Bitcoin Prix & Opinions

Bitcoin : « Une bulle, un ponzi et un désastre environnemental » pour le dirigeant de la banque des banques centrales

Agustin Carstens

Agus­tin Cars­tens, le direc­teur géné­ral de la Banque des règle­ments inter­na­tio­naux (BRI), a fait part aujourd’­hui de son hos­ti­li­té vis-à-vis des cryp­to-mon­naies. Il estime que les gou­ver­ne­ments, s’ils sou­haitent pro­té­ger le sys­tème finan­cier, doivent prendre des mesures plus strictes pour conte­nir l’ex­pan­sion de cet écosystème.

Le Bitcoin, une menace pour le système financier

Monstre Bitcoin

4000 mil­liards de dol­lars. C’est la baisse de la valo­ri­sa­tion du mar­ché des actions, enre­gis­trée sur les 8 der­niers jours – une chute qui a inci­té de nom­breux inves­tis­seurs à se tour­ner vers l’or et d’autres valeurs refuge, afin de ten­ter de limi­ter leurs pertes.

C’est dans ce contexte qu’Agus­tin Cars­tens – le direc­teur géné­ral de la Banque des règle­ments inter­na­tio­naux (BRI), sur­nom­mée « la banque des banques cen­trales » — a tenu aujourd’­hui un dis­cours au sein de l’u­ni­ver­si­té alle­mande House of Finance, située à Francfort.

Bitcoin et banques centralesMais M. Cars­tens ne s’y est pas ren­du pour évo­quer la finance « tra­di­tion­nelle », et dis­cu­ter des évo­lu­tions des mar­chés actions – sa pré­sen­ta­tion était prin­ci­pa­le­ment tour­née vers un sujet : la réponse à appor­ter à l’ex­pan­sion cryp­to-mon­naies.

À tra­vers son expo­sé, inti­tu­lé « L’argent dans le monde numé­rique : quel rôle pour les banques cen­trales ? », il s’en est sévè­re­ment pris au Bit­coin et aux autres actifs numé­riques. Ceux-ci consti­tue­raient des inno­va­tions peu inté­res­santes d’un point de vue tech­no­lo­gique, mais éga­le­ment des sys­tèmes de paie­ment peu fiables.

« Ce n’est pas parce qu’une tech­no­lo­gie est nou­velle qu’il s’a­git d’une tech­no­lo­gie meilleure, ou d’une tech­no­lo­gie qui puisse per­mettre de béné­fi­cier de meilleurs fon­da­men­taux économiques.

C’est clai­re­ment le cas pour le Bit­coin : alors qu’il a sans dou­té été conçu pour offrir un sys­tème de paie­ment alter­na­tif, qui puisse s’af­fran­chir de la pré­sence d’un gou­ver­ne­ment, l’ac­tif est deve­nu le mélange d’une bulle, d’une pyra­mide de Pon­zi et d’un désastre environnemental ».

À lire également :

Et mal­gré ces vives cri­tiques, impos­sible de retrou­ver la trace d’une argu­men­ta­tion qui pour­rait jus­ti­fier l’emploi de ces trois qua­li­fi­ca­tifs.

Mais ce n’est sans doute pas le plus impor­tant pour M. Cars­tens. Le diri­geant semble vou­loir avant tout décré­di­bi­li­ser les cryp­to-mon­naies, dont l’ex­pan­sion per­met offrir une alter­na­tive – que cer­tains jugent cré­dible – aux mon­naies fidu­ciaires. Une expan­sion qui pour­rait, au cours des pro­chaines années, venir éro­der le pou­voir des banques cen­trales sur l’é­co­no­mie – alors que celles-ci détiennent le mono­pole d’é­mis­sion monétaire.

« Les tokens numé­riques pri­vés qui se font pas­ser pour des mon­naies ne doivent pas ren­ver­ser la confiance [dans les banques cen­trales] », a‑t-il ajou­té, avant d’in­vi­ter les régu­la­teurs ban­caires à faire pres­sion sur cet écosystème.

