Minage

États-Unis : Bitmain va investir 500 millions de dollars dans un centre de minage au Texas

Minage Bitcoin

Bit­main, le pre­mier pro­duc­teur d’é­qui­pe­ments dédiés au minage d’ac­tifs numé­riques, a révé­lé qu’il comp­tait ouvrir un centre de cryp­to-minage aux États-Unis. Le géant chi­nois, qui béné­fi­cie­ra de cer­tains abat­te­ments fis­caux, devrait y inves­tir au total 500 mil­lions de dol­lars et créer 400 emplois sur deux ans.

TexasBit­main, le plus grand pro­duc­teur de puces ASIC au monde, a offi­ciel­le­ment annon­cé qu’il s’apprêtait à ouvrir une suc­cur­sale au Texas, dans la ville de Rock­dale, située dans le com­té de Milam. L’en­tre­prise pré­voit d’in­ves­tir 500 mil­lions de dol­lars sur les 7 pro­chaines années dans ce nou­veau centre, qui devrait être opé­ra­tion­nel au début de l’an­née pro­chaine.

Bit­main pro­fi­te­ra d’un plan d’in­ci­ta­tion com­por­tant des abat­te­ments fis­caux sur 10 ans, qui a été approu­vé par la Milam Coun­ty Indus­trial Deve­lop­ment Corp. et la Milam Coun­ty Com­mis­sio­ners Court.

Dave Bar­ke­meyer, le juge du comp­té de Milam, s’é­tait féli­ci­té la semaine der­nière auprès du jour­nal local Temple Dai­ly Tele­gram de l’i­ni­tia­tive de Bit­main, qui s’ins­tal­le­ra dans la « cein­ture de la rouille ». Ce nou­veau centre sera déve­lop­pé sur le site pré­cé­dem­ment occu­pé par la socié­té Alcoa. Elle y exploi­tait une fon­de­rie d’a­lu­mi­nium, ali­men­tée par une cen­trale au char­bon, jus­qu’à sa fer­me­ture en 2014.

400 postes créés sur deux ans

Minage crypto-monnaies

Le déve­lop­pe­ment de cette nou­velle infra­struc­ture devrait redon­ner des cou­leurs à l’é­co­no­mie locale, dévas­tée par la dés­in­dus­tria­li­sa­tion. Bit­main pré­voit ain­si de créer plus de 400 emplois en deux ans.

La socié­té cherche actuel­le­ment à pour­voir de nom­breux postes : des chefs de pro­jet, des ingé­nieurs ou encore des tech­ni­ciens.

« Ces nou­veaux emplois seront pro­po­sés à temps plein, com­por­te­ront des avan­tages et concer­ne­ront des postes dans l’in­gé­nie­rie et le mana­ge­ment, mais aus­si des oppor­tu­ni­tés en tant que tech­ni­cien pour centre de don­nées », ajoute le Temple Dai­ly Tele­gram.

Richard E. Williams Jr., le pré­sident de la Milam Coun­ty Indus­trial Deve­lop­ment Cor­po­ra­tion, a évo­qué cette ini­tia­tive lors d’un entre­tien accor­dé à la chaîne de télé­vi­sion locale Kxxv :

« Ces 400 nou­veaux emplois, aux­quels s’a­jou­te­ront approxi­ma­ti­ve­ment 137 emplois indi­rects, pour­raient per­mettre de réduire le taux de chô­mage rela­ti­ve­ment éle­vé du com­té de Milam, en offrant des salaires et des avan­tages au-des­sus de la moyenne consta­tée dans le centre du Texas ».

Bit­main cher­che­rait éga­le­ment à recru­ter dans d’autres régions des Etats-Unis (à Chand­ler en Ari­zo­na, ain­si qu’à Mala­ga et à Wenat­chee dans l’É­tat de Washing­ton) – une ini­tia­tive qui lais­se­rait pen­ser que le géant chi­nois lor­gne­rait sur d’autres villes amé­ri­caines.

Une stratégie d’expansion internationale

« Bit­main est hono­rée d’an­non­cer cette nou­velle, et est enthou­sias­mée à l’i­dée de tra­vailler avec des par­te­naires, des membres du gou­ver­ne­ment et des par­ties pre­nantes locaux pour concré­ti­ser cette vision », s’est réjoui Jeff Stearns, vice-pré­sident exé­cu­tif et direc­teur des opé­ra­tions de la divi­sion nord-amé­ri­caine de Bit­main.

La socié­té, qui est valo­ri­sée à 12 mil­liards de dol­lars depuis sa der­nière levée de fonds, a expli­qué que ce nou­veau centre de minage s’ins­cri­vait dans sa volon­té de réa­li­ser « des inves­tis­se­ments stra­té­giques et de mener une expan­sion à tra­vers l’A­me­rique du Nord ». L’en­tre­prise chi­noise planche actuel­le­ment sur son entrée en bourse, qui devrait inter­ve­nir « très pro­chai­ne­ment ».

À la fin de l’an­née der­nière, Jihan Wu, le PDG de Bit­main, avait fait part de sa volon­té de se tour­ner vers l’in­ter­na­tio­nal, alors que sa socié­té était mena­cée par l’in­cer­ti­tude régle­men­taire qui règne en Chine. Le diri­geant avec notam­ment men­tion­né le Cana­da, l’Iran et la Rus­sie comme des ter­ri­toires vers les­quels il pour­rait poten­tiel­le­ment délo­ca­li­ser une par­tie des acti­vi­tés de son entre­prise.

En jan­vier der­nier, la socié­té avait déve­lop­pé une filiale dans la ville suisse de Zoug – une ville de 30 000 habi­tants deve­nue en quelques mois un véri­table car­re­four des inno­va­tions liées à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain.

Depuis sa créa­tion en Chine en 2013, Bit­main est deve­nu le pre­mier fabri­quant de maté­riel de minage, contrô­lant aujourd’­hui approxi­ma­ti­ve­ment 70% du mar­ché.

Réfé­rences : CCN, News.Bitcoin




[wpcrypto_list]