une des seules valeurs du Top 100 de Coin­Mar­ket­Cap à s’ap­pré­cier. L’ac­tif numé­rique, dont le cours avait chu­té suite à la perte dont avaient été vic­times les uti­li­sa­teurs de Bit­Grail, sem­blait pro­fi­ter de la sor­tie de la ver­sion beta de son wal­let Android.

Hausse de Nano le 22 février 2018

+22% pour Nano

Si une telle hausse n’a d’ha­bi­tude rien d’é­ton­nant sur les cryp­to-mar­chés, elle inter­ve­nait alors que la plu­part des actifs numé­riques étaient dans le rouge.

L'évolution du cours de Nano le 22 février 2018

Lors de la rédac­tion de cet article, Nano avait atteint les 9,37 dol­lars, enre­gis­trant ain­si une hausse de plus de 22% face au dol­lar, et de plus de 28% face au Bitcoin.

Hausse du cours de Nano, en Bitcoin et en dollars, le 22 février 2018

Il s’a­gis­sait de la 24ème valeur du clas­se­ment de Coin­Mar­ket­Cap, avec une « capi­ta­li­sa­tion » de près de 1,25 mil­liards de dol­lars.

L’ac­tif était encore très loin de son record his­to­rique, qui avait été enre­gis­tré le 2 jan­vier der­nier, avec un cours d’en­vi­ron 35 dol­lars :

L'évolution du cours de Nano de décembre 2017 à janvier 2018

On retrou­vait prin­ci­pa­le­ment le NANO/XRB sur la pla­te­forme Binance, qui voyait pas­ser à elle seule plus de 92% des volumes échangés :Marchés de Nano le 22 février 2018

Des transactions gratuites et quasi-instantanées

Nano (XRB) logoLe 31 jan­vier, Rai­Blocks chan­geait de nom pour deve­nir Nano.

Les semaines pré­cé­dentes, l’ac­tif avait connu un fort engoue­ment, qui lui avait per­mis de pas­ser de 0,20 dol­lars le 1er décembre à plus de 30 dol­lars le 2 jan­vier.

Cette appé­tence pour Nano est sans doute liée à sa tech­no­lo­gie, qui n’a­vait jus­qu’au mois de décembre été remar­quée que par une poi­gnée d’in­ves­tis­seurs. Car cette cryp­to-mon­naie per­met d’ef­fec­tuer gra­tui­te­ment des tran­sac­tions, et de manière qua­si-ins­tan­ta­née.

Pour y par­ve­nir, Nano ne s’ap­puie pas sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain, mais sur une struc­ture « block lat­tice » (que l’on pour­rait tra­duire par « trel­lis de blocs »). Celle-ci va notam­ment per­mettre à chaque compte de s’ap­puyer sur sa propre blockchain.

Et Nano n’a pas besoin de mineurs, ni de « sta­kers » : chaque uti­li­sa­teur qui ouvre son por­te­feuille va par­ti­ci­per à la sécu­ri­sa­tion du réseau, quel que soit le nombre de coins qu’il pos­sède. L’ac­tif peut ain­si béné­fi­cier, en théo­rie, d’une « sca­la­bi­li­té » infi­nie, tout en étant très peu gour­mand en éner­gie.

17 millions de Nano dérobés

Logo de BitgrailLa cryp­to-mon­naie était res­tée confi­den­tielle pen­dant plu­sieurs mois , alors qu’il n’é­tait pos­sible de l’ob­te­nir que sur une petite pla­te­forme basée en Ita­lie, Bit­Grail – une pla­te­forme qui a défrayé la chro­nique le 10 février der­nier, lorsque l’on avait appris qu’elle s’é­tait faite déro­ber 17 mil­lions de Nanos, d’une valeur d’en­vi­ron 170 mil­lions de dollars.

