Crypto-monnaies

L’investisseur Mike Novogratz prédit une adoption massive de la blockchain et des crypto-monnaies « d’ici 5 à 6 ans »

Mike Novogratz

Pour l’an­cienne figure de Wall Street Mike Novo­gratz, l’a­dop­tion mas­sive des cryp­to-mon­naies et de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain devrait inter­ve­nir « d’i­ci 5 à 6 ans ».

Mike Novo­gratz juge qu’il fau­dra patien­ter plu­sieurs années avant que la cryp­to-sphère n’ait d’im­pact sur le quo­ti­dien d’une majo­ri­té d’en­tre­prises et de particuliers.

Pre­nant la parole dans le cadre du Sum­mit Seoul orga­ni­sé cette semaine par la com­mu­nau­té Beyond Blocks, le PDG et fon­da­teur de la socié­té de cryp­to-inves­tis­se­ment Galaxy Digi­tal a pré­dit que de nom­breuses ins­ti­tu­tions allaient faire leur entrée dans la cryp­to-sphère « au cours des 2 ou 3 pro­chaines années », en ajou­tant, que sans une telle ini­tia­tive, « nous ne ferions que tour­ner en rond ».

L’a­dop­tion mas­sive de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain et des mon­naies numé­riques devrait quant à elle prendre un peu plus de temps :

« Nous n’as­sis­te­rons pas à une adop­tion de masse avant que l’ex­pé­rience uti­li­sa­teur ne soit for­te­ment amé­lio­rée, et il fau­dra attendre pour cela 5 à 6 ans ».

Le finan­cier a expli­qué que les prin­ci­paux obs­tacles à une adop­tion géné­ra­li­sée de la cryp­to-sphère était liés au « coût crois­sant des talents tech­niques », mais aus­si à la fri­lo­si­té des inves­tis­seurs « tra­di­tion­nels ».

« Pen­sez à la façon dont les inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels opèrent. On peut dif­fi­ci­le­ment dire à son patron : “J’ai pla­cé de l’argent dans des actifs dont vous n’a­vez jamais enten­du par­ler”. Il est néces­saire de pou­voir s’ap­puyer sur un dépo­si­taire de confiance, de renom – une banque japo­naise, HSBC, ICE ou encore Gold­man Sachs – pour per­mettre aux inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels de se sen­tir à l’aise avec de tels choix ».

Selon M. Novo­gratz, si les régu­la­teurs finan­ciers se foca­lisent prin­ci­pa­le­ment sur les ini­tia­tives pro­ve­nant d’ins­ti­tu­tions pro­fes­sion­nelles, comme celles de JPMor­gan et Gold­man Sachs, l’é­co­sys­tème des cryp­to-mon­naies serait majo­ri­tai­re­ment ani­mé par des épar­gnants.

Clas­sé par­mi les déten­teurs de cryp­to-mon­naies les plus riches au monde par le maga­zine Forbes, M. Novo­gratz a tra­vaillé chez Gold­man Sachs et For­tress Invest­ment Group avant de lan­cer sa cryp­to-banque d’af­faires en jan­vier 2018, la Galaxy Digi­tal Bank.

En novembre der­nier, l’homme avait pré­dit que le Bit­coin et l’E­ther allaient res­pec­ti­ve­ment atteindre les seuils des 10 000 dol­lars et 500 dol­lars d’i­ci à la fin de l’an­née 2017.

Réfé­rences : Coin­Te­le­graphBlokt

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
frederic drzewowski
frederic drzewowski
2 années il y a

un patron qui a jamais enten­du par­ler des sup­ports crypto…bin vaut chan­ger de boulot:::