NFT

Guild of Guardians : le jeu NFT lève 5,3 millions de dollars à travers une vente de tokens

Guild of Guardians

Le lan­ce­ment pro­gres­sif du jeu « play-to-earn » est pro­gram­mé pour le pre­mier tri­mestre 2022. Plus de 120 000 uti­li­sa­teurs se sont déjà pré-inscrits.

Le futur jeu de rôle mobile Guild of Guar­dians, basé sur des NFTs, est par­ve­nu à écou­ler un total de 5,3 mil­lions de dol­lars de son token natif, le GEM.

Cette vente de tokens, orga­ni­sée le 30 novembre par le site Coin­list, a été sur­sous­crite 82 fois, avec plus de 808 000 per­sonnes ins­crites. Plus de 10 700 indi­vi­dus, répar­tis à tra­vers 100 pays, ont pu cha­cun mettre la main sur 500 dol­lars de tokens.

Les uti­li­sa­teurs basés en Aus­tra­lie, aux États-Unis, au Cana­da et en Chine n’a­vaient pas, pour des rai­sons régle­men­taires, la pos­si­bi­li­té d’a­che­ter des tokens.

Sur un total d’1 mil­liard de tokens dis­po­nibles, seuls 6% était alloués à la vente sur Coin­List. 63% de l’offre sera dis­tri­buée dans le cadre d’é­vè­ne­ments ou au sein du jeu.

Guild of Guar­dians est conçu par le stu­dio de déve­lop­pe­ment ukrai­nien Ste­pi­co Games, en par­te­na­riat avec la solu­tion NFT aus­tra­lienne de « sca­ling » Immu­table X. Ce réseau de « seconde couche » pour Ethe­reum compte à son capi­tal des action­naires comme Galaxy Digi­tal et Coinbase.

Nicho­las Kel­land, direc­teur mar­ke­ting d’Im­mu­table, a expli­qué que le jeu a été déve­lop­pé sur mobile afin qu’il soit acces­sible au plus grand nombre :

Not eve­ryone has real­ly robust gaming rigs and PCs and so on and so forth. So mobile was an easy choice for us.”

Le suc­cès de l’Ini­tial Dex Offe­ring (IDO) de Guild of Guar­dians inter­vient alors que les pro­jets de jeu « play-to-earn » se mul­ti­plient. Dans ces uni­vers, les objets déte­nus par les uti­li­sa­teurs sont des NFTs qui peuvent être échan­gés ou revendus.

« Je pense que le concept de pro­prié­té des actifs dans le jeu est inévi­table. Il ne s’a­git pas de savoir si cela va arri­ver, mais quand cela va arri­ver », a décla­ré Nicho­las Kelland.

Rate this post