Bit­Grail est gérée par une figure contro­ver­sée de l’é­co­sys­tème, Fran­ces­co Fira­no, connu sous le pseu­do­nyme « The Bom­ber ». Celui-ci avait expli­qué que ce vol avait été cau­sé par des bugs pré­sents dans le code de Nano, et avait appe­lé les déve­lop­peurs à mettre en place un « fork », afin de pou­voir annu­ler les tran­sac­tions litigieuses.

Une demande qui a été immé­dia­te­ment refu­sée par les équipes de Nano, qui accu­saient de leur côté Bit­Grail de ne pas avoir pris suf­fi­sam­ment de pré­cau­tions pour sécu­ri­ser ses actifs.

Et même s’il est encore trop tôt pour se pro­non­cer défi­ni­ti­ve­ment, de nom­breux obser­va­teurs se sont pla­cés du côté de Nano – comme cet inter­naute, qui est per­sua­dé qu’une faille de sécu­ri­té pré­sente sur Bit­Grail a pu être exploitée :


Dans un article paru le 10 février sur Medium, les équipes de Nano avaient indi­qué que Bit­Grail avait cer­tai­ne­ment été insol­vable depuis plu­sieurs mois. Pour arri­ver à cette conclu­sion, elle s’é­taient notam­ment appuyées sur des tran­sac­tions sus­pi­cieuses datant d’oc­tobre der­nier. Voi­ci ce qu’elles avaient déclaré :

« Nous avons désor­mais toutes les rai­sons de croire que M. Fira­no a trom­pé, pen­dant une période signi­fi­ca­tive, l’é­quipe de Nano Core et la com­mu­nau­té au sujet de la sol­va­bi­li­té de la pla­te­forme BitGrail. »

Le cours de Nano avait for­te­ment chu­té suite à cette annonce – alors qu’il sem­ble­rait que son réseau soit tota­le­ment étran­ger à ce vol.

L’arrivée de la version beta du wallet Android

La hausse à laquelle il a été pos­sible d’as­sis­ter – et qui contraste avec la chute de la plu­part des mar­chés – est sans doute liée à l’an­nonce faite mer­cre­di soir de la sor­tie de la ver­sion beta du wal­let de Nano sur Android :


Et si l’on écoute Cryp­to Owl, elle pour­rait éga­le­ment être liée au « like » de Brian Arm­strong, le CEO de Coin­base, sur un tweet pré­sen­tant cette application :

Notez tou­te­fois que rien ne per­met aujourd’­hui d’af­fir­mer que Nano pour­rait un jour être pro­po­sé sur Coin­base. On se sou­vient que de nom­breux twit­tos se disaient, il y a encore quelques semaines, per­sua­dés de l’ar­ri­vée du Ripple sur la pla­te­forme cali­for­nienne – des rumeurs qui avaient été rapi­de­ment éteintes par la société.

Comme c’est le cas pour de nom­breux actifs numé­riques, le réseau Nano peut s’ap­puyer sur une com­mu­nau­té extrê­me­ment enthou­siaste. Ain­si, cet inter­naute relayait la note attri­buée au pro­jet par le site CryptoRated :


Et d’autres avaient par­ta­gé il y a quelques jours l’a­na­lyse d’une socié­té de conseil en inves­tis­se­ment, Black Block Research, qui ne taris­sait pas d’é­loges à l’é­gard de Nano :

« Nano ouvre la voie aux cryp­to-tran­sac­tions les plus rapides, sans mineurs et sans frais. Elle fait par­tie des mon­naies numé­riques les plus pro­met­teuses dis­po­nibles sur le marché. »

Notez tou­te­fois qu’il convient de ne pas céder à une « FOMO », et qu’il pour­rait par­fai­te­ment être pos­sible d’ob­te­nir des Nanos à un prix plus inté­res­sant dans quelques jours. Comme tou­jours, il est impos­sible d’ex­clure une cor­rec­tion pour cet actif, qui s’é­tait déjà, ce soir, for­te­ment apprécié.

Réfé­rences : CCN, Coin­Mar­ket­Cap
Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment ris­qués. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pou­vez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

5/5 – (1 vote) 
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x