Bitcoin Prix & Opinions

« Bitcoin dominance » : le poids du BTC sur les crypto-marchés chute à 40%

Analyse Bitcoin

Si cer­tains cri­tiques du Bit­coin estiment que cela tra­duit une dimi­nu­tion de l’a­van­tage com­pa­ra­tif du BTC, d’autres jugent qu’il s’a­git d’un signe de la pour­suite d’une « alt­sea­son » qui a déjà démar­ré au début de l’année.

La « Bit­coin domi­nance » – le poids du BTC sur celui de l’en­semble des cryp­to-mar­chés – conti­nue de bais­ser, pas­sant cette semaine sous les 40%. Cet indi­ca­teur se retrouve ain­si à un niveau très proche de son plus bas his­to­rique de 36,7%. enre­gis­tré en jan­vier 2018.

Ce n’est pas la pre­mière fois cette année que l’on assiste à une dimi­nu­tion de la domi­na­tion du Bit­coin. En mai, le poids du BTC sur les cryp­to-mar­chés avait chu­té à 40,3%, avant de retom­ber à un niveau iden­tique en septembre.

Peter Schiff, cri­tique de longue date du Bit­coin, a twee­té mar­di à ce sujet. Pour le finan­cier, cela montre que le BTC « est en train de perdre son avan­tage com­pé­ti­tif de “first-mover”  » :

« Avec plus de 16 000 cryp­to­mon­naies alter­na­tives à choi­sir, la domi­na­tion de mar­ché du Bit­coin se retrouve désor­mais sous les 40%, une pre­mière depuis juin 2018.

Avec une offre illi­mi­tée de cryp­to­mon­naies faci­le­ment créées, et qui dis­posent pra­ti­que­ment des mêmes carac­té­ris­tiques, le Bit­coin “est en train de perdre son avan­tage com­pé­ti­tif de “first-mover”  ».

Selon une étude publiée lun­di 27 décembre par le site Tra­ding­Plat­forms, l’é­vo­lu­tion de cet indi­ca­teur pour­rait tra­duire l’ar­ri­vée immi­nente d’une « alt sea­son ». Sur les 7 der­nières années, la pro­por­tion de la valeur des « alt­coins » sur les cryp­to-mar­chés a été mul­ti­pliée par trois, pas­sant de 21% en 2014 à envi­ron 60% aujourd’hui.

« La crois­sance de la domi­na­tion des “alt­coins” tra­duit un chan­ge­ment de men­ta­li­té au sujet des cryp­to-actifs. Nombre d’entre elles se pré­sentent comme des alter­na­tives au BTC. Alors que la cryp­to-sphère conti­nue de croître, la domi­na­tion du BTC devrait faire face à une pres­sion croissante ».

Pour les « Bit­coin maxi­ma­lists », la mon­naie de Sato­shi Naka­mo­to ne risque tou­te­fois pas d’être détrô­née. Ils estiment que le BTC consti­tue de très loin la meilleure réserve de valeur par­mi les actifs numé­riques, du fait de niveaux de décen­tra­li­sa­tion et de sécu­ri­té inéga­lés, ain­si que d’une offre limitée.

Avec une « Mar­ket Cap » de près de 500 mil­liards de dol­lars, la domi­na­tion d’E­the­reum s’é­lève de son côté à envi­ron 20% – une pro­por­tion qui a dou­blé depuis le début de l’année.

Une « alt season » déjà en cours depuis janvier

Dans un fil publié le 23 décembre sur Twit­ter, l’a­na­lyste « Alt­coin Sher­pa » a décla­ré que la « alt sea­son » serait déjà en cours, et ce depuis le début de l’an­née. Il y a publié un gra­phique de la « Bit­coin domi­nance » en sug­gé­rant que la ten­dance à la baisse de cet indi­ca­teur devrait se poursuivre :

« La “alt sea­son » est en cours depuis le début de l’an­née, vous ne l’a­vez tout sim­ple­ment pas réa­li­sé », explique-t-il.

En s’ap­puyant sur le gra­phique inver­sé de la « Bit­coin domi­nance » (qui affiche donc le poids des « alt­coins » sur les cryp­to-mar­chés), il montre notam­ment qu’il existe une cer­taine sai­son­na­li­té dans cet indicateur :

Reste à savoir si le BTC par­vien­dra à conser­ver son poids actuel sur les cryp­to-mar­chés. Il pour­rait notam­ment être aidé par les inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels, qui, bien qu’at­ti­rés par de nom­breux « alt­coins », pour­raient pri­vi­lé­gier la pre­mière cryptomonnaie.

En octobre, des ana­lystes du géant ban­caire JPMor­gan avaient décla­ré que la flam­bée alors enre­gis­trée par le Bit­coin était en par­tie sus­ci­tée par un engoue­ment accru des inves­tis­seurs institutionnels :

« Les inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels semblent reve­nir sur le Bit­coin, pro­ba­ble­ment parce qu’ils le per­çoivent comme un meilleur rem­part face à l’inflation que ne l’est l’or ».

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.
Rate this post