Technologie Blockchain

Nouriel Roubini : « La blockchain est la technologie la plus surcotée qui soit jamais apparue »

Nouriel Roubini

L »éco­no­miste Nou­riel Rou­bi­ni, éga­le­ment connu sous le sur­nom de « Doc­teur Doom », a fus­ti­gé cette semaine dans l’une des ses chro­niques la tech­no­lo­gie blo­ck­chain, dont les mérites sont pour­tant van­tés par de nom­breux obser­va­teurs. Mais pour le pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de Rou­bi­ni Macro Asso­ciates, cette tech­no­lo­gie n’est en aucun cas révo­lu­tion­naire, et elle ne pour­ra jamais s’in­té­grer au sys­tème finan­cier actuel.

Une technologie « surcotée »

Dans sa der­nière chro­nique, le « doc­teur Doom » a fait part de ses réserves vis-à-vis de la tech­no­lo­gie blockchain :

« En réa­li­té, la blo­ck­chain est la tech­no­lo­gie la plus sur­co­tée qui soit jamais apparue »

Ce doc­teur en éco­no­mie dresse ain­si un por­tait de vitriol de cet éco­sys­tème, en insis­tant notam­ment sur les « smart contracts » ados­sés à celui-ci. Il n’est pas convain­cu qu’ils puissent être plus rapides et plus effi­caces que les contrats juri­diques existants.

Pour­tant, de nom­breuses grandes ins­ti­tu­tions finan­cières ont van­té les mérites de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain. C’est le cas de la banque d’in­ves­tis­se­ment J.P. Mor­gan, qui a expli­qué dans un article inti­tu­lé « Unlo­cking Eco­no­mic Advan­tage with Blo­ck­chain » que celle-ci « remo­dè­le­ra les mar­chés finan­ciers » et rem­pla­ce­ra « l’in­fra­struc­ture actuelle des actifs, des tran­sac­tions et des paie­ments » d’i­ci à 2030.

Elle juge que cette tech­no­lo­gie est sus­cep­tible d”  »induire un chan­ge­ment majeur » dans le monde de la finance, « en éli­mi­nant le besoin de recou­rir à une auto­ri­té cen­trale » :

Blockchain JPMorgan

Elle estime par ailleurs que la blo­ck­chain pour­rait per­mettre de limi­ter les coûts dans de nom­breux domaines liés à la ges­tion d’ac­tifs finan­ciers :

Les économies à réaliser grâce à la technologie blockchain selon JPMorgan

Au-delà des ins­ti­tu­tions finan­cières, cer­tains diri­geants poli­tiques – comme le pré­sident russe Vlad­mir Pou­tine ou le pre­mier ministre indien Naren­dra Modi – ont éga­le­ment sou­li­gné le rôle que pour­rait jouer la blo­ck­chain dans la trans­for­ma­tion du sec­teur financier.

La SWIFT s’est déjà tournée vers la blockchain

Paiements swiftsM. Rou­bi­ni a éga­le­ment fus­ti­gé le méca­nisme de consen­sus sur lequel s’ap­puie le réseau Ripple. Celui ne serait pas en mesure de venir rem­pla­cer le sys­tème de paie­ment de la Socie­ty for World­wide Inter­bank Finan­cial Tele­com­mu­ni­ca­tion (SWIFT) qui est actuel­le­ment uti­li­sé par les banques du monde entier.

Il ignore sans doute que la SWIFT a elle-même signé un mémo­ran­dum d’en­tente des­ti­né à explo­rer la tech­no­lo­gie blo­ck­chain pour ten­ter d’a­mé­lio­rer le trai­te­ment des tran­sac­tions finan­cières. Ceci pour­rait lui per­mettre de rendre les paie­ments trans­fron­ta­liers plus rapides et moins coû­teux si elle par­ve­nait à implé­men­ter, dans les mois qui viennent, des appli­ca­tions concrètes de cette technologie.

L’é­co­no­miste a tou­te­fois conclu sa tri­bune sur une note moins néga­tive à l’é­gard de la blockchain :

« Au final, les uti­li­sa­tions de la blo­ck­chain se limi­te­ront à des appli­ca­tions spé­ci­fiques, bien défi­nies et com­plexes qui néces­sitent une plus grande trans­pa­rence et une resis­tance accrue contre les effrac­tions, plus qu’elles ne néces­sitent de vitesse – comme par exemple, la com­mu­ni­ca­tion avec des voi­tures auto­nomes ou des drones. »

Réfé­rence : Bit­son­line

Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Quake
Quake
4 années il y a

Nou­riel Rou­bi­ni est surcoté

TransactionBourse
4 années il y a

Quand on lit « Nou­riel Rou­bi­ni », on peut immé­dia­te­ment arrê­ter de lire. Le même N. Rou­bi­ni avait pré­dit un cata­clysme mon­dial suite à la crise des sub­primes de 2007–2008, ain­si que l’ef­fon­dre­ment total du sys­tème finan­cier et ban­caire. Lequel sys­tème ne s’est jamais aus­si bien por­té en 2018 (heu­reu­se­ment ou mal­heu­reu­se­ment, cha­cun jugera).

Bernard
Bernard
4 années il y a
Répondre à  TransactionBourse

Le sys­tème finan­cier et ban­caire ne s’est jamais aus­si bien por­té ? On rit tout de suite ou on attend ???

TransactionBourse
4 années il y a
Répondre à  Bernard

Eh bien oui, les béné­fices des banques sont plus éle­vées qu’a­vant la crise de 2008. Les ver­se­ments de divi­dendes plus impor­tants que jamais. Le sys­tème n’a certes (presque) pas été régu­lé en Europe, mais ça c’est un autre débat.

Matt
Matt
4 années il y a

Ce type n’a mani­fes­te­ment rien com­pris à ce qu’est la blo­ck­chain et encore moins à ce qu’est un smart contract, appel­la­tion certe trom­peuse car il s’a­git tout bête­ment d’un bout de pro­gramme infor­ma­tique, qui n’a rien à voir avec un « contrat juri­dique » comme le laissent croire tous les Didier l’embrouille d’Internet.