Minage

Bitmain, le géant du minage de Bitcoin, aurait généré autant de profits que Nvidia en 2017

Ferme de minage de crypto-monnaies

Selon une étude menée par la socié­té de conseil en inves­tis­se­ment Bern­stein Research, il aura fal­lu seule­ment quatre ans à l’en­tre­prise chi­noise Bit­main pour atteindre des pro­fits simi­laires à ceux de Nvi­dia.

Bitmain, le leader incontesté du matériel de minage de Bitcoin

Minage de Bitcoin avec BitmainBit­main se frotte les mains.

Lan­cée en 2013, la socié­té lea­der du mar­ché de la fabri­ca­tion de maté­riel dédié au minage de Bit­coin serait par­ve­nue à géné­rer un résul­tat d’ex­ploi­ta­tion com­pris entre 3 et 4 mil­liards de dol­lars en 2017, selon des chiffres rap­por­tés par CNBC. De son côté, l’en­tre­prise cali­for­nienne Nidi­via, spé­cia­li­sée dans la créa­tion de cartes gra­phiques et valo­ri­sée à 147 mil­liards de dol­lars, aurait réa­li­sé un résul­tat d’ex­ploi­ta­tion de 3 mil­liards de dol­lars en 2017.

« Bit­main y est par­ve­nue en seule­ment quatre ans, alors qu’il a fal­lu 24 années à Nvi­dia pour y arri­ver », ont pré­ci­sé la semaine der­nière les ana­lystes de Bern­stein Research.

Afin d’as­su­rer la sécu­ri­té de son réseau, le Bit­coin s’ap­puie sur des mineurs. Ceux-ci vont se char­ger de résoudre des cal­culs extrê­me­ment com­plexes, grâce à des puces ASICs spé­cia­li­sées comme celles conçues par Bit­main. Ils vont ain­si ten­ter d’ob­te­nir des « récom­penses », qui leur seront accor­dées sous forme de BTC.

Pour par­ve­nir si rapi­de­ment à de tels chiffres, Bit­main a su diver­si­fier ses sources de reve­nus. Elle pro­pose ain­si notam­ment ses propres « pools » de minage, qui per­mettent à de nom­breux mineurs d’u­nir leurs forces pour se par­ta­ger d’é­ven­tuelles récom­penses.

Canaux de revenus Nvidia

Mais ce n’est pas tout : la socié­té a su pro­fi­ter de la flam­bée du Bit­coin l’an­née der­nière pour aug­men­ter ses prix.« Bit­main a, de manière astu­cieuse, ajus­té le prix de ses mineurs en fonc­tion des prix du Bit­coin », indique le rap­port publiée par Bern­stein Research.

Comme on peut le voir sur ce gra­phique, Bit­main n’a tou­te­fois réper­cu­té sur le prix de ses pro­duits qu’une par­tie de le hausse du cours du Bit­coin, alors que l’ac­tif numé­rique s’est appré­cié de près de 1500% en 2017 :

L'évolution du prix du Bitcoin et du mineur s9 de Bitmain

Dans le même temps, les coûts de pro­duc­tion de son modèle phare, l’Ant­Mi­ner S9, se sont sta­bi­li­sés. Ceci a per­mis au construc­teur chi­nois d’en­re­gis­trer des marges brute et opé­ra­tion­nelle extrê­me­ment éle­vées, qui s’é­lèvent res­pec­ti­ve­ment à 75% et à 65%.

Selon Bern­stein Research, Bit­main contrô­le­rait désor­mais 80% du mar­ché des « mineurs de Bit­coins et des “appli­ca­tion-spe­ci­fic inte­gra­ted cir­cuit” (ASICs) ».

Et la socié­té d’a­na­lyse pré­dit pour 2018 une pour­suite de la domi­na­tion de Bit­main. Elle explique tou­te­fois qu’il lui est extrê­me­ment dif­fi­cile d’ef­fec­tuer des pré­vi­sions du fait des incer­ti­tudes qui entourent le mar­ché des cryp­to-mon­naies dans son ensemble, et plus par­ti­cu­liè­re­ment le prix du Bit­coin.

Délocaliser ses activités

Lorsque la Chine avait déci­dé de ser­rer la vis du côté des socié­tés de minage de Bit­coin, Bit­main avait choi­si de se tour­ner vers un pays bien plus accueillant : la Suisse. Le construc­teur est ain­si en train de dépla­cer une par­tie de ses acti­vi­tés vers le can­ton de Zoug, qui accueille désor­mais la « Cryp­to Valley ».

Crypto Valley

À l’a­ve­nir, Bit­main compte éga­le­ment se tour­ner vers d’autres pays comme Israël, le Cana­da ou encore Sin­ga­pour.

De son côté, Nvi­dia, béné­fi­cie éga­le­ment de la hausse de la demande pour les cryp­to-mon­naies. En effet, cer­taines d’entre elles sont « ASIC-resis­tant », ce qui les mineurs à se tour­ner vers des cartes gra­phiques afin de ten­ter de géné­rer des pro­fits. L’en­tre­prise a ain­si pu aug­men­ter ses prix, et semble béné­fi­cier désor­mais de marges bien plus confor­tables.

Et c’est sans doute l’é­mer­gence des actifs numé­riques qui a entraî­né la flam­bée de son action depuis le début de l’an­née 2016. Voi­ci un gra­phique retra­çant l’é­vo­lu­tion du cours de celle-ci, en dol­lars :

L'évolution du cours des actions Nvidia

Si le gaming reste de son cœur de métier, il demeure impos­sible de quan­ti­fier pré­ci­sé­ment la part des GPUs qui sont ache­tés pour miner des mon­naies numé­riques.

« Même si la contri­bu­tion des cryp­to-mon­naies sur notre acti­vi­té reste dif­fi­cile à quan­ti­fier, nous pen­sons que celle-ci cor­res­pond à un pour­cen­tage de reve­nus supé­rieur à celui du tri­mestre pré­cé­dent » a décla­ré Colette Kress, res­pon­sable finan­cier de la socié­té, lors de la pré­sen­ta­tion des résul­tats du 4ème tri­mestre 2018. « Ceci étant dit, notre prio­ri­té reste notre cœur de cible, celui du gaming, dans la mesure où la demande liée aux cryp­to-mon­naies est très vola­tile ».

Il y a quelques semaines, Nvi­dia avait ten­té de répondre à la colère des gamers en deman­dant aux reven­deurs de pri­vi­lé­gier ces der­niers. Mais il s’a­gis­sait sans doute d’un vœu pieux, alors que la socié­té est accu­sée par cer­tains de limi­ter volon­tai­re­ment sa pro­duc­tion.

Réfé­rences : CCN, CNBC

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Crypto-FranceC-Jay Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
C-Jay
Invité
C-Jay

Bon­jour,
Quel est le nom de la socié­té per­met­tant de retrou­ver le cours de l’ac­tion BITMAIN ?
Google ne donne pas le résul­tat de l’ar­ticle :
comment image
lors­qu’on recherche BITMAIN.
Mer­ci.
@bientôt.




[wpcrypto_list]