« Une intervention politique est nécessaire »

Bitcoin record 13200 dollarsM. Cars­tens estime que « les auto­ri­tés com­mencent à inter­ve­nir de manière de plus en plus pro­non­cée pour limi­ter les risques asso­ciés aux cryp­to-mon­naies ».

Mais il aime­rait qu’elles aillent encore plus loin. « Tout laisse à pen­ser qu’une inter­ven­tion poli­tique est néces­saire », a‑t-il ajou­té – une inter­ven­tion qui serait à même de « pro­té­ger les sys­tèmes de paie­ment » actuels.

Il espère ain­si empê­cher les cryp­to-mon­naies d’ac­cé­der aux infra­struc­tures finan­cières. Il explique éga­le­ment que le Bit­coin « n’est pas fonc­tion­nel en tant que moyen de paie­ment », et semble sous-entendre que l’ac­tif ser­vi­rait prin­ci­pa­le­ment à finan­cer des actes illi­cites :

« Si le seul cas d’u­sage du Bit­coin est lié aux tran­sac­tions illi­cites ou illé­gales, alors les banques cen­trales ne peuvent pas per­mettre à de tels tokens de s’ap­puyer sur la même infra­struc­ture ins­ti­tu­tion­nelle que celle qui sert au sys­tème finan­cier, et de s’ac­ca­pa­rer ain­si la confiance qu’elle offre. »

Il ajoute que les banques com­mer­ciales sont en pre­mière ligne, notam­ment parce qu’elles font office d’in­ter­mé­diaire pour les clients des pla­te­formes d’é­change de cryp­to-mon­naie. Il estime que les auto­ri­tés doivent s’as­su­rer que ces éta­blis­se­ments finan­ciers « ne favo­risent pas de com­por­te­ments mal­hon­nêtes ».

« Les auto­ri­tés finan­cières pour­raient éga­le­ment devoir inter­ve­nir pour garan­tir la sta­bi­li­té finan­cière », a‑t-il pour­sui­vi. Le diri­geant juge que « si les auto­ri­tés [n’in­ter­ve­naient] pas à titre pré­ven­tif », alors les actifs numé­riques seraient sus­cep­tibles de « repré­sen­ter une menace pour la sta­bi­li­té finan­cière ».

2/5 – (6 votes) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Theca
Theca
4 années il y a

Non mais com­ment en si peu de temps expri­mer autant de bêtise et d’i­gno­rance. Pour résu­mé et lire à tra­vers les ligne : « Notre sommes entrain de nous faire voler le mar­ché finan­cier, on a peur, aidez-nous ! » Moi c’est ce que je com­prend. Com­ment peut-il igno­rer l’im­por­tance d’une telle inno­va­tion technologique!!

Bruno
Bruno
4 années il y a

Ce qui res­semble le plus à une bulle dans cet article, c’est ce cher mon­sieur Agus­tin Cars­tens, Il est tout rond 🙂

Et oui le sec­teur ban­caire tremble !!! l’in­dé­pen­dance vis à vis de ces rapaces, voi­la ce qu’est la cryp­to­mon­naie, Vive le bit­coin, et vive les alt­coins, et vive l’Electroneum

Geoffrey
Geoffrey
4 années il y a
Répondre à  Bruno

EN atten­dant a cause de tout ces couillons , les mar­chés vont mal .
Pour­quoi ne se pen­cher que sur le bit­coin main­te­nant alors qu’en 2013 il etait qua­si exclu­si­ve­ment reser­ver au paie­ment illegal
cf sil­kRoad mais le gou­ver­ne­ment ne disait rien a l encontre
aujourd hui vu que le bit­coin est media­ti­sé de plus en plus d’in­ves­tis­seur par­ti­cu­lier prenne l’e­lan et c’est derangeant
c’est de la liqui­dite avec laquelle les banques ne tra­vail pas

joviperlapin
joviperlapin
4 années il y a

C’est ce gros tas de Cars­tens le désastre envi­ron­ne­men­tal ! Du bull­shit en tube, il prêche pour sa paroisse.

