NFT

Un NFT représentant la première version de Wikipedia vendu aux enchères pour 750 000 dollars

Wikipedia

L’i­Mac qui a été uti­li­sé par Jim­my Wales pour créer Wiki­pé­dia, qui fai­sait éga­le­ment par­tie de cette vente, a été cédé pour 187 500 dollars.

Après avoir célé­bré son 20ᵉ anni­ver­saire en jan­vier, l’en­cy­clo­pé­die numé­rique Wiki­pé­dia conti­nue de mar­quer l’his­toire. Le site a ven­du cette semaine son pre­mier token non fon­gible via la mai­son Christie’s.

Ce mer­cre­di 15 décembre, Chris­tie’s a ache­vé la vente de deux lots liés à Wiki­pé­dia, inti­tu­lés « The Birth of Wikipedia ».

Le pre­mier, qui se com­po­sait d’un NFT de la pre­mière édi­tion de Wiki­pé­dia, s’est ven­du pour 750 000 dol­lars. Le second, un iMac cou­leur fraise uti­li­sé par Jim­my Wales pour créer Wiki­pé­dia, a trou­vé un ache­teur pour 187 500 dollars.

Christies NFTs

Le NFT montre le pre­mier mes­sage publié par le cofon­da­teur du site (« Hel­lo World »), publié le 15 jan­vier 2001. Il témoigne de l’as­pect gra­phique rudi­men­taire de la page d’ac­cueil de Wiki­pé­dia à l’é­poque. Il dis­pose d’une fonc­tion­na­li­té per­met­tant à son pro­prié­taire de modi­fier la page.

Peter Klar­net, spé­cia­liste des ventes pour Chris­ties’s, a expli­qué que cette vente aux enchères « tra­dui­sait l’in­té­rêt crois­sant des col­lec­tion­neurs pour l’his­toire d’In­ter­net ». Selon la mai­son de vente, Wiki­pé­dia uti­li­se­ra une par­tie des fonds récol­tés pour finan­cer la crois­sance du pro­jet de réseau social de Jim­my Walles, WT.Social.

Chris­tie’s, l’une des plus grandes mai­sons de vente aux enchères au monde, s’é­tait tour­née vers les NFTs au début de l’an­née. En février, elle avait ain­si récol­té plus de 69 mil­lions de dol­lars à tra­vers la vente de l’œuvre « Eve­ry­days – The First 5000 Days », pro­duite par l’ar­tiste Beeple.