Ripple

Ripple pourrait lancer sa solution xRapid « au cours du prochain mois »

Pièce de Ripple

Sagar Sarb­hai, l’un des diri­geants de Ripple, a décla­ré hier qu’une ver­sion com­mer­ciale de la solu­tion xRa­pid devrait être dis­po­nible très pro­chai­ne­ment. L’homme a indi­qué que 120 banques uti­li­saient déjà son pro­duit xCur­rent pour leurs clients.

xRapid : une arrivée imminente

Ripple devrait lan­cer une ver­sion com­mer­ciale de sa pla­te­forme de paie­ment xRa­pid « au cours du pro­chain mois ».

C’est ce qu’a rap­por­té hier la chaîne de télé­vi­sion de CNBC, en citant Sagar Sarb­hai, le direc­teur des affaires régle­men­taires pour les régions Asie-Paci­fique et Moyen-Orient de Ripple. Celui-ci a expli­qué que la socié­té avait déjà réa­li­sé des pro­grès signi­fi­ca­tifs dans l’élaboration de son pro­duit xRa­pid.

« Je pense que nous ver­rons arri­ver au cours du pro­chain mois de très bonnes nou­velles, et assis­ter à un lan­ce­ment com­mer­cial de ce pro­duit», a-t-il décla­ré.

S’appuyant sur la cryp­to-mon­naie XRP, xRa­pid doit per­mettre d’aider les banques à accé­lé­rer leurs tran­sac­tions trans­fron­ta­lières en agis­sant comme un « pont » entre des mon­naies fidu­ciaires.

CNBC cite l’exemple d’une banque amé­ri­caine qui sou­hai­te­rait envoyer des fonds en Inde – un pro­ces­sus qui néces­site tra­di­tion­nel­le­ment de dis­po­ser de comptes pré-finan­cés en mon­naies locales. Grâce à xRa­pid, celle-ci va pou­voir conver­tir des dol­lars en tokens XRP, les trans­fé­rer à l’étranger, avant de les conver­tir en rou­pies indiennes.

ripple xrapidSi aucune banque n’a encore com­men­cé à tes­ter xRa­pid, M. Sarb­hai a pré­ci­sé que 120 éta­blis­se­ments finan­ciers uti­li­saient déjà l’un des autres pro­duits de Ripple, xCur­rent.

Un environnement réglementaire plus accommodant

Pour M. Sarb­hai, l’attitude des régu­la­teurs vis-à-vis des cryp­to-mon­naies a bien chan­gé au cours des der­niers années. Car même si la tech­no­lo­gie blo­ck­chain trou­vait grâce à leurs yeux, ceux-ci avaient ten­dance à faire preuve de réti­cence vis-à-vis des cryp­to-mon­naies.

« Il y a quelques années, on nous disait : la blo­ck­chain est pro­met­teuse, mais les cryp­to-mon­naies sont “mau­vaises”», a-t-il décla­ré à CNBC. « Désor­mais, nous voyons que de plus en plus de régu­la­teurs et de res­pon­sables poli­tiques appré­hendent de la même manière l’ensemble de l’écosystème ».

« Par consé­quent, je pense que l’attitude est en train de chan­ger. Les déci­deurs poli­tiques et les régu­la­teurs com­mencent à com­prendre que les actifs numé­riques dis­posent de nom­breux atouts ».

En août der­nier, Ripple avait noué un par­te­na­riat avec trois pla­te­formes d’échange – l’américaine Bit­trex, la mexi­caine Bit­so et la phi­lip­pine Coins.ph. L’objectif : éta­blir un éco­sys­tème de bourses d’actifs numé­riques qui devrait lui per­mettre d’étendre la por­tée de sa solu­tion xRa­pid.

Au prin­temps, plu­sieurs ins­ti­tu­tions finan­cières avaient par­ti­ci­pé à un pro­gramme pilote de la pla­te­forme xRa­pid, en l’utilisant pour effec­tuer des paie­ments entre les États-Unis et le Mexique. Les par­ti­ci­pants avaient indi­qué qu’ils étaient par­ve­nus à réa­li­ser des éco­no­mies com­prises entre 40 et 70%, et que ces trans­ferts ne néces­si­taient plus « qu’un peu plus de deux minutes», contre 2 à 3 jours aupa­ra­vant.

Réfé­rences : Coin­Te­le­graph, Ora­cle­Times, CNBC

Ripple pour­rait lan­cer sa solu­tion xRa­pid « au cours du pro­chain mois »
5 (100%) 1 vote

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3778