Bitcoin Démocratisation

Sondage : 1 institution financière sur 5 lorgnerait sur le trading de crypto-monnaies

Graphique Financier

L’a­gence de presse cana­do-bri­tan­nique Thom­son Reu­ters a révé­lé qu’une part impor­tante de ses clients envi­sa­geaient de se lan­cer dans le tra­ding de crypto-monnaies.

De nombreuses institutions financières envisagent de se mettre au trading de crypto-devises

Marchés financiersLa socié­té Thom­son Reu­ters a récem­ment inter­ro­gé plus de 400 clients de ses pla­te­formes finan­cières – Eikon, REDI, FXall ou encore Elektron.

D’a­près des infor­ma­tions confiées par Sam Chad­wick – le direc­teur des inno­va­tions fin­tech de l’en­ti­té – envi­ron 20% des chefs d’en­tre­prise son­dés ont décla­ré être « très inté­res­sés et envi­sagent » le lan­ce­ment d’o­pé­ra­tions de tra­ding de cryp­to-mon­naies en 2018.

« Nous avons été stu­pé­fiés par ces retours », a décla­ré M. Chadwick.

Par­mi ces entre­prises, 70% pré­voi­raient de démar­rer de telles acti­vi­tés dans 3 à 6 mois, tan­dis que 22% envi­sa­ge­raient de se lan­cer dans 6 à 12 mois.

« Il s’a­git d’un chan­ge­ment majeur par rap­port à l’an­née der­nière », s’est enthou­sias­mé Neill Pen­ney, le co-direc­teur du tra­ding de Thom­son Reuters.

Un intérêt inédit

Tokens, crypto-monnaies et AltcoinsM. Chad­wick a lu aus­si noté un chan­ge­ment d’at­ti­tude vis-à-vis des actifs numériques.

Il a ain­si confié au site Coin­Desk qu’il y a un an, « aucun de [ses] clients n’a­vait mon­tré d’in­té­rêt par­ti­cu­lier pour les cryp­to-mon­naies ». Ceux-ci étaient alors prin­ci­pa­le­ment inté­res­sés par « l’as­pect blo­ck­chain et les “smart contracts” « .

Il a ajou­té que la page de Thom­son Reu­ters dédiée aux cryp­to-mon­naies arri­vait désor­mais en deuxième posi­tion en termes de tra­fic dans la caté­go­rie des « forei­gn exchanges », juste der­rière l’euro.

La pla­te­forme avait récem­ment ajou­té, en plus de sta­tis­tiques sur le Bit­coin, les don­nées liées à cer­tains « alt­coins » comme le Lite­coin, le Bit­coin Cash et le Ripple.

Les socié­tés finan­cières ayant par­ti­ci­pé au son­dage de Thom­son Reu­ters s’in­té­res­se­raient prin­ci­pa­le­ment aux valeurs à forte « capi­ta­li­sa­tion ». Cer­tains son­dés ont par ailleurs fait part de leur inté­rêt pour des cryp­to-mon­naies ano­nymes telles que le Mone­ro ou le Zcash. D’autres ont indi­qué qu’ils ne se tour­ne­raient vers les actifs numé­riques qu’à tra­vers des pro­duits finan­ciers, comme par exemple des ETFs.

Si M. Chad­wick a refu­sé de révé­ler le nom des clients ayant fait part de leur inté­rêt pour les cryp­to-mon­naies, il a décla­ré que l’on retrou­vait par­mi eux des ges­tion­naires d’ac­tifs, des fonds d’in­ves­tis­se­ments et « des tra­ding desks gérés par cer­taines grandes banques ».

M. Chad­wick estime que cet inté­rêt est « cer­tai­ne­ment » lié à la hausse récente des prix. Il a ajou­té que ces entre­prises pour­raient être inté­res­sés par des cryp­to-obli­ga­tions, par des actions bour­sières basées sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain, ou encore par des tokens offrant des dividendes.

« Nous pour­rions voir appa­raître des actifs très inno­vants », a‑t-il décla­ré, avant d’a­jou­ter ceci :

« Si ces orga­ni­sa­tions ne dis­posent d’au­cune connais­sance au sujet des cryp­to-actifs, elles se pri­ve­raient d’une caté­go­rie à part entière ».

Réfé­rence : Coin­desk

Rate this post
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x