Bitcoin Prix & Opinions

En 2013, le site Wired détruisait la clé de 13 BTCs – ces coins valent aujourd’hui 740 000 dollars

Bitcoins perdus

Après avoir envi­sa­gé d’en faire don à une asso­cia­tion, Wired avait fina­le­ment déci­dé de détruire la clé per­met­tant d’ac­cé­der à son wal­let, qui conte­nait 13 BTCs.

Le Bit­coin n’est qu’une « abs­trac­tion ». C’est suite à cette conclu­sion que des jour­na­listes du site Wired avaient détruit en 2013 la clé pri­vée d’un por­te­feuille de Bit­coin conte­nant 13,34623579 BTCs. La valeur de ces coins, désor­mais inac­ces­sibles, s’é­lève aujourd’­hui à près de 750 000 dollars.

Afin d’en savoir plus sur cette mys­té­rieuse mon­naie, Robert McMil­lan avait mis sur pied un « rig » de minage But­ter­fly Labs dans les bureaux de Wired.

Wired mineur Bitcoin

« La mon­naie numé­rique la plus connue au monde n’est rien de plus qu’une abs­trac­tion », avait-il écrit. Le jour­na­liste se deman­dait alors ce qu’il pou­vait faire des Bit­coins récol­tés, envi­sa­geant dans un pre­mier temps de les don­ner à une asso­cia­tion caritative.

« Mais fina­le­ment, la réponse était évi­dente », avait-il expli­qué. « Nous détrui­sons la clé pri­vée uti­li­sée par notre por­te­feuille Bitcoin ».

« Dès lors, notre stock de Bit­coin est enfer­mé pour l’é­ter­ni­té dans un coffre-fort numé­rique – ou du moins jus­qu’à ce que quel­qu’un par­vienne à “cra­cker” le chif­fre­ment SHA-256 [ndlr : il s’a­git d’une fonc­tion de hachage] qui le sécurise ».

2 BTCs tous les 10 jours

Sy:bole BitcoinÀ l’é­poque, l’A­SIC de But­ter­fly Labs per­met­tait d’ob­te­nir en moyenne deux Bit­coins tous les dix jours. Wired pré­ci­sait dans son article que la valeur de ces 2 BTCs s’é­le­vait alors envi­ron à 220 dol­lars. Ces coins vau­draient aujourd’­hui envi­ron 58 000 dol­lars, soit 116 000 dol­lars pour la paire –  une valeur mul­ti­pliée par plus de 520.

En 2013, il fal­lait comp­ter en moyenne 13 heures pour miner un BTC avec un PC ordi­naire. En 2014, il fal­lait cette fois patien­ter 23 jours pour obte­nir le même mon­tant. En 2021, selon le NYT, il faut désor­mais 10 ans pour miner un BTC avec un tel équipement.

Même en 2013, la dif­fi­cul­té de minage de Bit­coin était bien plus impor­tante qu’au lan­ce­ment du réseau. Robert McMil­lan avait ain­si expli­qué qu’il était alors 10 mil­lions de fois plus dif­fi­cile de gagner à la « lote­rie » Bit­coin qu’en 2009.

Cet article de Wired a été mis en avant ce mer­cre­di sur Red­dit par l’u­ti­li­sa­teur leMar­tinx, cher­chant à mon­trer « le che­min par­cou­ru depuis 2013 ».

Ces Bit­coins sont loin d’être les seuls à être défi­ni­ti­ve­ment inac­ces­sibles. Perte de disque dur ou de clés pri­vées, mort pré­ma­tu­rée du pro­prié­taire, envoi de BTCs vers une adresse « fan­tôme »,… Depuis l’ar­ri­vée du réseau Bit­coin, un nombre consé­quent de coins seraient défi­ni­ti­ve­ment inaccessibles.

Selon une étude publiée en avril 2020 par Cane Island Digi­tal Research, 4% de l’offre dis­po­nible de BTCs serait per­due chaque année. Selon l’en­tre­prise, le nombre maxi­mum de Bit­coins « réel­le­ment » en cir­cu­la­tion ne serait ain­si pas de 21 mil­lions, mais de seule­ment 14 millions.