AtomicBoy44
AtomicBoy44
4 années il y a

« “Si le seul cas d’usage du Bit­coin est lié aux tran­sac­tions illi­cites ou illé­gales, alors les banques cen­trales ne peuvent pas per­mettre à de tels tokens de s’appuyer sur la même infra­struc­ture ins­ti­tu­tion­nelle que celle qui sert au sys­tème finan­cier, et de s’accaparer ain­si la confiance qu’elle offre. »

Oui, mais jus­te­ment, c’est là qu’il ne com­prend pas le res­sen­ti­ment d’une masse de plus en plus grande de per­sonne, et au pre­mir rang des­quelles se trouvent les cryp­tos enthousiastes.

Nous sommes pri­son­niers de leur sys­tème et l’af­faire chy­priote a mar­qué de nom­breux esprits dans le monde, En rus­sie mais aus­si en Europe. Il est hors de ques­tion de se faire chy­prio­ter nos économies ! 

En plus, c’est une alter­na­tive pas for­cé­ment un enne­mi mor­tel. C’est ça qu’ils semblent ne pas comprendre.
Leur cen­tra­li­sa­tion outran­cière et ce qu’ils en font depuis bien trop long­temps pose de gros pro­blème en occi­dent et par­tout ailleurs.

Le sys­tème actuels des cryp­tos est encore trop cen­tra­li­sé (Zucker­berg par­lait plus lar­ge­ment de la cen­tra­li­sa­tion mas­sive d’in­ter­net de nos jours, juste avant de se faire appelr a l’ordre et d’in­ter­dire les publi­ci­tés cryp­tos sur FB…)

Une fois le light­ning net­work et le seg­wit mas­si­fiés et leur accès fai­li­té, bcp de choses vont chan­ger pour BTC. Mais l’é­tape des ato­mics Swapps va vrai­ment décen­tra­li­ser tout ça. Il fau­dra de l’es­pace disque pour sto­cker toutes les blo­ck­chains, mais des cryp­tos comme sia ou burst y tra­vaillent déjà. Ain­si, une fois les blo­ck­chains de sto­ckage bien solides et fia­bi­li­sés, nous pour­rons uti­li­ser du sto­ckage décen­tra­li­sé et tota­le­ment chif­fré sans aucun contrôle gou­ver­ne­men­tal nul­part sim­ple­ment en ins­tal­lant logi­ciel de trad­ding sur notre ter­mi­nal ! Bien sur, les équi­pe­men­tiers réseau vont encore pondre des salo­pe­ries de fil­trage avec le DPI, mais s’ils veulent détruire inter­net, alors il met­tront fin a la mondialisation…ce qui me parait rigou­reu­se­ment impos­sible ou malsain.

2018 sera une année de tour­nant majeur des tech­no­lo­gies Blo­ck­chain, même si les prix ne remontent pas.

Cardano
Cardano
4 années il y a

Reveillez vous bandes de [édi­té : mer­ci d’é­vi­ter les insultes svp].

Quand est ce que vous aller prendre conscience que vous etes sous le contrôle et la domi­na­tion d’une élite mal­fai­sante et mal­veillante qui vous a mis en escla­vage par le sys­tème de la dette, des banques cen­trales et de leur planche a billet, du chô­mage de masse, de l’immigration mas­sive, des mul­ti­na­tio­nales qui délo­ca­lisent et ne payent pas d’impots, et j’arrete la car la liste est trop longue.

Cette élite va tout faire pour inter­dire les cryp­to-mon­naies qui est un moyen que se redonne le peuple de retrou­ver sa liber­té, sa sou­ve­rai­ne­té en se libé­rant du car­can des banque de la dette et des mon­naies de singe que sont l’euro le yen et le dollar.

Je rève Cars­tens parle de confiance dans les ins­ti­tu­tions finan­cières exis­tantes. C’est vrai qu’on a hyper confiance dans un sys­teme en faillite main­te­nu sous per­fu­sion par les injec­tions de planche a billet de la BCE a rai­son de 80 mil­liards par mois depuis 2014

sigiel
sigiel
4 années il y a

le repré­sen­tant du Sys­tem cen­tra­li­ser qui s’ex­prime sur la décen­tra­li­sa­tion … classic…