Minage

Samsung recycle de vieux smartphones pour créer un RIG de mining

Samsung

Au cours d’une expé­ri­men­ta­tion, des ingé­nieurs de Sam­sung sont par­ve­nus à uti­li­ser 40 smart­phones Galaxy s5 pour en faire un RIG de mining.

Que vous chan­giez de télé­phone por­table tous les 3 ans ou tous les 6 mois, la véri­table ques­tion est la sui­vante : que faites-vous de vos vieux modèles ? Les met­tez-vous en vente sur eBay ou Le Bon Coin ? Ou est-ce que vous les ran­gez plu­tôt dans un tiroir, en cas de besoin ?

Les « vieux » smart­phones – et plus par­ti­cu­liè­re­ment les « flag­ships » – pos­sèdent tou­jours une puis­sance de cal­cul non négligeable.

C’est en par­tant de ce constat que Sam­sung a déci­dé de lan­cer un pro­gramme de récu­pé­ra­tion visant à réuti­li­ser d’an­ciens modèles Galaxy. Le dis­po­si­tif per­met non seule­ment d’ef­fec­tuer des tâches de mining des­ti­nées à sécu­ri­ser un réseau Blo­ck­chain, mais peuvent éga­le­ment offrir de la puis­sance de cal­cul pour mener à bien d’autres tâches.

Voi­ci ce que Robin Schultz, un porte-parole de la marque coréenne, a déclaré :

« Cette pla­te­forme inno­vante, c’est une manière envi­ron­ne­men­ta­le­ment res­pon­sable de don­ner une seconde vie à de vieux smart­phones Galaxy, en offrant de nou­velles pos­si­bi­li­tés et une valeur éten­due à des péri­phé­riques qui auraient été sinon oubliés dans des tiroirs »

Sam­sung est ain­si par­ve­nu à mettre en place un « RIG de mining » com­po­sé de 40 smart­phones Galaxy S5 :

Rig de mining Samsung Galaxy s5

Ce type de dis­po­si­tif rap­pelle les pre­mières heures du Bit­coin, lors­qu’il était pos­sible de miner la mon­naie grâce à un ordi­na­teur basique. Il tranche avec les fermes de mining qui se sont mul­ti­pliées ces der­nières années, et qui ont « indus­tria­li­sé » ce pro­ces­sus, visant à maxi­mi­ser le hash­rate déli­vré au réseau tout en mini­mi­sant le nombre de kilo­watt-heure consommés.

Une ferme de minage de crypto-monnaies

Et même si un tel dis­po­si­tif risque de faire pâle figure face à du maté­riel conçu spé­ci­fi­que­ment pour le mining de Bit­coins, comme les modèles ASIC Anti­mi­ner, ce RIG peut être uti­li­sé pour miner d’autres cryp­to-mon­naies, en lieu et place d’un GPU.

On peut citer l’initiative por­tée par Elec­tro­neum, un pro­jet dont l’I­CO s’est ter­mi­née il y a envi­ron une semaine, qui per­met le mining par smart­phone – du moins en théo­rie, puisque le sys­tème est tou­jours rem­pli de bugs.

De manière plus géné­rale, l’électronique grand public peut tou­jours être uti­li­sée pour miner cer­tains coins, comme par exemple Mone­ro. C’est d’ailleurs ce type de mining qui a été effec­tué par des mil­liers d’u­ti­li­sa­teurs sur leur smart­phone – mais à leur insu, après avoir télé­char­gé une appli­ca­tion infec­tée.

Afin de faci­li­ter la trans­for­ma­tion de vieux smart­phones en machines uti­li­sables, Sam­sung pré­voit de dif­fu­ser le logi­ciel uti­li­sé pour mettre au point son dis­po­si­tif. Le code devrait être dis­po­nible sur la page GitHub dédiée au pro­jet.

Ce logi­ciel per­met­tra de sup­pri­mer Android du péri­phé­rique, et de bas­cu­ler sur un sys­tème d’ex­ploi­ta­tion qui déchar­ge­ra au maxi­mum le maté­riel, afin de lui per­mettre de consa­crer le plus de puis­sance pos­sible à sa nou­velle tâche.

Quand on connaît l’im­pact envi­ron­ne­men­tal des smart­phones (dont la fabri­ca­tion néces­site une cin­quan­taine de métaux dif­fé­rents), on ne peut que saluer cette ini­tia­tive de Sam­sung, qui pour­ra nous per­mettre de redon­ner une seconde jeu­nesse à nos vieux périphériques.

Réfé­rences : Cryp­to­vest, Androi­dAu­tho­ri­ty

Rate this post