Bitcoin Produits dérivés financiers

Nasdaq prévoit de lancer un contrat à terme sur le Bitcoin dès le deuxième trimestre 2018

Nasdaq Bitcoin

NasdaqNas­daq inc, la socié­té qui gère la bourse amé­ri­caine du même nom (le NASDAQ), mais éga­le­ment d’autres bourses à tra­vers le monde, pré­voit de créer un contrat à terme sur le Bit­coin dès l’an­née pro­chaine.

C’est en tout cas ce qu’au­rait dévoi­lé une per­sonne proche du dos­sier, comme vient de l’in­di­quer le Wall Street Jour­nal.

Le NASDAQ devien­drait ain­si la troi­sième pla­te­forme d’é­change amé­ri­caine majeure a se lan­cer dans l’é­co­sys­tème des cryp­to-mon­naies.

La pla­te­forme, basée dans la ville de New York, aime­rait pro­po­ser ce pro­duit d’in­ves­tis­se­ment dès le deuxième tri­mestre de l’an­née 2018, selon les dires de l’in­di­vi­du qui a révé­lé l’in­for­ma­tion, et qui a sou­hai­té res­ter ano­nyme.

Celui-ci a par ailleurs expli­qué que le contrat sera échan­gé sur le mar­ché des Nas­daq Futures – un mar­ché qui per­met jus­qu’i­ci aux inves­tis­seurs de spé­cu­ler sur le cours de dif­fé­rentes valeurs échan­gées sur le NASDAQ.

Allan Schoen­berg, un porte-parole de Nas­daq, s’est refu­sé à tout com­men­taire.

Il faut savoir qu’aux États-Unis, quatre pla­te­formes d’é­change dominent le mar­ché. Le Nas­daq pour­rait ain­si rejoindre le CME Group, ain­si que Cboe Glo­bal Mar­kets, qui ont toutes deux déjà décla­ré qu’elles allaient se lan­cer sur les pro­duits déri­vées liés au Bit­coin.

Il ne reste plus que l’Inter­con­ti­nen­tal Exchange dont on ignore, pour le moment, si elle va déci­der de fran­chir le pas.

Ceci pour­rait être une excel­lente nou­velle pour l’a­ve­nir du Bit­coin.

En effet, les Bit­coins s’é­changent jus­qu’i­ci sur des mar­chés rela­ti­ve­ment peu régu­lés. À l’in­verse, Nas­daq, CME et Cboe font toutes l’ob­jet de régle­men­ta­tions très strictes, ce qui pour­rait ras­su­rer de nom­breux inves­tis­seurs fri­leux à l’i­dée de s’ins­crire sur une pla­te­forme d’é­change de cryp­to-mon­naies, ou de créer un por­te­feuille numé­rique.

Notez cepen­dant qu’il ne s’a­gi­ra, que de contrats à terme : les inves­tis­seurs ne pour­ront pas ache­ter des Bit­coins, mais seule­ment spé­cu­ler sur les varia­tions du cours de la mon­naie numé­rique.

On peut pen­ser que cette déci­sion a pu être pré­ci­pi­tée par la hausse du prix du Bit­coin, qui s’est appré­cié de plus de 1000% depuis le début de l’an­née, pas­sant de moins de 1 000 dol­lars à plus de 11 000 dol­lars aujourd’­hui.

Réfé­rence : Bloom­berg, Wall Street Jour­nal




[wpcrypto_list]